Cette présentation budgétaire a été l’occasion pour Pravind Jugnauth d’exprimer sa préoccupation pour le nombre d’accidents sur nos routes. Il devait annoncer que tout automobiliste, réalisant un excès de vitesse de plus de 25 km/h, devra désormais payer une amende de Rs 10 000 au lieu de Rs 2 500.

Par ailleurs, l’amende pour les conduites en cas de permis enlevé, conduite sans permis, ou permettre une personne non autorisée à conduire en raison de son âge, passe de Rs 10 000 à Rs 100 000. Le Budget fait également état de la suspension d’un permis de conduire, de six à 12 mois, si une personne commet trois infractions routières cumulatives. En ce qui concerne les nouveaux conducteurs, ils obtiendront un permis probatoire pour une période de deux ans. S’ils commettent des infractions durant ces deux années, la période probatoire sera étendue. Ils pourront aussi voir leur permis révoquer.

De plus, les policiers seront mieux équipés en “mobile speed cameras” pour les contrôles routiers. Par ailleurs, Pravind Jugnauth annonce qu’un budget de Rs 275 millions sera alloué pour refaire les routes dangereuses, installer des signaux de trafic, intensifier les programmes de sensibilisation, former des instructeurs et réviser les normes d’examens d’essai de conduite. Un budget de Rs 600 millions a été accordé à la Road Development Authority pour la maintenance des routes, incluant Rs 75 millions pour la construction de trottoirs et Rs 75 millions pour la restauration des signaux.