L’exercice financier 2016-2017 s’est soldé par des profits après impôt de Rs 141,4 millions pour la Maubank, soit une hausse de 44,3 % par rapport au montant enregistré en 2015-2016 (près de Rs 98 millions).
Les résultats de la Maubank pour l’année financière se terminant au 30 juin 2017, qui viennent d’être rendus officiels, indiquent une croissance dans les opérations de la banque. Les revenus opérationnels ont effectivement grimpé de Rs 624 millions à Rs 995,3 millions, une forte progression expliquée par une croissance des revenus nets d’intérêt (de Rs 457,8 millions à Rs 623,9 millions) et des « other income » (de Rs 21,5 millions à Rs 170,6 millions).
Passant en revue la performance financière de la banque, la direction de la Maubank met en exergue la croissance marquante des bénéfices attribuable à un « improved interest revenue » réalisé grâce au renforcement de la base d’actifs découlant du transfert des activités de la National Commercial Bank en janvier 2016 ainsi qu’à l’amélioration des coûts de rémunération des dépôts suivant une restructuration de la base de ces dépôts. La direction de la Maubank s’est défaite, dans le courant de 2016-2017, des dépôts les plus coûteux (high priced term deposits). Le bilan de la banque fait voir que la valeur des dépôts totaux est tombée de Rs 28,2 milliards à Rs 21,9 milliards suite à cet exercice de restructuration.
De plus, précise la direction, la banque a pu recouvrir une partie de ses actifs au niveau du portefeuille des « non performing loans » et cette traque persistante de mauvais payeurs a eu pour résultat que l’institution financière a pu réduire les provisions pour créances douteuses.
La Maubank rapporte que les revenus sous forme d’intérêts sont passés de Rs 1,3 milliard à Rs 1,4 milliard, soit une croissance de 11,5 %. Quant à la hausse des revenus nets d’intérêt à Rs 623,9 millions, elle est due, selon le rapport financier, à un « overall improvement in funding cost from 3.40 % in July 2016 to 2.81 % as at 30 June 2017 », rapport qui souligne que la banque est en train de poursuivre une stratégie visant à attirer des dépôts à faibles coûts en vue d’améliorer sa performance sous ce chapitre. Par ailleurs, on annonce que la banque a amélioré ses gains sur le change, la vente de ses titres d’investissement et la location de ses biens immobiliers, entre autres. La banque souligne qu’elle continue d’adopter une approche prudente en matière de gestion des liquidités. Elle surveille de près l’évolution de ses actifs et passifs et s’assure qu’elle dispose de liquidités suffisantes pour faire face à des imprévus. Pour ce qui est des dépenses opérationnelles, la direction de la Maubank rapporte qu’elles sont passées de Rs 775,6 millions à Rs 957,7 millions. Il y a eu hausse des dépenses hors-intérêt en raison des investissements faits pour améliorer les procédés mais des efforts sont toujours déployés pour garder les coûts d’opération au minimum. On observe que le ratio coûts-revenus, indicateur d’efficience opérationnelle, a été ramené de 124,29 % en 2015-2016 à 96,23 % en 2016-2017.
Pour ce qui est des actifs de la Maubank, ils s’élevaient à Rs 26,2 milliards au 30 juin 2017 contre Rs 28,5 milliards au 30 juin 2016, soit une baisse de 7,9 % due principalement à une restructuration du bilan avec focalisation sur la rentabilité des segments d’activités et l’optimisation des investissements à forts taux de rendement.
Pour ce qui est des crédits, le portefeuille a augmenté légèrement, passant de Rs 18,1 milliards à Rs 18,5 milliards. « Non performing advances remains a heavy legacy for the bank. Nonetheless, the Special Asset Management Unit continues to actively monitor and manage non-performing facilities », fait-on ressortir.