La peintre Alix Le Juge propose une nouvelle étape dans ses peintures abstraites méditatives, que les lumières d’estompe du crépuscule ou de l’aube favorisent si bien. Ces moments du jour et de la nuit à la fois, où un phénomène extérieur et supérieur semble soudain modifier notre existence, notre perception et nos sensations, sont de ceux où l’on médite. Alors qu’elle a presque totalement fait disparaître les personnages de ses tableaux, Alix Le Juge s’adresse pourtant à des êtres dotés de parole dans le titre de ce nouveau solo : I know you are there. Les 30 tableaux, sans oublier deux vidéos et quelques autres toiles accrochées dans l’atelier de la galerie, sont visibles chez Imaaya, à Phoenix, jusqu’au 13 mai.