L’inauguration de l’extension du quai du parc de conteneurs à Mer Rouge lundi par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, s’est déroulée dans une ambiance festive en présence d’un millier d’invités composés d’opérateurs portuaires et d’employés de la MPA et de la STC, qui ont été accueillis sous un chapiteau géant. Dans son discours, le Premier ministre a loué les efforts effectués pour améliorer la productivité, qui avait chuté dramatiquement l’année dernière. Il en a aussi profité pour brosser un tableau du développement réalisé dans le port depuis 1999. La cérémonie d’hier coïncidait avec le 34e anniversaire de la nationalisation de ce secteur portuaire et la création de la State trading Corporation (STC) le 1er octobre 1983. Le Premier ministre a également fait une projection sur l’avenir en annonçant l’achat de nouveaux équipements appropriés, la création prochaine d’un quai d’un kilomètre de long, prévu sur une île de conteneurs qui sera créée en face de l’actuel parc de conteneurs, la construction d’un Cruise Terminal Building ainsi que celle d’une “petroleum jetty” à Albion, avec le financement indien, entre autres. Le syndicaliste Alain Edouard, invité à prendre la parole, a attiré l’attention du chef du gouvernement sur le « chantage » pratiqué par certaines lignes maritimes, adressant dans le même temps une mise en garde contre d’éventuels partenaires stratégiques qui courtisent les autorités portuaires. 
Pour le président de la MPA, Ramalingum Maistry, grâce à l’extension inaugurée hier, le quai du MCT est passé de 560 mètres sur une profondeur de 14 mètres à 800 mètres pour une profondeur de 16,5 mètres d’eau. Les travaux ont nécessité des investissements de l’ordre de Rs 6,5 milliards, somme financée grâce à Rs 1,4 milliard de l’Agence française de développement et un don de 3 millions d’euros de l’European Union Infrastructure Trust Fund. La différence de Rs 5 milliards, elle, a été financée par la Mauritius Ports Authority. Quant aux 1,6 million de mètres cubes recueillies des travaux de dragage, ils ont permis le remblaiement de 39 hectares de terrains à Fort William et Fort George, qui seront utilisés pour les projets de développement futurs.
Pour le Premier ministre, les travaux d’approfondissement des fonds marins et d’agrandissement du parc de conteneurs permettent de positionner Port-Louis comme « le seul port de la région capable d’accueillir des porte-conteneurs d’une capacité de 12 000 conteneurs ». Les projets de développement dans la zone économique spéciale de Riche-Terre et la MCT contribueront immensément au développement économique du pays et seront susceptibles de créer de nouveaux segments dans le secteur industriel. La CHC a déjà investi dans l’achat de nouveaux équipements, dont deux portiques, qui seront livrés à la fin du mois. Ces nouveaux équipements ont nécessité des investissements de l’ordre de Rs 1,4 milliard.
Le Premier ministre a tenu à remercier les travailleurs des différents secteurs concernés « pour avoir réussi à faire renverser la tendance de la productivité », qui avait chuté à 15 conteneurs/heure au MCT, pour revenir à 21 conteneurs/heure. A noter que selon les responsables portuaires, ce taux a atteint ces derniers jours jusqu’à 23 conteneurs/heure. Avec l’arrivée de nouveaux équipements, ce taux pourrait facilement passer à 25 conteneurs/heure.  
Le “port master plan” prévoit que le nombre de conteneurs transitant par Maurice pourra atteindre 1,3 million en 2030 et 1,9 million en 2040. D’où la nécessité d’anticiper les développements avec la création d’une “île conteneur” d’une longueur de 2 km en face de l’actuel parc de conteneurs. Cette île,  d’une superficie de 60 hectares, disposera d’un quai de 1 km de long et aura une capacité de stockage de 1,5 million de conteneurs, ce qui portera la capacité totale de stockage dans le port à 2,5 millions de conteneurs en 2040.
Pravind Jugnauth s’est également appesanti sur la construction d’un terminal pour accueillir les croisiéristes au coût de Rs 650 M. Le port devrait accueillir 35 croisières cette année, soit quelque 40 000 passagers. Ce développement permettra le lancement du développement des Salines Ocean World, qui sera bientôt doté d’un oceanarium. Parmi les autres projets évoqués figure le “petroleum hub” qui sera doté d’une “petroleum jetty”, à Albion. Un port de pêche sera aussi construit dans la région de Fort William avec une capacité d’accueil de 120 navires de pêche. Quelque Rs 40 milliards seront investies afin de faire de Port-Louis un “régional logistics and maritime hub”.