La communauté télégoue célèbre aujourd’hui le Nouvel an, aussi appelé Ugaadi, qui marque le jour de la création du monde. Cette fête est un moment de joie et de préparation pour affronter les épreuves de la vie. Les dévots se recueillent dans un esprit de fête et de piété dans la ferveur des rites et des prières. Ce dimanche, 18 mars, Pravind Jugnauth était d’ailleurs l’invité d’honneur au Shri Vilambi Naama Ugaadi Cultural Programme au Indira Gandhi Centre for Indian Culture.

Selon le calendrier hindou, le nouvel an commence avec Ugaadi, le jour où le créateur Brahma a entamé la création de l’univers. En ce jour, il créa la planète, les étoiles, les saisons, les mois et le dieu de la moisson. C’est pourquoi le mot Ugaadi est dérivé de deux mots : le Uga, qui signifie « an », et Adi, qui veut dire « début ».

S’adressant aux dévots, le Premier ministre affirme que c’est l’occasion de prendre de bonne résolution en cette nouvelle année. « Il nous faut faire un constat de nos paroles et actions et en tirer des leçons. Nous devons savoir quel chemin prendre. Certains sont facile et d’autre moins. Au niveau du pays, il est important que nous trouvions tous les moyens possibles pour consolider l’unité nationale. L’unité dans la diversité est notre atout. La richesse du pays, c’est nous, le peuple. » Le PM a de plus réitéré son combat contre la drogue dans notre société. Il soutient que les parents doivent avoir une plus grande responsabilité. « Nous devons être une boussole pour nos enfants. Si un membre de notre famille est malheureusement tombé dans le fléau de la drogue. Elle se retrouve dans un tourbillon sans échappatoire. Mais avec mon gouvernement, nous allons continuer le combat. »

Après les célébrations, le Premier ministre et le Vice-premier n’ont tous deux pas souhaité répondre aux questions de la presse sur l’annonce de la démission de la présidente.