Les travaux concernant le Political Financing Bill et le Constitution (Amendment) Bill No XIII ce poursuivront le vendredi 12 juillet. L’opposition a, à cet effet, indiqué au gouvernement de Pravind Jugnauth qu’il ne faudra pas compter sur leurs votes pour compléter la majorité qualifiée de trois-quarts sous la Constitution pour faire adopter ces deux textes de loi.

Ce mardi 9 juillet, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a fait part de sa « profonde satisfaction ». Selon lui, l’introduction de ce texte de loi marque « un pas en avant dans la promotion des valeurs démocratiques, la transparence et la redevabilité » en ce qui concerne la contribution aux partis politiques dans le système démocratique. Pour lui, non seulement cette loi était attendue depuis longtemps, mais elle permet au gouvernement « de respecter ses promesses ».

Avec l’ajournement à vendredi après-midi des débats sur le Political Financing Bill et le Constitution (Amendment) Bill No XII de 2019, portant sur le financement des partis politiques, tout semble indiquer que le dialogue de sourds entre gouvernement et opposition à l’Assemblée nationale perdurera.