Vendredi 18 mars. À J-8 du coup d’envoi de la saison 2016, le moins que l’on puisse dire, c’est que le rythme s’est intensifié au centre Guy Desmarais, avec plusieurs chevaux soumis à des galops poussés lors de cette séance. On retiendra principalement les prestations des pensionnaires de Rousset et Jean-Michel Henry qui semblent avoir beaucoup d’avance sur les autres compétiteurs à ce stade.
Rousset, qui veut renouer avec le titre de champion cette saison, pourrait préciser ses intentions dès le début des hostilités avec plusieurs chevaux pouvant lui assurer un démarrage en fanfare. En première ligne on mentionnera Everest (Nishal Teeha), qui se rapproche graduellement de sa forme optimale. Le gris donne l’impression d’avoir profité de l’intersaison et ses prestations tant à Port-Louis qu’à Floréal ne sont pas passées inaperçues. On le voit capable de reprendre les choses là où ils les avaient laissées en décembre dernier sous la selle de Noel Callow.
Son compagnon de box Gharbee a travaillé avec un headband toujours sous la conduite de Nishal Teeha. Quelque peu récalcitrant à l’entame de son travail, l’alezan a été ramené à l’ordre par son cavalier avant de se plier à son programme, livrant même une excellente prestation sur deux tours de piste. Le nouveau Night In Seattle doit aussi figurer en bonne place dans le répertoire des turfistes. Entraîné principalement par Teeha au centre, il nous a paru sur une pente ascendante. À noter qu’il est à Maurice depuis août de l’année dernière. À suivre également le jeune Eternal Love, qui s’est montré très appliqué sous la selle de l’apprenti Rahul Beehary.
Chez Perdrau, c’est Power Dive (Rakesh Doyal) qui a laissé la meilleure impression. Coursier qui excelle sur la fraîcheur, il est à suivre lors de premières journées. En revanche, les Nordic Warrior, Kaafel, Cula et autre Hancock’s Dynasty semblent posséder encore de la marge au niveau de leur progression.
Mediterranean Man en évidence

Du côté de Jean-Michel Henry, c’est Mediterranean Man (Alvinio Roy) qui s’est distingué. Le hongre bai de 5 ans est actuellement dans de belles dispositions et a travaillé à la satisfaction de son entraîneur et de Praveen Nagadoo. Son compagnon de box Always Flirting (Stéphane Azie) qui, en principe, sera en action lors de la 2e journée, n’a pas été en reste. Le gris a fait preuve de beaucoup d’application lors de son travail. Le nouveau Assegai est joli modèle qui devrait bien faire à Maurice. Arrivé en décembre dernier, son entourage lui donne tout le temps voulu pour qu’il s’adapte à son nouvel environnement.
Vincent Allet, dont la présence au centre n’est pas passée inaperçue, s’est montré très attentif à la prestation de Mighty Mars (Nitish Oodith), qui semble toutefois loin de sa meilleure forme. Le même constat s’applique à Earthwind’nfire, Seneschal et Canadian Club.
Chez Maingard, Julie Dupavillon s’est attelée à faire la rééducation de Top Jet, qui semble n’avoir pas bien pris sa première saison au Champ de Mars. Captains Bounty et Counts Rocket étaient intenables sous la conduite du jeune Belall Deenath. Le deuxième nommé, très nerveux, a même failli désarçonner l’apprenti mauricien à la fin de son travail. De son côté, l’alezan Parceval (Mayeven Chinapiel) n’a pas impressionné.
Chez Raj Ramdin, on a noté les belles dispositions de Spin A Coin et Generous Gent. En ce qu’il s’agit des nouveaux Emblem Royale et Chester’s Wish, ils sont encore loin de leur meilleure forme. Retenons pour terminer la robe luisante de Brave Leader, seul pensionnaire sur le sol mauricien du nouvel entraînement Shyam Hurchand.