FLORÉAL NEWS : Nottinghamshire toujours dans de belles dispositions

Comme mentionné dans notre dernière édition, l’entraînement des chevaux au centre Guy Desmarais tourne pratiquement au ralenti à ce stade de la saison, où l’occasion est propice pour les nouveaux de faire connaissance avec leur nouvel environnement. Chez les anciens, le régime est le même, les chevaux aptes à courir se contentant d’un travail de maintenance.
À l’entraînement Rameshwar Gujadhur, on retiendra principalement Nottinghamshire, qui donne l’impression de n’avoir rien perdu de sa superbe. Si certains diront que ce cheval a largement rempli son contrat pour sa première année à Maurice, on pense qu’il peut encore ramener une autre victoire à son établissement si on se base sur sa bonne forme du moment. Il aura encore des arguments à faire valoir à sa prochaine sortie.
Son compagnon d’entraînement et récent vainqueur Gondwana est actuellement dans une forme splendide. On dirait même qu’il est encore mieux par rapport à sa sortie victorieuse. Le voir réaliser le doublé ne constituerait guère une surprise. Lucky Valentine affiche une bonne forme en apparence. On aurait tort de le juger sur sa dernière course, où il avait suivi le rythme effréné imposé par Mystical Twilight.
Chez Ricky Maingard, c’est Dark Force qui a retenu l’attention. Il nous a paru dans de belles dispositions sous la conduite de Kenny Gustave. Skip The Red se trouve au centre et prépare activement sa dernière sortie de la saison qui pourrait intervenir lors du Week-End International. Rebel Alliance et Tibre Libre affichent une forme inchangée.
Du côté de Patrick Merven, Nation Builder n’a gardé aucune séquelle de sa dernière course qui l’a vu finir à 4,65L de Var’s Dream. C’est un cheval qui mérite d’être repris à sa prochaine sortie. Global Flyer est retourné au centre après ses débuts prometteurs derrière Noah’s Ark. Cette course semble lui avoir fait du bien puisqu’il nous a paru dans de meilleures dispositions. Jullidar paraît à son summum en ce moment. Il enregistre les bonnes performances et on le voit capable de terminer l’année sur une belle note.
Forte présence des Allet
S’ils effectuaient leur retour au centre au compte-gouttes, les pensionnaires de Vincent Allet se sont fait remarquer en ce vendredi 3 novembre de par leur nombre. Actuellement, ils sont sept à séjourner au centre et devraient être bientôt rejoints par d’autres pensionnaires. Charleston Hero est de loin celui qui a laissé la meilleure impression de par son travail sous la conduite de Nitish Oodith. Mexican Sun, qui a couru en progrès à sa dernière sortie, est dans une belle forme, de même que Netflix, qui est à reprendre à sa prochaine sortie. Les autres chevaux qui se trouvaient au centre sont Streetbouncer, Rap Attack, Maestro’s Salute et Buffalo Trip.
En l’absence de Wayne Hip, Stable Supervisor, qui se trouve à l’étranger, Simon Jones n’a eu d’autre choix que de faire le déplacement au centre pour superviser personnellement le travail de ses coursiers. Pas grand-chose à signaler si ce n’est qu’il semble tenir la nouvelle unité Arabian Sea en estime. Il n’avait d’yeux que pour ce compétiteur et il a même tenu à le raccompagner à l’écurie. Rumbullion, sur lequel Jameer Allyhosain avait perdu sa cravache la dernière fois, a été maintenu dans une belle forme, alors que Brachetto n’a pas impressionné. Imperial Dancer, dont des traces de sang ont été découvertes dans sa trachée à l’issue de sa dernière sortie, affiche une forme appréciable, sans plus.
À l’entraînement Gujadhur, le vainqueur de la Coupe d’Or et Cheval de l’Année 2017, Ready To Attack, a regagné le centre après sa belle démonstration du samedi 28 octobre. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a très bien pris cette course puisqu’il nous a paru dans une forme splendide. Hormis Ready To Attack, ce sont essentiellement les nouveaux qui ont monopolisé l’attention du côté de la casaque bleu électrique. Ils sont St Tropez, Newlands, Perplexing, The Third Man, Friend Request, Hamaan et autre Zap.
Terminons par la belle forme de Navistar, de l’entraînement Narang. Ce coursier a pleinement profité de sa dernière course qui s’apparentait plus à un galop d’entraînement vu qu’il reprenait la compétition après 11 semaines. Il nous a paru plus affûté et mérite d’être repris à sa prochaine sortie.