La Cure Sylvester a buté sur l’obstacle dressé par les GRSE Wanderers, hier au stade St François Xavier, dans le cadre de la 14e journée de la BMPL. Les protégés de Richard Achille n’ont pu que ramener un nul (1-1) « décevant » selon les mots de l’entraîneur des Sylvesters, qui chutent dans la foulée de la deuxième à la troisième place, à un point du Pamplemousses SC, vainqueur du Petite Rivière Noire FC.
« Je suis déçu. Je m’attendais à une victoire », lâche Richard Achille. En fait, La Cure Sylvester n’a jamais pris le match à son compte. Ce sont plutôt les Wanderers qui n’ont pas cru en leurs chances, même si Dario Castel, coach des Sudistes, parle d’un résultat intéressant. « Je suis satisfait. On fait un match nul contre une équipe du top 3 », dit-il.
Pourtant, ce nul aurait pu être une victoire pour les Wanderers. En fait, dès le début de la rencontre, les Sylvesters font quelques erreurs de débutants. Mauvais dégagement par ci, mauvais contrôle par là. Mais ils se rachètent presque aussitôt, avec une belle combinaison entre Emmanuel Chife, Linley Brasse et Fabrice Li Tien Kee. Sauf que cela ne donnera rien de probant (17e).
Dans la foulée, Thierry François, nouvelle recrue du club port-louisien, se signalera sans toutefois parvenir à trouver la faille. Mais l’attaque des Rastas se réveille. Wendy Momus hérite d’un long ballon. Il récupérera le cuir et prendra à défaut la défense port-louisienne. Mais il butera sur Yannick Macoa (23e).
Cependant, les choses allaient mal tourner pour La Cure. On joue la 25e minute. Vincent Labonté adresse un centre à Wendy Momus. Ce dernier récupère le ballon dans le dos de la défense port-louisienne et ajuste Macoa d’un tir croisé. 1-0 et les fans des Sylvester commencent à donner de la voix.
Mené 1-0, Richard Achille se décide à présenter une équipe plus offensive. Il fait entrer Wesley Lapierre à la place de Linley Brasse. Choix payant. Ce dernier ajuste à son tour Linley Castel. Son exubérante célébration lui vaudra par ailleurs un carton jaune.
À 1-1, le match est relancé. Cependant, les deux entraîneurs admettent une chose : leur secteur offensif n’a pas fonctionné comme ils l’auraient souhaité. « C’est le secteur que nous devons revoir. En plus, les nouvelles recrues semblent un peu en deçà », analyse Richard Achille. Pour Dario Castel, « il n’y a que l’attaque qui n’a pas fonctionné. Après, nous ramenons un point. C’est intéressant ».
Cela dit, les deux équipes ont souvent fait preuve d’audace. En témoigne le tir de Thierry François, juste au-dessus de la transversale de Castel (47e).
Mais ce sont surtout les Wanderers qui prenaient de gros risques, qui auraient pu s’avérer payants. À la 84e, Macoa était encore sollicité sur une action dangereuse des Wanderers. Mais les dés étaient jetés, les équipes se partageront les points.