Le rêve mauricien n’aura duré qu’un match. Hier à Kigali, le Rwanda, battu samedi dernier au stade Anjalay sur la plus petite marge, a offert le plus brutal des réveils en s’imposant sur le score de 5-0 devant son public dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2017 comptant pour le groupe H. Une défaite qui éloigne le Club M du Gabon.
À la lumière de leur défaite, les Mauriciens cèdent la deuxième place du groupe H à leur adversaire, ce dernier possédant une meilleure différence de buts. Du coup, les Rwandais deviennent des clients potentiels pour l’un des deux tickets accordés aux meilleurs deuxièmes à l’issue de la phase éliminatoire. Les Mauriciens sont allés au Rwanda avec l’ambition de revenir avec le sentiment du travail bien fait. Mais le stade Amohoro s’est transformé en cauchemar pour eux devant le réveil et le réalisme rwandais.
Il faut dire que les Rwandais ont affiché le profil que craignait Joe Tshupula. Autant ils ont été timorés sur la pelouse du stade Anjalay, autant ils ont montré un tout autre visage dans leur antre. Ils ont, dès le départ, pris le match à leur compte. Privés des frères Bru, Kevin et Jonathan, victimes tous deux d’un pépin physique, le Club M semblait en mal d’inspiration.
On joue la 11e minute et Dominique Nshuti ouvre la marque. Ernest Sugira passera lui aussi par là, à la 30e cette fois, pour continuer l’opération rachat du Rwanda. Moins de deux minutes plus tard, Sugira portera la marque à 3-0, anéantissant les espoirs mauriciens. Mais loin de s’en contenter, les Rwandais ajouteront aux souffrances des protégés de Joe Tshupula. Fitina Omborennga fusillera Kevin Jean-Louis (71e), avant que Jean-Baptiste Mugirsneza n’inscrive dans la dernière minute de jeu le but du 5-0.
Au classement du groupe H, le Rwanda se retrouve donc deuxième, à quatre points du Ghana, leader depuis la première journée de la phase éliminatoire. Maurice est troisième, avec deux victoires, comme les Rwandais, mais avec une différence de neuf buts au compteur. Le Mozambique est bon dernier, avec un seul point en quatre sorties. Ce sont pourtant les Mozambicains qui ont réussi à endiguer quelque peu la marche en avant du Ghana en le forçant, samedi dernier, au match nul sur leur terrain.
Il reste encore deux matches à jouer pour le Club M. Le prochain en juin face au Ghana, qui l’avait battu 7-1 l’année dernière. Le dernier, contre le Mozambique, que les Mauriciens avaient battu 1-0 au stade Anjalay en septembre 2015. Il leur reste deux mois pour se préparer pour la première échéance.