Ils nous avaient donné de l’espoir à la manche aller en s’imposant sur le plus petit des scores sur une unique réalisation de Francis Rasolofonirina. Mais force est de constater que ce n’était qu’un feu de paille puisque le Club M en a pris cinq lors de la manche retour à Kigali, à l’occasion de la 4e journée de ces éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2017.
On s’attendait certainement à une réaction des Rwandais lors de la manche retour mais nous ne nous attendions pas à prendre une telle correction. Et pourtant, le Club M a passé un sale quart d’heure en prenant une petite valise contre les protégés de Johnny McKinstry. Piqués dans leur orgueil d’avoir été battus par une petite nation du football, ils ont rectifié le tir, avec la manière, en démontrant leur supériorité. Le Rwanda reprend la deuxième place au Club M, avec le même nombre de points mais une différence de buts nettement supérieure. Sachant que ce sont les deux meilleures deuxièmes qui obtiendront leur billet pour le Gabon, cette destination semble s’éloigner pour Maurice, à qui il reste encore deux matches à disputer.
Mais le sélectionneur Joe Tshupula n’est pas du même avis. « Il y a de grandes nations africaines qui sont déjà éliminées dans cette compétition mais une petite nation comme Maurice peut encore y croire jusqu’au bout. Nous nous assiérons après pour faire les comptes et discuter. Mais j’y croirai tant qu’il y a de l’espoir », a-t-il indiqué. En effet, ses hommes ont pris beaucoup avec l’ouverture du score dès la 11e minute, de Dominique Nshuti. Ernest Sugira y est allé de son doublé alors que Fitina Omborenga a porté le score à quatre buts avant que Jean-Baptistye Mugiraneza ne crucifie Kevin Jean-Louis à la 90e minute. « Je considère que les garçons ont tout donné mais c’est l’expérience qui nous a fait défaut. Certes, le score est très lourd mais les joueurs se sont très bien défendus et se sont procuré des occasions nettes mais qu’ils n’ont pas été en mesure de concrétiser. De l’autre côté, ils ont fait preuve d’un réalisme froid pour prendre les trois points avec cinq occasions franches et ils n’ont pas raté le coche. Nous devrons faire avec et continuer à avancer », a soutenu notre interlocuteur.
Il a ajouté, « Nous sommes une équipe qui continue de grandir et qui a besoin de se frotter aux meilleurs pour progresser. Le prochain match sera face au Ghana et forcément là, nous affrontons une des meilleures équipes du continent et ce ne sera pas une partie de plaisir. Mais il faut y croire et continuer à bosser très dur. » À noter que l’un des artisans de la victoire du Club M à l’aller, Kevin Bru, a été forcé de regarder le match depuis le banc, ayant contracté une blessure. Colin Bell, milieu défensif du Club M, a avoué que c’est la fraîcheur physique qui leur a fait défaut. « Nous n’étions pas entré dans notre match comme on le devait. Il faut dire que nous n’étions pas dans les meilleures conditions pour aborder ce match. Je pense que nous aurions pu faire beaucoup mieux mais nous avons péché dans la finition », a-t-il précisé. Même son de cloche du côté  de Gianno Li Tien Kee. « Je pense que la blessure de Kevin Bru nous a donné un coup au moral. Car il nous avait apporté beaucoup de sérénité dans le jeu au match aller. Nous n’avons pas été bons et nous l’avons payé cash. Mais je tiens à souligner que depuis l’arrivée de Joe Tshupula, il existe une réelle cohésion dans le groupe et nous avons tous envie de mouiller ce maillot pour faire honneur au pays. »
Le Club M croisera donc le fer avec le leader du groupe H, le Ghana, à l’occasion de la 5e journée le 5 juin prochain. Pour rappel, les Black Stars avaient écrasé Maurice lors de la journée inaugurale sur le score de 7 buts à 2.