Dans un match explosif au stade George V, Cercle de Joachim a remporté la finale de la Coupe de La République sur le score d’un but à zéro grâce au Ghanéen Rennell Nii Adjetey, qui a donné la victoire aux siens à la 76e minute du jeu. La formation de la banlieue curepipienne cueille le premier trophée de la saison.
Le leader de la Barclays Mauritius Premier League, l’ASPL 2000, a ainsi courbé l’échine devant le champion de Maurice sortant, Cercle de Joachim, plus réaliste, qui a fait parler la poudre en inscrivant un seul et unique but dans cette partie. Car avant le but du Ghanéen Rennell Nii Adjetey, les deux formations faisaient quasiment jeu égal, en y mettant de l’intensité et de l’envie. L’ASPL 2000 aurait pu en première période ouvrir le score sur corner, suite à une reprise frontale de Bruno Ravina, sauvée sur sa ligne par le défenseur Cédric Permal. Cercle de Joachim profitait par moment des mésententes dans la défense des Portlouisiens pour y semer la zizanie, procédant surtout en contre.
Mais c’est bien les rose et noir qui allaient faire la différence suite à un beau travail du transparent Abraham Odame, qui protégea bien son ballon pour ensuite offrir un caviar au milieu offensif ghanéen qui ajusta Leopold d’un plat du pied imparable. L’ASPL 2000 allait tout faire pour y remédier mais ne trouvera pas les ressources nécessaires pour égaliser. « Nous avons pêché dans la finition et nous avons été punis sur le but de Joachim. Nous nous étions très bien préparés pour ce match mais malheureusement tout ne s’est pas passé comme prévu. Le football est une science inexacte et nous en avons payé le prix », a avoué l’entraîneur portlouisien Sakoor Boodhun.
Pour le coach curepipien, Abdel Ben Kacem, ce sacre est une grosse bouffée d’air frais. « Ça fait toujours plaisir de gagner et la joie est encore plus immense quand il y a un trophée à la clé. Je suis fier de mes joueurs qui ont fait preuve de beaucoup de maîtrise et de concentration. Vous savez, dans ce genre de match, bien souvent, ce n’est pas toujours la meilleure équipe qui gagne mais nous avons prouvé que nous avions l’étoffe d’un champion. Je ne dirai pas que ce trophée a sauvé notre saison même si nous ne faisons actuellement pas un très beau parcours en championnat. Il y a encore d’autres trophées en jeu et nous allons tout faire pour en remporter le maximum possible. Nous sommes des compétiteurs et cette victoire nous a fait le plus grand bien », a souligné Abdel Ben Kacem. En effet, après avoir été éliminé du premier tour des préliminaires de la Ligue des Champions d’Afrique par l’équipe Tanzanienne des Young Africans, on peut dire que ce sacre apporte un peu de baume au coeur pour les Curepipiens qui succèdent à La Cure Sylvester au palmarès.