Le Cercle de Joachim a remporté, hier au stade George V, la Republic Cup, son deuxième trophée de la saison en prenant le dessus sur l’ASPL 2000 sur le score de 1-0. Il a fallu attendre la 76e minute pour voir Adjetey Adjel tromper Steward Léopold et offrir la victoire aux Curepipiens au terme d’une rencontre marquée par le renvoi du buteur et de Ludovic Lafoudre (ASPL 2000), mais surtout par des jets de projectiles et des accès de violences verbales.
« C’est une belle victoire. Les garçons ont fait ce qu’il fallait », lâche Abdel Ben Kacem, l’entraîneur du Cercle de Joachim. Pourtant, ses joueurs ont été parfois submergés, parfois ballottés, mais n’ont jamais sombré devant l’une des meilleures attaques de la BMPL.
On savait que la joute serait disputée. On a eu droit, après les 25 premières minutes de jeu, à une preuve du danger port-louisien. Marco Dorza déborde la défense curepipien et adresse un centre qu’Adrien Botlar laissera filer pour Olivier Andrisoa. Ce dernier croisera trop sa frappe et n’inquiétera pas plus Godefrey Abrefa, le portier curepipien.
Sakoor Boodhun fait entrer William Site Taphu à la place de John Chidozie, marqué à la culotte par la défense (42e). Entre-temps, Fabien Pithia s’offre sa première occasion de la rencontre, mais rate les buts vides de Léopold.
À la mi-temps, le score est toujours de 0-0. Une situation que les Port-Louisiens veulent changer par l’entremise d’Andry Lalaina, auteur d’un superbe coup franc bien repoussé par Abrefa (48e).
Le Cercle de Joachim prend son temps à construire son jeu. Ce qui donne lieu à la 73e minute à une lourde frappe d’Adel Langue. Les Curepipiens ont de la suite dans les idées. À la 76e minute, Abraham Odame, un peu en retrait jusqu’ici, déborde la défense port-louisienne. Sa passe en retrait trouve Adjel Adjetey qui envoie le ballon au fond des filets de Léopold.
« Nous avions procédé à quelques changements tactiques en laissant Christopher Bazerque et Percy Buckland sur le banc », avançait Abdel Ben Kacem. Un choix payant, puisque la défense tenait bon, malgré les différentes sollicitations des Port-Louisiens.
Pourtant, la rencontre prendra une autre tournure lorsque, à la 84e, Adjetey écope d’un deuxième carton jaune, synonyme d’expulsion. Côté port-louisien, dans les arrêts de jeu, c’est Ludovic Lafoudre, entré à la place de Jonathan Ernest à la 80e, qui se fait lui aussi expulser pour avoir donné un coup de tête à Godefrey Abrefa. Une geste qui ternit une si belle fête.
La défaite était tellement amère pour les fans port-louisiens que le Cercle de Joachim a reçu son trophée dans un stade quasiment vide, hormis quelques supporters. Les joueurs de l’ASPL 2000, eux, ont choisi de ne pas venir prendre leur médaille de finaliste.