Le candidat du PMSD Dhanesh Maraye n’a pas fait de discours ni répondu aux questions de l’assistance présente lors d’une réunion organisée dans une salle polyvalente de la paroisse Saint-Patrick, où étaient aussi présents Arvin Boolell, Nita Juddoo et Roshi Badhain. Il explique avoir fait ce choix « par respect pour ce forum religieux » ainsi que « pour épargner ainsi les discours politiques ou toutes critiques envers les adversaires ». Et d’ajouter qu’il « faut séparer la religion de la politique ». Il soutient toutefois avoir pris note de toutes les questions du public et qu’il leur répondra sur sa page Facebook, affirmant avoir pris cette décision seul.
Les autres candidats présents lors de la réunion ont quant à eux adressé leurs discours à l’assistance et répondu aux questions qui ont été posées. Roshi Badhain, le leader du Reform Party, est ainsi revenu sur les problèmes qui affecteront les habitants avec le projet Metro Express, ajoutant que s’il est élu, il considérera « un recours à la justice par voie de révision judiciaire ou par voie diplomatique » avec l’Inde « pour revoir le système de métro ». Il a insisté sur le fait que « le système politique actuel doit changer ».
Nita Jaddoo, candidate du MMM, a quant à elle rappelé que « l’engagement politique est un engagement à long terme et à plein-temps » et qu’un député « doit être la voix des citadins, pour combattre les fléaux sociaux ». Elle a ensuite dit déplorer « une politique ainsi qu’un développement à deux vitesses, où uniquement une clique proche de pouvoir obtient tous les privilèges ».
Arvin Boolell, candidat du PTr, a, lui, rappelé « l’importance du vote » de l’électorat et que « le dialogue doit prévaloir dans toute décision qui affecte la population ». Il en a aussi profité pour appeler à « une consolidation des tissus sociaux et économiques, qui sont fragilisés ». Concernant le financement des partis politiques, les candidats ont fait état du besoin de revoir la Constitution afin de « mieux lutter contre la corruption et prôner la transparence » entre les différents partis.