Le lancement d’une série d’activités dans le cadre du World Cancer Day a eu lieu hier au Friendship College à Goodlands. Les ministres Lormus Bundhoo (Santé) et Mookhesswur Choonee (Arts) étaient invités à cette cérémonie. « 950 Mauriciens meurent de cancer tous les ans », a déclaré M. Bundhoo.
« À Maurice, le cancer est devenu la troisième cause de mortalité. Presque 1 400 cas sont diagnostiqués chaque année et 950 en meurent tous les ans », a lancé le ministre de la Santé Lormus Bundhoo hier devant environ 700 élèves du Friendship College, d’Adolphe de Plevitz SSS, de Goodlands SSS, de BPS Fatima, entre autres. « Pena personn dan sa lafoul-la ki kapav dir mwa li pa konn enn dimounn ki pe soufer ek kanser… Li touss nou tou sa », a ajouté l’élu de la circonscription de Grand-Baie/Poudre-d’Or (No 6).
Lormus Bundhoo a su tout au long de son discours retenir l’attention des élèves, même les plus récalcitrants. Le ministre est aussi parvenu à les faire se mettre debout, se tenir par la main et répéter après lui : « Fode pa fime. Si mo fime, mo bizin aret fime. Mo pa pou bwar. Mo pou fer lekzersis 30 minit par zour. Mo pou manz fri ek legim. » D’ailleurs, le ministre des Arts Mookhesswur Choonee n’a pas manqué de souligner la « qualité d’orateur » de son collègue. « Il est vraiment le meilleur à cela. Koupe, transe, li pou konn koze. »