Diop Bhoyroo et ses acolytes comparaîtront en Cour intermédiaire jeudi prochain dans le cadre du procès qui leur est intenté à la suite de la fusillade survenue à Petit-Verger le 19 avril 2014.

Jean Eric Philippe ainsi qu’un dénommé Oudra Saurty sont poursuivis sous les articles 35 et 47 (1) de la Firearms Act sous une charge de “possession of Firearms with intent to endanger life” et de “forming part of an association of malefactors”. Diop Kondo Bhoyroo et ses comparses – à savoir Benjamin Paul Sansfaçon, Yannick Louis Dovic Rivière, Jean Philippe Sylvio Vimi Sansfaçon, Alan Bryan Gary Martin, Mohammad Javed Acktar Diloo, Johann Pierre-Louis, Kisnah Perianen, Richmong Louis, Jacques Didier Pierre-Louis, Louis Jean-Pierre et Shadil Oaris – sont, eux, accusés d’avoir pris part à la fusillade.

Ils avaient été identifiés par des témoins comme étant présents ce jour-là. Les accusés ont plaidé non-coupable et le procès devrait débuter ce 5 décembre.

Une rivalité entre deux gangs était à l’origine de cette fusillade, qui avait causé la mort de Yoven Velangany, âgé de 24 ans, qui avait pris une balle à la place de son cousin, Steven Mootoocurpen. Ce dernier avait agressé un des accusés avec un sabre et quelques jours plus tard, une équipe d’une quinzaine de personnes, à bord d’une dizaine de véhicules, était venue pour se venger.