Une onzième victoire au Champ de Mars en 15 sorties. C’est le parcours remarquable de Kremlin Captain, qui a eu une course de rêve pour mettre tous les atouts de son côté. Yashin Emamdee, qu’on peut avoir quelque peu pointé du doigt pour sa monte sur Kurundu, opta pour la course à l’avant et le coup était joué. C’est dans les épreuves les plus relevées qu’on attend maintenant de voir évoluer le “petit bijou” de la famille Gujadhur. En attendant, le cheval champion 2015 a bien commencé la défense de son titre.
Pour en revenir à la course, on ne peut vraiment l’analyser comme il se doit du fait qu’elle était déjà jouée après 100m de course. Kremlin Captain devança Ashanti Gold au départ et la victoire était dans la poche. Si on regarde les temps fractionnés de Kremlin Captain on trouve qu’il n’a pas eu à forcer l’allure dans les premiers 400m, ce qui lui a permis de boucler le dernier kilomètre en 57″28, ce qui est un chrono remarquable. Au niveau de la condition, on l’a trouvé bien, mais il n’était définitivement pas au top. Comme il en sera à sa troisième saison à Maurice, son entourage devrait veiller à bien choisir ses engagements pour ne pas le mettre trop sous pression.
Deuxième à l’arrivée, Recall To Life doit être crédité d’une belle performance. On pensait le voir plus en retrait dans le parcours, mais il a essayé de conserver l’avantage de la corde pour courir plus proche du meneur. La course ayant été réduite à un sprint, il a pu faire allusion pendant la moitié de la ligne droite avant de courber l’échine. Il aura l’occasion de trouver une course plus à son avantage la prochaine fois. Dans son cas aussi, il faudrait espacer ses courses.
Ashanti Gold s’est retrouvé devant une tâche herculéenne quand il fut débordé au départ. S’il est vrai qu’il a déjà gagné en venant de l’arrière, c’était dans des circonstances différentes avec le petit plus d’avoir bénéficié d’une remise au poids. S’il conserve ses bonnes dispositions, il pourrait se montrer utile la prochaine fois.
Bonne course de rentrée de la part de Hot Rocket quand on sait que les chevaux de Vincent Allet sont en retard sur leurs adversaires. L’entraîneur a eu raison de choisir cette course de C3 car cela lui a permis de porter une charge raisonnable. Quand il sera plus affûté et retrouvera une valeur qui est à sa portée, il faudra compter avec lui, surtout quand il prendra un meilleur départ.
La déception de la course est venue de Donnie Brasco, que cinquième à l’arrivée. On mettra cette contre-performance sur le manque de rythme au début de la course, même si les conditions avaient été pratiquement les mêmes lors de la journée internationale de 2015. Il nous avait habitués à mieux et on aurait tort de le condamner sur cette course.
Kalinago, lui, a eu un parcours difficile. Dans un premier temps, Rye Joorawon essaya de trouver la meilleure position possible. Il s’est toutefois retrouvé en troisième épaisseur. Son jockey l’a repris avant de tenter quelque chose au début de la descente. Malheureusement pour lui, les choses n’ont pas évolué en sa faveur. Au contraire, il est resté complètement à l’extérieur et n’avait plus de ressources dans l’emballage final.