Il n’y eut que sept courses à l’affiche de cette deuxième journée, faute  de partants. Malgré le programme squelettique, nous avons assisté à quelques belles arrivées dont celle de l’épreuve principale remportée par le cheval champion 2015, Kremlin Captain, à l’issue d’un pillar to post. C’était la première de la saison de Yashin Emamdee sous les couleurs de l’écurie Gujadhur, qui réalisa le doublé avec Van Der Scaler. Première 2016 également pour Gilbert Rousset qui foula le gazon pour aller accueillir Gharbee (Joorawon), tandis qu’Alain Perdrau enregistra son premier succès de l’année grâce à Data Controller. Shirish Narang et Rameshwar Gujadhur inscrivirent également leur nom au tableau des vainqueurs. Au classement général, c’est Rousset qui prend la tête avec un total de gains s’élevant à Rs 743 000 devant R. Gujadhur (Rs 733 000) et Narang (Rs 711 000) au détriment de Maingard. Chez les jockeys Kevin Ghunowa et Dinesh Sooful pointent avec 4 victoires chacun devant Joorawon qui compte un succès de moins.
La qualité était au rendez-vous malgré le champ restreint que constituait The Gaëtan Halbwachs Cup, l’attraction phare de cette deuxième journée. En effet, Kremlin Captain y effectuait sa reprise avec la compétition après une saison 2015 à l’issue de laquelle il avait été couronné cheval champion avec 6 victoires et 1 placé en 7 tentatives. Face à lui, Recall To Life, Ashanti Gold et Donnie Brasco paraissaient les mieux armés pour lui barrer la route, tandis que les chances de Kalinago et de Hot Rocket étaient moins évidentes. Sur le papier, Kremlin Captain méritait le respect, mais après la défaite de l’autre favori de cet établissement, Kurundu, un peu plus tôt dans la journée, le doute subsistait dans la tête de ses partisans. néanmoins, le digne fils de Captain Al se montra à la hauteur de sa réputation pour inscrire son 11e succès sur notre turf en 15 sorties.
Même si Ashanti Gold et Kalinago avaient déjà gagné en dictant le train, on constate qu’ils ne sont pas forcément les plus rapides au départ. L’état major de l’entraînement Gujadhur fit un choix tactique en cette circonstance. Les instructions d’Emamdee étaient d’essayer de prendre le train à son compte si l’occasion se présentait à lui. En quelques foulées seulement, Kremlin Captain, le dernier à intégrer les stalles, déborda Ashanti Gold et au passage du but pour la première fois, il s’était déjà emparé de la position tête et corde. Une fois les choses en main, Emamdee reprit sa monture. Lorsque le rythme ralentit, Ashanti Gold se montra ardent et il fut déboîté par Mansour pour se porter sur l’arrière-main du favori, forçant ce dernier à durcir l’allure dans la descente et poussant Kalinago encore plus en épaisseur. Recall To Life en profita pour se rapprocher dans le dos de Kremlin Captain. La course fut finalement réduite à un sprint sur 1000m. Dans ces conditions, il était évident que la tâche de ses adversaires ne serait pas aisée. Ashanti Gold l’accrocha dans le dernier tournant, mais il ne se montra pas assez percutant pour inquiéter la monture d’Emamdee. Recall To Life s’amena à l’intérieur et donna l’impression de pouvoir rattraper le favori à mi-ligne droite, mais dès que Kremlin Captain sentit le danger, il accéléra à nouveau pour contrer cette attaque avec une certaine aisance.
Emamdee réalisa le doublé avec Van Der Scaler, qui s’imposa au terme d’un joli finish. Seven Carat était donné comme favori dans ce champ moyen sans doute en raison des bons résultats de son établissement lors de la journée inaugurale et de sa première ligne. Le sujet de Shirish Narang bondit de sa stalle et débalança son cavalier qui parvint malgré tout à s’emparer de la tête de la course. Ghunowa dosa les efforts de sa monture en espérant avoir assez de réserves pour finir. Emamdee, qui avait opté pour la course d’attente, ne se laissa pas prendre au piège et il lança son offensive à environ 500m de l’arrivée. Van Der Scaler passa en revue le peloton pour accrocher le meneur à l’entrée de la ligne droite. A 100m du but, on le voyait s’envoler vers une victoire facile, mais Van Der Scaler plafonna. Cela permit à Seven Carat et Black Gambit de revenir sur la fin, mais le but arriva trop tôt pour eux.
Que de premières
Malheureux avec Castle lors de la journée inaugurale, Alain Perdrau n’a pas laissé passser sa chance hier avec Data Controller, qui se présenta dans l’épreuve d’ouverture avec des chances de succès. A l’occasion, il a été confié à Swapneal Rama, qui avait ainsi délaissé le coursier de Merven Fort Noble. Le handicap de sa septième ligne était le seul obstacle à surmonter pour Data Controller car il a montré des dispositions pour la course avec le pas. Vu la présence du véloce Mc Naught à son intérieur, Rama n’insista pas pour le commandement. C’est ainsi que le futur gagnant se retrouva en troisième position à la corde dans le dos de Mediterranean Man. On fut quelque peu surpris de voir Fort Noble améliorer sa position dans la descente sous la conduite de Hoolash, alors que sur le sprint, il aurait certainement été plus judicieux de le piloter plus patiemment. Social Network perdit, lui, ses chances au départ et faillit même désarçonner Sooful. Le nouveau Maingard, Captain Nero, s’élança lentement, mais il fut aussi incommodé par Social Network. Mc Naught se montra très accrocheur, mais Data Controller, qui avait profité que Mediterranean Man quitte la corde pour se rapprocher dans la dernière courbe, grignotta du terrain à chaque foulée dans l’ultime ligne droite avant de forcer la différence. C’était la première victoire de ce coursier sur notre turf.
Après la convaincante victoire acquise à ses débuts chez nous, Kurundu se présentait au départ de The Lall Seesurun Cup comme le cheval à battre. Cet élève de Ramapatee Gujadhur n’obtint toutefois pas un parcours facile. Il fut condamné en troisième épaisseur dans la première courbe vu que Viento Magico se rapprochait à l’extérieur de Halabaloo afin de s’emparer de la position tête et corde. On fut surpris de la tactique adoptée par le représentant numéro un de Rameshwar Gujadhur, qui est réputé pour être un finisseur. Du reste, il s’effaça dans la ligne d’arrivée tout comme Halabaloo et Kurundu, qui étaient à la lutte sur la partie initiale. Un examen vétérinaire effectué après la course permit de voir que Viento Magico avait saigné, tandis que Kurundu souffrait de légères coupures aux pieds. Cette tactique servit les desseins des finisseurs. Après avoir contourné le peloton dans la dernière courbe, Triad Of Fortune fit illusion, mais Seven Fountains s’amena encore plus en épaisseur sous la conduite de Dinesh Sooful, qui le pilota avec plus de détermination qu’il ne l’avait fait à ses débuts, pour mettre tout le mode dans le rouge.
Hall suspendu, ?Mansour à l’amende
Donavan Mansour fut également de la fête grâce à Lucky Valentine, qui s’était fait de nombreux partisans dans la quatrième course. Certes, il était le seul front runner du lot, mais on s’attendait à plus de résistance de la part de ses adversaires, particulièrement d’Always Flirting sur le premier furlong — une enquête a été ouverte à ce sujet et elle a été ajournée à mardi prochain–Ce qui permit à Lucky Valentine de se placer tranquillement sur les barres. Lorsqu’on vit le train relativement lent imprimé — à titre de comparaison, Lucky Valentine réalisa 48.69 sur les premiers 735 mètres contre 46.90 pour le meneur de la troisième épreuve Emblem Royale —, il était évident que les finisseurs auraient du mal à le reprendre dans l’emballage final. Nothing Compares fut le plus menaçant, mais — après que David eut changé sa cravache de main— le but arriva trop tôt pour lui. A l’issue de la course, les commissaires enquêtèrent sur deux incidents. Le premier concernait Always Flirting qui, en se rabattant trop vite, gêna Sole Mio qui trébucha. Peter Hall plaida coupable pour monte négligeante sous le Rule 160 A (e) et il écopa d’une mise à pied de deux journées. L’autre incident concernait Lucky Valentine qui incommoda Always Flirting peu avant le poteau des 1200m.Mansour fut sanctionné sous le Rule 160 A (b) for excessively slowing the pace of his mount. Il échapa ainsi à la suspension associée au Rule 160 A (e). Après avoir visionné le film de la course, on s’aperçoit effectivement que Mansour ramène légèrement sa monture peu avant le poteau des 1200m — le temps fractionné de la course confirme que Lucky Valentine réduit l’allure surtout après le permier furlong —, mais on voit aussi que Hall reprend Always Flirting lorsque Lucky Valentine se rabat à la corde. Une autre enquête sur le handling de Always Flirting a été ajournée à mardi matin. Il s’agirait de savoir si le jockey australien a fait assez d’efforts pour conserver l’avantage de la corde face au futur gagnant.
La belle série continue pour Shirish Narang et Kevin Ghunowa. Ce dernier, qui avait été suspendu pour deux journées pour interférence, avait fait demander et a obtenu que sa sanction soit différée d’une semaine. Battu de peu sur Mc Naught dans l’épreuve d’ouverture, ce duo s’est racheté avec Racing For Fun, dont la fin de course tonitruante n’était pas passée inaperçue lors de ses débuts sur notre hippodrome l’an dernier. Cet alezan de 4 ans avait laissé une bonne impression lors de ses rares apparitions à Port-Louis ?et il confirma ses bonnes dispositions en prenant la mesure de la nouvelle unité de Raj Ramdin, Emblem Royale, qui avait tenté le coup tactique en prenant  la direction des opérations dans la première courbe. Ted Bassett obtint un parcours de rêve dans le dos de Count Emmanuale et lorsque ce dernier fut déboîté au poteau des 600m, la monture de Joorawon put se rapprocher davantage dans la courbe. Il n’eut toutefois pas le rayonnement voulu dans la ligne d’arrivée, se faisant même coiffer pour la troisième place par Millenimesta, qui retrouvait la compétition après une longue absence. Colour Of Courage manqua également de punch pour finir et il devrait se montrer plus utile avec cette course sous les sabots tout comme Cula dont la distance du jour paraissait un peu court pour ses réelles aptitudes. Racing For Fun bénéficia d’un boulevard à la corde après avoir patienté dans le dos de Ted Bassett et il sortit un joli coup de reins pour dominer l’outsider Emblem Royale qui abusa quelque peu de la largeur de la piste à l’entrée de la ligne droite. A l’issue de la course, Kazm, qui retrouvait la compétition après plus de deux ans, boitait bas. Patrick Merven a annoncé qu’il allait le mettre à la retraite.
Il faut reconnaître que les deux représentants de Gilbert Rousset, Parado et Gharbee, étaient les mieux présentés dans The Jason Espitalior-Noël Cup, courue sur 1500m. David avait porté son choix sur Parado vu que ce dernier descendait de classe, tandis que Gharbee, qui restait sur deux victoires consécutives dans des classes inférieures, était confié à Joorawon. La victoire se joua entre ces deux chevaux et c’est Joorawon qui eut le dernier mot pour surprendre David dans les dernières foulées. C’était la première victoire de la saison pour l’entraîneur champion 2013 qui occupe déjà la tête du classement.