GB: un premier décès suspect dans l'épidémie de rougeole...

 
Les autorités sanitaires du Pays de Galles où sévit une épidémie de rougeole, enquêtaient vendredi sur la mort d'un homme de 25 ans qui pourrait être le premier décès dû à cette maladie depuis cinq ans en Grande-Bretagne.
Marion Lyons, directrice chargée de la protection de la santé publique au Pays de Galles, a indiqué que les tests avaient confirmé que l'homme était atteint de rougeole. Les autorités tentent désormais de déterminer si cette maladie a été la cause de la mort.
"Quelle que soit la cause de la mort dans ce cas, il ne faudra pas s'étonner, alors que la maladie se propage, de voir des décès au Pays de Galles", a-t-elle averti.
Les autorités sanitaires mènent une vaste campagne de vaccination dans cette province britannique où une épidémie a touché 808 personnes depuis novembre.
Les causes de la mort du jeune homme de 25 ans originaire de la ville de Swansea, épicentre de l'épidémie, ne seront pas connues avant les résultats de l'autopsie.
En 2012, 116 cas de rougeole avaient été recensés au Pays de Galles.
En Grande-Bretagne, la dernière mort due à la rougeole remonte à 2008.
La tranche d'âge la plus affectée par cette épidémie est constituée par les enfants et adolescents de 10 à 18 ans, selon les autorités sanitaires qui ont mis en cause la chute de la vaccination contre la rougeole dans le pays à la fin des années 1990.
Le triple vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole, appelé en anglais MMR (measles-mumps-rubella) avait suscité de vives inquiétudes après la parution d'une étude en 1998 qui le soupçonnait d'avoir un lien avec l'autisme.
L'étude du docteur Andrew Wakefield, publiée dans la célèbre revue médicale The Lancet, a cependant par la suite été démentie par d'autres recherches scientifiques.
La rougeole est une infection virale hautement contagieuse. Le virus se propage essentiellement dans l'air et se transmet soit directement auprès d'un malade, soit parfois indirectement en raison de la persistance du virus dans l'air ou sur une surface contaminée.
Elle se caractérise par l'apparition de plaques rouges sur la peau, de la fièvre, des symptômes de rhume et de la fatigue. Elle peut entraîner de graves complications dans un cas sur 15, telles que la surdité, des dommages au cerveau et même la mort.
Elle a causé la mort de 158.000 personnes dans le monde en 2011, selon l'OMS.