Derreck David était particulièrement heureux à l’issue de la deuxième journée. Le Sud-Africain estime que chaque victoire compte et cela aide son entraîneur à bien se positionner dans la course au titre.
Si d’aucuns pensaient que Derreck David allait être déçu du fait de n’avoir remporté qu’une seule course alors que plusieurs chances s’étaient présentées à lui, tel ne fut pas le cas. La cravache de Gilbert Rousset est d’avis que «Coming to the races and have a winner, two seconds, a third and a fourth place is a good day.»
On peut le comprendre dans le sens où il n’est pas donné à tout jockey d’obtenir de bons résultats au cours d’une journée de compétition. Il trouva que de nos jours «Any win counts and any place counts also as it helps my trainer and myself to position ourselves in a good position for the championship.»
La deuxième journée aurait en fait pu être meilleure pour ce duo. Gilbert Rousset s’était placé en pôle position à l’issue de la première journée, mais se retrouve relégué à la troisième place suite aux très bonnes performances réalisées par Patrick Merven et Vincent Allet.
Gilbert Rousset a engrangé des prix de l’ordre de Rs 290 000 et pointe avec Rs 633 000. Il est devancé par Patrick Merven, premier avec Rs 695 500 et Vincent Allet qui a réalisé la meilleure opération pour se retrouver au niveau de Rs 651 500.
Sa victoire, il la ramena par l’entremise de Nothing Compares qui était le grand favori de The Black Tulip Plate sur 1365m. Une victoire attendue, mais le doute s’était installé dans la tête du jockey dans la partie initiale.
« I was a bit concerned with Nothing Compares. He did not start as expected and was a bit outpaced. Fortunately, coming up to the 800m, he began to pick up. He then moved by himself and began to catch up ground. He won a very good race.»
En effet, Nothing Compares refit du terrain à partir du 600m et passa franchement à la vitesse supérieure. Il put ainsi avoir le «first run» sur Streebouncer et résista au retour de ce dernier pour ouvrir son compteur.
Les turfistes étaient nombreux à s’attendre au succès de Recall To Life qui avait, lui aussi, été installé favori de The Gaëtan Halbwachs Cup.  Toutefois, le cheval dut se contenter de la troisième place à moins d’une demi-longueur de Kruger Rand. Derreck David trouve que son cheval l’aurait emporté facile s’il n’avait pas été pris dans les embouteillages avant la dernière courbe.
« The fact that Recall To Life was stuck on the rails cost him the race. I could not move out. If I had got the first run, I think I would have won by one or two lengths. He’s a nice horse. »
L’avenir est prometteur
Recall To Life ne peut donc être pointé du doigt pour cette défaite et reviendra en force à sa prochaine tentative.
Derreck David s’est dit satisfait de la prestation d’Obligation qui demeure un cheval assez difficile.
« He is a tricky horse. I have tried different things with him and it seems that things are getting better. I am happy the way he ran. It was a very good race. If I can win one or two races this season, everybody will be delighted. »
En revanche, la performance de Colour Of Courage a été jugée comme décevante.
« Considering his work on Thursday was quite impressive, he did not run to expectations. There must be something odd with him and we will have to sort this out. »
Pour ce qui est de New Star, une tactique avait été choisie pour essayer de contrer Bandido Caballero, mais celle-ci ne marcha pas.
«The 1500m were too short for New Star, he is probably looking for an 1850m or 2000m. I had him a bit handy to try and steal it from Bandido Caballero but it was just too short. »
Notre invité trouve aussi qu’en ce début de saison, certains chevaux arrivent difficilement à négocier la montée de la ligne droite finale. La raison invoquée étant que ces derniers sont à court de compétition. Aussi, avec un galop dans les jambes, l’avenir s’annonce prometteur.