Après une première journée «sans», Gilbert Rousset a accueilli son premier vainqueur 2016 grâce à Gharbee au terme d’une belle ligne droite. En dépit du fait qu’il ne compte qu’une petite victoire au compteur, l’entraîneur occupe déjà la deuxième place du classement avec un total de gains s’élevant à Rs 743 000 grâce à un nombre élevé d’accessits, dont huit deuxièmes places. Ce qui est de bon augure pour le reste de la saison.
Les plus avertis des turfistes s’attendaient à une nette domination de l’entraînement Rousset en ce début de saison. La première victoire est finalement venue de Gharbee à l’occasion du deuxième acte dans la sixième épreuve où son compagnon d’écurie Parado était donné comme le favori. «La première victoire est toujours bien accueillie au sein d’une écurie. Cela permet d’enlever la pression et d’entamer la saison avec sérénité», nous a lancé Soodesh Seesurrun en toute décontraction lorsque nous l’avons rencontré dans son yard mardi matin. «Je dois admettre que l’on s’attendait ouvrir à notre compteur plus tôt, mais lorsque vous jetez un coup d’oeil aux performances de nos chevaux, vous constaterez que nous avons obtenu cinq deuxièmes  places lors de la journée inaugurale et trois autres samedi dernier. C’est une satisfaction de voir que nos représentants figurent à l’arrivée. En général, ils ont bien couru. Ce que j’espère maintenant, c’est de les voir progresser et que la roue finira par tourner en notre faveur.»
Nothing Compares et Recall To Life étaient bien placés dans leurs épreuves respectives, mais tous deux se contentèrent respectivement de la deuxième place derrière respectivement Lucky Valentine, qui avait hérité d’un parcours en or, et Kremlin Captain, trop fort face à ses adversaires. Dans la sixième épreuve, Gilbert Rousset avait réuni les meilleures chances de son coté en alignant deux partants de choix en Parado et Gharbee. Le premier nommé avait été choisi par le jockey de l’écurie vu qu’il tentait sa chance dans une valeur inférieure, tandis que Gharbee, qui retrouvait la compétition après plus de sept mois, était confié à Rye Joorawon. «Cela faisait presque huit mois que Gharbee n’avait pas couru. Certes, il restait sur deux victoires, mais contrairement à Parado, il montait de classe. Il était devenu rogue à l’entraînement depuis le début de l’année. Il nous donnait du fil à retordre et on n’a jamais pu avoir un bon feeling de son jockey. Malgré son barrier trial, on avait des doutes par rapport à son comportement en course. Sur le papier, Parado était un bien meilleur cheval. Il n’avait été battu que par Elite Classe lors de sa dernière tentative 2015, qui constituait son unique sortie sous notre férule, et il descendait de classe», nous a expliqué l’assistant entraîneur par rapport au choix du jockey.
De ces deux chevaux, Parado est celui qui hérita du meilleur parcours. Calé en cinquième position à la corde, il bénéficia de l’ouverture à la corde à l’entrée de l’ultime ligne droite. A quelques dizaines de mètres du but, Derreck David paraissait capable d’inscrire sa première victoire 2016 au Champ de Mars, mais lancé au milieu de la piste, Gharbee grignota du terrain à chaque foulée pour le coiffer dans les derniers mètres. «Gharbee m’a beaucoup impressionné samedi. Il n’a pas eu un parcours facile, condamné à suivre en one off avant d’être contraint d’attaquer en épaisseur dans la dernière courbe. Il a sorti un joli coup de reins pour surprendre Parado. La façon dont il s’est imposé me force à dire qu’il aura droit à son lot de victoires cette saison. C’est certainement un cheval d’avenir», a fait ressortir Soodesh Seesurrun.
S’agissant du faible taux de participation de ce début de saison, notre interlocuteur a mis en cause le climat, ainsi que l’arrivée tardive des nouveaux. «La pluie a perturbé l’entraînement en général. Certains coursiers n’ont pas eu la préparation adéquate, d’où le manque de ce petit quelque chose en course. Il ne faut pas oublier que plusieurs chevaux ont été mis à la retraite durant la trêve. Leur remplacement prend du temps. Certes, on a accueilli plus de nouvelles unités cette saison, mais la plupart sont arrivées assez tardivement. Je pense que nous aurons des programmes plus alléchants à partir de la sixième journée».