Ils étaient nombreux les turfistes à s’attendre que Gilbert Rousset et Derreck David dominent la journée inaugurale. C’était toutefois sans compter avec la glorieuse incertitude du turf et un seul favori passa la ligne en premier.
Du côté de Gilbert Rousset, on avait pris ce « chou blanc » de manière philosophique.
«Nous avons accroché cinq deuxièmes places. On a failli remporter une course. Disons que c’est de bon augure pour le reste de la saison,» a-t-il déclaré dans un large sourire avant d’ajouter que «Casey’s War fait toujours bien sur sa fraîcheur et il reste un bon sprinter.»
A la question de savoir si le rythme imposé par Albert Mooney n’était pas trop lent, Gilbert Rousset s’est appuyé sur le fait que les deux chevaux ont couru leur chance.
«Albert Mooney avait 61 kg et il ne pouvait lancer la course sur des bases élevées. Everest s’est bien défendu, mais il est tombé sur un Casey’s War des grands jours.»
Derreck David a tenu à ajouter que le gris a perdu son « footing » dans le dernier virage, mais qu’il est bien revenu par la suite.
«Had it been a 1500m race, I think he would have won».
Gilbert Rousset a trouvé que le nouveau Melson s’est très bien comporté alors que Karraar avait visiblement besoin d’une course.
De ses autres engagés de la journée, il a trouvé que Pont D’Avignon était « over weight », ce qui explique pourquoi il a mal terminé son parcours. Si des traces de sang ont été découvertes dans la trachée de Lietuva, l’entraîneur dira que « Ce n’est pas grave, cela arrive à la majorité des chevaux. On sait maintenant quelles sont les précautions à prendre. »