Kaysee Teeroovengadum officiel de l’équipe mauricienne aux Jeux du Commonwealth a quitté l’Australie, hier soir, bien  qu’il doive se présenter en cour en Australie à Gold Coast le 17 avril prochain.

Il est attendu dimanche matin en provenance de Dubai.

Il a été accusé et inculpé d’avoir agressé sexuellement un athlète, a annoncé samedi la police.

La commission de police du Queensland, Steve Gollschewski, a déclaré que l’on ignorait si l’accusé, qui serait l’ancien chef de mission de Maurice, retournerait au tribunal.

Mais il a déclaré que l’Australie ne demanderait probablement pas l’extradition si le mauricien, qui avait été libéré après avoir été inculpé, ne se présentait pas à son audience le 17 avril.

« Il a pris l’engagement de comparaître le 17, ce qui sera la prochaine étape que nous considérerons dans le processus. »

Les médias mauriciens ont rapporté que Kaysee Teeroovengadu avait démissionné de son poste de chef de mission, mais a nié les accusations à la suite d’un incident la semaine dernière.

La police a dit que les allégations sont sérieuses et passibles d’une peine sévère mais n’était pas de nature à une interdiction de quitter le territoire.

Environ 6.600 athlètes et membres du personnel sont à Gold Coast pour les Jeux, la plupart d’entre eux restant dans les locaux officiels du village.

« Un défaut de comparution (en cour) génère généralement un mandat que le tribunal aurait à délivrer », a déclaré Gollschewski, ajoutant qu’il était « improbable que nous considérions l’extradition pour ce type d’infraction ».

Les organisateurs des Jeux déclarent que le village des athlètes est en «alerte accrue» en cas d’agression sexuelle et ont donné l’assurance que des mesures de protection sont en place pour empêcher d’autres incidents.

« Il n’y a aucune tolérance pour les comportements  abusifs », a déclaré David Grevemberg, directeur général de la Fédération des Jeux du Commonwealth, cette semaine.

«Il n’y a pas de place pour cela aux Jeux du Commonwealth: il appartient aux individus de se manifester et de porter plainte et de savoir que nous allons traiter ces choses avec beaucoup de sérieux.