Ferrari's German driver Sebastian Vettel celebrates winning the Formula One Australian Grand Prix beside second-placed Mercedes' British driver Lewis Hamilton (L) in Melbourne

L’Allemand Sebastian Vettel (Ferrari) a remporté dimanche le Grand Prix d’Australie, première épreuve de la saison 2018, devant le favori britannique Lewis Hamilton (Mercedes), parti en pole position sur le circuit de l’Albert Park à Melbourne.

Il s’agit du 48e succès de la carrière de Vettel, qui s’était déjà imposé en Australie l’an passé devant Hamilton. Le Finlandais Kimi Räikkönen (Ferrari) a pris la troisième place.

Profitant de quelques tours sous voiture de sécurité virtuelle suite au double abandon des Haas en l’espace de deux tours, qui a ralenti Hamilton, déjà passé aux stands, le quadruple champion du monde allemand a ravitaillé à son tour et pris la tête de la course, au 26e tour.

Ferrari’s German driver Sebastian Vettel (R) leads Mercedes’ British driver Lewis Hamilton during the Formula One Australian Grand Prix in Melbourne on March 25, 2018.

Mercedes a apparemment commis une erreur au moment de calculer la vitesse minimale sous drapeau jaune, ce qui a profité à Vettel, ressorti juste devant son rival.

La course s’est ensuite résumée à un duel à distance entre les deux hommes, longtemps séparés par moins d’une seconde, mais Hamilton n’est jamais parvenu à se rapprocher suffisamment pour tenter de doubler son dauphin de la saison dernière.

Malgré l’ajout d’une troisième zone de DRS pour faciliter les dépassements, ce Grand Prix inaugural de 2018, également le premier de l’histoire couru avec le système de sécurité halo autour de la tête du pilote, n’a pas offert un spectacle très captivant.

L’Australien Daniel Ricciardo (Red Bull) a pris la 4e place devant l’Espagnol Fernando Alonso (McLaren) et le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull).