Après Londres, violences et pillages se sont propagés dans la nuit de lundi à mardi aux villes anglaises de Birmingham (centre) et de Liverpool (nord-ouest).