Le groupe Cim, l’un des plus gros opérateurs du secteur des services financiers non-bancaires, a enregistré pour l’exercice financier se terminant au 30 septembre 2015 des profits après-impôt de Rs 567,7 millions, contre Rs 598,5 millions en 2013-2014, mais les résultats pour cette dernière année incluaient des gains exceptionnels de Rs 130,8 millions suite à la réévaluation des investissements immobiliers.
Le groupe Cim a en 2014/2015 enregistré des progressions dans tous ses segments d’activités. Les revenus totaux du groupe se sont élevés à Rs 4,1 milliards contre Rs 3,5 milliards en 2013-2014, soit une croissance de 17 %. Le « Finance cluster » du groupe a affiché des revenus de Rs 1,2 milliard, ce qui représente une hausse de 11 % par rapport au précédent exercice financier alors que les bénéfices après impôt sont passés de Rs 250 millions à Rs 266 millions, malgré la forte compétition dans le marché et surtout après la révision à la baisse, en avril dernier, des taux d’intérêt applicables sur les ventes à tempérament et le « credit sale ».
Quant au secteur du Global Business, la direction de Cim observe qu’il a réalisé une « bonne performance » dans le sillage d’une progression des revenus libellés en dollar américain et de l’appréciation du billet vert vis-à-vis de la roupie mauricienne et également des mesures pour contenir les coûts d’opération. Ce secteur d’activités a dégagé des revenus de Rs 73,7 millions (+ 16 %) et des profits après taxe de Rs 231,5 millions (+ 39 %). Par ailleurs, le secteur immobilier du groupe a terminé l’année avec des revenus et profits nets en hausse de 14 % et 36 % respectivement.
Quant aux activités liées à l’investissement, elles ont rapporté des bénéfices après-impôt de Rs 35 millions, soit Rs 7,4 millions de plus qu’en 2013-2014. L’année financière 2014-2015 a été en outre marquée par la cession de la totalité des actions que détenait le groupe dans The Brandhouse Ltd à Taylor Smith and Sons Ltd et Bentys Ltd pour un montant de Rs 225 millions.
Évoquant les perspectives pour l’année financière 2015-2016, la direction estime qu’il y aura des défis à relever dans les secteurs d’activités du groupe. Cependant, le conseil d’administration se dit confiant que les mesures prises pour diversifier ses produits et services, élargir sa base de clientèle et étendre ses opérations à l’international déboucheront sur une croissance à long terme soutenue.
Tout comme le groupe Cim qui est coté sur le marché officiel de la Bourse, la Mauritian Eagle Insurance (MEI), autre opérateur du secteur des services financiers, a annoncé que sa filiale, la Mauritian Eagle Leasing Company Ltd (MELCO), a émis des actions pour un montant de Rs 300 millions qui ont été totalement souscrites par Ireland Blyth Limited, la société holding.
La MEI explique qu’elle n’a pas participé à cette souscription afin de ne pas dépasser le seuil de 10 % des « related party investments » conformément aux règlements promulgués par la Financial Services Commission (FSC) pour les compagnies d’assurances. De ce fait, la MELCO ne sera plus considérée comme une filiale de la MEI.