Si Emmanuelle Lent-Labonne (- 69 kg), Shalinee Valaydon (+75 kg) et Roilya Ranaivosoa (- 48 kg) ont d’ores et déjà décroché leur billet pour le sommet continental prévu du 7 au 16 mai au Cameroun, le nom du quatrième leveur qui fera partie de la sélection mauricienne reste toujours en suspens. Il devrait revenir à Jonathan ou à Cédric Coret, ce dernier étant actuellement en stage de préparation en Roumanie en vue de l’événement africain.
Jonathan Coret avait rejoint Roilya Ranaivosoa et le DTN, le Roumain Urdas Constantin, en Roumanie début mars pour se donner les chances de se qualifier pour les championnats d’Afrique. Entre-temps, les leveurs s’entraînant sur place ont passé le samedi 19 mars le test de sélection sur des bases de minima imposés. Et même si aucun d’entre eux n’a satisfait les barèmes, Emmanuella Lent-Labonne a été sélectionnée par rapport à sa performance réalisée à la table de cotation Sinclair. Elle avait aussi été désignée meilleure athlète féminin de la compétition.
Élu également meilleur athlète masculin, Jonathan Coret devra lui, par contre, attendre le retour de Cédric Coret pour être fixé quant à sa sélection. Ce dernier devra être également soumis à une épreuve test au moins quinze jours avant le départ de la sélection pour décrocher son billet, rappelle le président de la Fédération mauricienne d’haltérophilie, Poorun Bhollah. « On va alors trancher entre les deux. Mais si Cédric ne se présente pas, c’est logiquement Jonathan Coret qui sera sélectionné », avise-t-il. Cédric Coret a pour rappel mis le cap sur la Roumanie à ses propres frais.
Étant bénéficiaire d’une bourse olympique, Shalinee Valaydon participe aux championnats d’Afrique aux frais de la Solidarité Olympique. Quant à Roilya Ranaivosoa, elle serait très proche de la qualification olympique. Elle est d’ailleurs le seul élément de la sélection à pouvoir réellement prétendre à la qualification pour Rio 2016 à travers les championnats d’Afrique.
La sélection mauricienne sera rejointe au Cameroun par Roilya Ranaivosoa et Urdas Constantin. L’assistant-entraîneur national, Gino Souprayen, fera aussi le voyage.