HALTÉROPHILIE — CHAMPIONNATS DU COMMONWEALTH: Ketty Lent s'offre enfin le Graal 

La délégation mauricienne a décroché sept médailles dans cette compétition

Les Mauriciens engagés aux Championnats du Commonwealth à Gold Coast, en Australie, ont fait forte impression. C'est le cas de Ketty Lent, couronnée chez les jeunes dans la catégorie des 58 kg. La jeune leveuse de fonte, une des étoiles montantes de la discipline, a également remporté la médaille d'argent chez les juniors.
Tout a commencé lors de la semaine écoulée, soit mardi (journée inaugurale), avec les breloques de Dorian Madanamoothoo et Dinesh Pandoo au Gold Coast Sport & Leisure Centre, en Australie. Le premier, en action chez les -56 kg, a réalisé 80 kg à l'arraché et 98 kg à l'épaulé-jeté, pour un total olympique de 178 kg, ses tentatives à 84 kg et 110 kg s'étant avérées infructueuses. Il a ainsi décroché la médaille d'argent et de bronze chez les Youth.
La médaille d'or est revenue à l'Indien Jeremy Lalrinnunga, trop fort avec ses 240 kg au total olympique (Arraché : 109 kg, Épaulé-Jeté : 131 kg). Chez les seniors, dans cette même catégorie, la victoire est revenue au Malaisien Azroy Muhammad (253 kg) qui a devancé le Sri-Lankais Jayasooriya (247 kg) et l'Indien Gururaja (246 kg). Dinesh Pandoo, chez les -69 kg, s'est également tiré d'affaires avec une médaille d'argent et une de bronze chez les Youth en réussissant un total olympique de 236 kg, soit 103 kg à l'arraché pour son troisième essai et 133 kg à l'épaulé-jeté.
La déception est venue de la championne d'Afrique en titre et triple médaillée d'or des Jeux des îles de l'océan Indien (JIOI) de 2015, Roilya Ranaivosoa. Cette dernière, qui a évolué cette fois dans une catégorie supérieure, à savoir les -53 kg (au lieu des -48 kg), a sorti une performance de 82 kg à l'arraché à sa troisième tentative, mais a manqué deux essais à 104 kg et 105 kg à l'épaulé-jeté, se contentant d'une barre 100 kg. Son total olympique étant de 182 kg, ce qui l'a privé du podium. Les haltérophiles indiennes ont fait la loi dans ce concours, la médaille d'or revenant Sanjita Khumukcham (TO : 195 kg) et Santoshi Matsa (TO : 194 kg). Quant à Jonathan Coret, engagé dans la catégorie des -62 kg, il a réussi une barre de 105 kg à sa première tentative, mais devait échouer lors de ses deux tentatives à 110 kg. Même chose à l'épaulé-jeté, avec une tentative réussie à 135 kg et deux échecs à 140 kg. Ce qui est insuffisant pour aller chercher le podium, lequel a été dominé par le représentant de Papouasie-Nouvelle-Guinée, Morea Baru (A: 120 kg, E-J : 162 kg et TO : 282 kg), et complété par le Pakistanais Talha Talib (TO : 272 kg) et le Malaisien Mohd Nordin (270 kg).
Ketty Lent savoure  
Le lendemain, ça a été au tour de Ketty Lent d'entrer en scène. Autant dire que la troisième aura été la bonne pour la soeur cadette d'Emanuella Labonne. En effet, après avoir décroché la médaille d'argent lors des deux dernières éditions de cette même compétition, la jeune haltérophile s'est adjugé l'or dans la catégorie des 58 kg chez les youth et l'argent chez les juniors. Elle a réalisé une performance de 66 kg à l'arraché et 86 kg à l'épaulé jeté, soit un total olympique de 152 kg. Ce n'est pas pour rien que Ketty Lent fait partie des meilleures athlètes de sa génération. Elle ne cesse de monter en puissance et possède encore une belle marge de progression. Triple médaillée d'argent aux récents Championnats d'Afrique tenus à Maurice, avec un total de 157 kg (Arraché : 70 kg, Épaulé-jeté : 87 kg), Ketty Lent a justifié les espoirs placés en elle. Sa palme chez les Jeunes était son objectif principal. Ainsi, Ketty Lent a enfin touché le Graal.
La palme est revenue chez les juniors à l'Indienne Erra Deexitha, qui a réalisé 180 kg au total olympique. Vendredi, Anthony Madanamoothoo, lui aussi attendu au tournant, n'a pas été en mesure de faire la différence dans la catégorie des 77 kg. À titre d'information, il s'était adjugé l'or chez les youth au cours de la dernière édition, mais n'a cette fois-ci pas été en mesure de rééditer l'exploit. Il lui manquait un kilo pour finir sur le podium, toutefois, il n'a pas eu les ressources pour y arriver, avec une charge de 118 kg à l'arraché et 146 kg à l'épaulé-jeté. Ce concours comptait le taux de participation le plus élevé de la compétition. Anthony Madanamoothoo pourra se consoler avec trois records de Maurice homologués.
Sunee poursuit sa progression
C'est la jeune Alison Sunee qui a décroché la septième médaille pour Maurice. La jeune leveuse de fonte, engagée dans la catégorie des -75 kg, a décroché le bronze chez les juniors, confirmant sa belle forme du moment, après les trois médailles d'argent récoltées lors des derniers championnats d'Afrique à Maurice en juillet. La fille de l'ancien boxeur, Richard Sunee, a soulevé une charge de 70 kg à l'arraché et 87 kg à l'épaulé-jeté pour un total olympique de 157 kg. Elle a un bel avenir dans la discipline.
Pas de bol toutefois pour Emanuella Labonne, qui a eu affaire à forte partie chez les -69 kg. Elle a réussi une tentative à 90 kg à sa deuxième tentative à l'arraché, mais, par la suite, elle n'a pas été en mesure de soulever les charges à 107 kg à l'épaulé-jeté, se contentant de 103 kg, avec un total de 193 kg au total olympique. C'est la Fidjienne Vaivai Apolonia qui a été sacrée avec un total de 227 kg, soit 101 kg à l'arraché et 126 kg à l'épaulé-jeté. La dernière participante mauricienne, Shalinee Valaydon, qui s'est alignée hier dans la catégorie des plus de 90 kg, est également passée à la trappe.