HALTÉROPHILIE : Il fallait assurer les médailles, a déclaré Ravi Bhollah

Après la bonne moisson des derniers championnats d’Afrique, l’haltérophilie mauricienne a de nouveau tiré son épingle du jeu lors des derniers championnats du Commonwealth. À Gold Coast en Australie, les représentants mauriciens, surtout ceux évoluant en Youth et juniors, ont pu soutenir la comparaison. La cerise sur le gâteau est constituée par la consécration de la prometteuse Ketty Lent chez les Youth dans la catégorie -58 kg. Avec sept médailles dans l’escarcelle et la possibilité qu’au moins trois leveurs de fonte décrochent leur qualification pour les prochains Jeux du Commonwealth, l’avenir s’annonce sous de bons auspices.
Face à sept postulantes à la consécration, Ketty Lent s’est démarquée avec une performance de 66 kg à l’arraché et 86 kg à l’épaulé-jeté, pour un total olympique de 152 kg. Soit 4 kg de mieux que l’Indienne Trugil Mane. « Selon nos calculs, Ketty avait l’étoffe pour décrocher l’or. Cette consécration n’est donc pas un hasard, d’autant qu’elle avait obtenu la médaille d’argent au cours des deux dernières éditions », confie l’entraîneur national, Ravi Bhollah. Selon lui, le fait que la jeune haltérophile ait pu évoluer dans la catégorie A lui a permis de voir à l’œuvre ses principaux adversaires. « Certes, Ketty, qui a sans doute évolué avec une certaine pression, n’est pas réellement satisfaite de ses performances. L’essentiel était toutefois d’assurer la médaille d’or. »
Ketty Lent en or certes, mais Dorian Madanamoothoo, Dinesh Pandoo et Alison Sunee se sont également retrouvés sur le podium. « Ces jeunes possèdent un certain niveau. Même s’ils n’ont pas amélioré des records nationaux, il fallait assurer les médailles. Ils continuent donc d’apprendre et pourront forger leur caractère avec un travail de longue haleine », explique l’entraîneur national. Il n’en demeure pas moins que la moisson aurait pu être encore plus intéressante si Roilya Ranaivosoa s’était maintenue dans la catégorie -48 kg ou si Anthony Madanamoothoo s’était montré plus performant à l’épaulé-jeté. « Nous étions conscients que la partie serait difficile chez les seniors du fait que nous concédons un peu de retard. Néanmoins, il nous faudra rebondir en vue des prochaines échéances », souligne Ravi Bhollah.
Une de ces échéances demeure les Jeux du Commonwealth. Une compétition où les chances de qualification des sœurs Lent (Ketty et Emmanuella) et de Roilya Ranaivosoa sont réelles. Dans le camp mauricien, on espère également que Dorian Madanamoothoo, Alison Sunee et Jonathan Coret décrochent leur visa. Ce qui leur permettra d’obtenir d’autres frottements à un niveau fort appréciable.


Les résultats
Masculin : (Youth)
-56 kg : 1. Jeremy Lalrinnunga (Inde) : 240 kg (109 kg et 131 kg), 2. Zakhuma (Inde) : 215 kg (95 kg et 120 kg), 3. Dorian Madanamoothoo (Maurice) : 178 kg (80 kg et 98 kg)
-69 kg : 1. Deepak Lather (Inde) : 295 kg (138 kg et 157 kg), 2. Dinesh Pandoo (Maurice) : 236 kg (103 kg et 133 kg), 3. Larko Doguape (Nauru) : 235 kg (102 kg et 133 kg)
Juniors
-56 kg : 1. Jeremy Lalrinnunga (Inde), 2. Shadrach Cain (Nauru) : 185 kg (80 kg et 105 kg), 3. Dorian Madanamoothoo
-69 kg : 1. Deepak Lather (Inde), 2. Ruben Katoatau (Kiribati) : 269 kg (117 kg et 152 kg), 3. Dinesh Pandoo
-77 kg : 1. Ajay Singh (Inde) 310 kg (140 kg et 170 kg), 2. Cameron Mc Taggart (Nouvelle-Zélande) 291 kg (133 kg et 158 kg), 3. Nick Difabio (Australie) 265 kg (117 kg et 148 kg) 4. Anthony Madanamoothoo (Maurice) 264 kg (118 kg et 146 kg)
Seniors
-56 kg : 1. Azroy Muhammad (Malaisie) 253 kg (117 kg et 136 kg), 2. Jayasooriga Chuturanga (Sr-Lanka) 250 kg (114 kg et 136 kg), 3. Gururaja (Inde) 246 kg (107 kg et 139 kg) 7. Dorian Madanamoothoo
-62 kg : 1. Morea Saru (Papouasie Nouvelle-Guinée) 282 kg (120 kg et 162 kg), 2. Taiha Talib (Pakistan) 272 kg (126 kg et 146 kg), 3. Zaida Nordin (Malaisie) 270 kg (115 kg et 155 kg) 7. Jonathan Coret (Maurice) 240 kg (105 kg et 135 kg)
-69 kg : 1. Haffi Mansoor (Malaisie) 307 kg (137 kg et 170 kg), 2. Nevo Ioane (Samoa) 296 kg (126 kg et 170 kg), 3. Deepak Lather (Inde) 11. Dinesh Pandoo
-77 kg : 1. Kumar Sivalingum (Inde) 320 kg (148 kg et 172 kg), 2. Mubin Rahim (Malaisie) 310 kg (140 kg et 170 kg), 3. François Etoundi (Australie) 306 kg (137 kg et 169 kg) 15. Anthony Madanamoothoo
Féminin (Youth)
-58 kg : 1. Ketty Lent (Maurice) 152 kg (66 kg et 86 kg), 2. Trugil Mane (Inde) 148 kg (65 kg et 83 kg), 3. Annie Morrogh (Écosse) 144 kg (62 kg et 82 kg)
-75 kg : 1) Seema (Inde) 202 kg (91 kg et 111 kg), 2. Shenelle Andrews (Nouvelle-Zélande) 191 kg (86 kg et 105 kg, 3. Alison Sunee 157 kg (70 kg et 87 kg)
Juniors
-58 kg : 1. Erna Deexitta (Inde) 167 kg (73 kg et 94 kg), 2. Ketty Lent, 3. Besh Mc Lellan (Écosse) 138 kg (63 kg et 75 kg)
Seniors
-53 kg : 1. Sanjita Khumukcham (Inde) 195 kg (85 kg et 110 kg, 2. Santoshi Matsa (Inde) 194 kg (86 kg et 108 kg, 3. Dika Toua (Papouasie Nouvelle-Guinée 185 kg (81kg et 104 kg) 4. Roilya Ranaivosoa (Maurice) 182 kg (82 kg et 100 kg)
-58 kg : 1. Tegua Wini (Salomon) 196 kg (87 kg et 109 kg), 2. Iris Yamasaki (Australie) 180 kg (77 kg et 103 kg), 3. Baraswati Rout (Inde) 179 kg (82 kg et 97 kg) 8. Ketty Lent
-69 kg : 1. Apolonia Vaivai (Fidji) 227 kg (101 kg et 126 kg), 2. Punam Yadav (Inde) 217 kg (97 kg et 120 kg, 3. Sarah Davies (Angleterre) 212 kg (92 kg et 120 kg 6. Emmanuella Lent-Labonne (Maurice) 193 kg (90 kg et 103 kg)
-75 kg : 1. Laura Hughes (Pays de Galles) 203 kg (90 kg et 113 kg), 2. Seema (Inde), 3. Morgan Rogers (Nouvelle-Zélande) 199 kg (90 kg et 109 kg) 8. Alison Sunee
+ 90 kg : 1. Laurel Hubbard (Nouvelle-Zélande) 273 kg (127 kg et 146 kg), 2. Iunirra Sipaia (Samoa) 250 kg (108 kg et 142 kg), 3. Fragalga Stowers (Samoa) 243 kg (107 kg et 136 kg) Shalinee Valaydon (Maurice) a raté ses trois essais à l’arraché