Yannick Coret

Yannick Coret est rentré prématurément à Maurice vendredi dernier de Chine, où il était en stage avec la sélection mauricienne des Jeux des îles depuis fin mai. Il avait été convoqué hier à 18h par la Fédération mauricienne d’haltérophilie pour s’expliquer sur son absence au contrôle antidopage qu’il devait avoir effectué le 7 juillet au centre d’entraînement de Tianjin. Mais l’haltérophile a présenté un certificat médical par courriel pour demander le renvoi de sa convocation en fin de semaine.

Yannick Coret a présenté un certificat médical soutenu par un psychological report qui atteste qu’il est moralement fatigué et qui demande le renvoi de sa comparution en fin de semaine, indique le président de la FMH, Jimmy (Magarajen) Monien. « Nous avons accepté sa requête et avons décidé de le reconvoquer en fin de semaine. »

Les 14 autres haltérophiles sont allés jusqu’au terme de leur stage en Chine, soit le 9 juillet, et rentrent à Maurice aujourd’hui avec le DTN, le Roumain Dabija Constantin, et l’assistant-entraîneur national, Gino Souprayen. Après l’incident survenu le 7 juillet, Yannick Coret n’a pas reçu sur place d’autres visites des représentants du laboratoire Clearidium désigné par la Fédération internationale d’haltérophilie (IWF) pour mener les contrôles antidopage inopinés. Les quatre autres haltérophiles qui ont été testés le 7 juillet sont Cédric Coret, Jérémy Félicité, Emile Wilhem et Khelwin Juboo. Le reste de l’équipe est composée de Roilya Ranaivosoa, Yannick et Jonathan Coret, Anthony et Dorian Madanamootoo, Dinesh Pandoo, Akshay Jeloll, Yovin Gyadin, Shalinee Valaydon, Alison Sunee et Ketty Lent. Les haltérophiles féminins n’ont pas subi de contrôle.

Ce stage était l’ultime étape de la préparation de la sélection mauricienne en vue des Jeux des îIes. Les objectifs ont-il été cette fois atteints contrairement au précédent stage qui avait eu lieu du 19 février au 16 mars en Roumanie avec les sept meilleurs leveurs mauriciens ? « Il nous reste à effectuer les derniers réglages, mais en gros l’equipe se porte bien. On verra bien dans 10 jours », dira Jimmy Monien. En tout cas, dès leur arrivée aujourd’hui, la sélection entrera en stage résidentiel dans un hôtel avant de prendre ses quartiers à l’hôtel Intercontinental à Balaclava le 18 juillet, soit à la veille de l’ouverture des Jeux. Les compétitions auront lieu les 21, 22, 24, 25 au gymnase James Burty David à Trou-aux-Cerfs.