HANDBALL - FACE À LA PRESSE : Dominique Filleul « 1000 licenciés avant la fin de cette année »

Alors que les championnats nationaux débuteront définitivement le samedi 23 courant au gymnase de Phœnix, les dirigeants de l’Association mauricienne de handball (AMH) veulent redonner une nouvelle image à cette discipline. Le point de presse tenu hier matin en présence de Stephane Errapah, directeur de la Ligue réunionnaise, et de Dominique Filleul, reconduit à son poste de directeur technique national, a permis de constater qu’un nouvel élan sera donné aux différentes commissions et qu’un travail de longue haleine sera entrepris pour la formation et la promotion de cette discipline.
Élu à la tête de la fédération en juillet, Ludovic Carré veut placer la barre à hauteur respectable. En présence également de Thierry Etrange (vice-président) et de Jason Chellen (membre), il a situé les principaux objectifs visés. « Il nous faudra restructurer et peaufiner les commissions. À travers notre nouvelle vision, nous voulons à la fois miser sur les jeunes et rappeler les anciens afin qu’ils nous soutiennent. Ce sera une manière de réconcilier la grande famille du handball. » Les responsabilités ont ainsi été réparties au sein des différentes commissions, à savoir, arbitrage (Yvan Herbu), discipline (Jeannot Dorasawmy), technique (Dominique Filleul), marketing (Kristel Sandian-Chellen), organisation des compétitions (Benoît Souchon). Dans le cadre de cette relance, le soutien de City Sport, Villas Caroline et Sunny a été obtenu.
« Nous devrons nous donner les moyens pour réussir », soutient de son côté Dominique Filleul, qui revient ainsi dans le giron après les Jeux des îles de 2015. Les principaux axes de sa démarche demeurent de créer et réactiver les clubs, promouvoir la discipline de même que le beach handball à travers Maurice et à Rodrigues, investir dans l’encadrement au niveau scolaire et reconquérir les jeunes pour la pratique.
C’est ainsi que dans le cadre de la promotion dans des quartiers populaires, un club sera lancé la semaine prochaine à Plaine Verte. De plus, une tournée est prévue à Rodrigues en novembre afin de remettre en place les championnats et réactiver les anciens clubs. « Ce sera un projet de trois ans, mais l’objectif à court terme sera d’obtenir 1000 licenciés, contre 300 actuellement avant la fin de cette année », maintient Dominique Filleul. Confiant de pouvoir atteindre cet objectif, il souligne que le Centre national de formation sera par la suite lancé. Un lancement qui selon lui pourrait être parrainé par une figure emblématique du handball mondial.
Au niveau des différentes sélections, les entraîneurs nationaux seront identifiés, car l’échéance du début de la saison prochaine sera l’épreuve qualificative pour les Jeux d’Afrique. Et ce, après une tournée de l’équipe réunionnaise de La Cressonnière du 7 au 13 janvier. « Nous devrons accentuer les échanges, surtout entre Maurice, Rodrigues et La Réunion. L’aide réunionnaise sera également bénéfique pour la formation d’une quarantaine d’entraîneurs », affirme Dominique Filleul. La présence de Stephane Errapah au cours de ces derniers jours pour des séances de travail avec les dirigeants de la fédération et les entraîneurs s’inscrit donc dans ces perspectives. « Maurice ne peut plus se contenter de ses 300 licenciés. Elle a besoin de plus d’acteurs que de consommateurs. Il faudra travailler ensemble afin de faire avancer la machine. »
Avec le coup d’envoi prochain des championnats nationaux, le marquage du terrain au gymnase de Phœnix sera effectué le 18 septembre. Ces championnats se dérouleront sur une ligue aller-retour et les quatre meilleures seront par la suite en opposition. Dans un autre ordre d’idées, à une question du Mauricien, Ludovic Carré a fait ressortir que les dettes encore impayées concernant l’organisation de la Coupe du Monde de beach handball s’élèvent à Rs 4 millions et qu’une commission d’enquête avec des personnes indépendantes sera instituée pour faire la lumière sur les problèmes ayant marqué cette compétition.