photo archive

Les incidents survenus lors de l’assemblée générale annuelle de l’Association mauricienne de Handball (AMH), le 29 décembre dernier, au gymnase de Phoenix, impliquant le président Ludovic Carré et le représentant du Curepipe Starlight SC, Benoît Souchon, ne nécessiteront pas un comité disciplinaire pour l’immédiat. Et ce, en dépit du comportement indigne du premier nommé, dénoncé par ceux présents. Selon le secrétaire de l’AMH, Yony Jolicoeur, ce sont les membres du comité directeur qui débattront eux même de la question avant de décider de la marche à suivre ! Tout simplement révoltant surtout lorsqu’on considère la position, très peu impartiale, affichée par ce même Jolicoeur dans cette affaire.

Selon Yony Jolicoeur, une rencontre est ainsi prévue ce mardi, pour pencher sur les incidents qui se sont produits entre les deux protagonistes et ce, en présence de…Ludovic Carré. « Les cinq membres du comité directeur vont simplement se réunir pour analyser les faits rapportés par Benoît Souchon dans une correspondance. On écoutera ensuite la version de Ludovic Carré avant de décider de la marche à suivre », déclare-t-il. Il faut croire qu’à l’AMH fait les choses à l’envers dans le sens où on décide d’écouter le président Ludovic Carré et alors que celui qui est considéré comme la victime n’est même pas invité !

Ce qui révolte encore plus, c’est la position affichée par Yony Jolicoeur, notamment lorsqu’il fait remarquer que les « propos de Benoît Souchon sont un peu exagérées ». Alors que cette affaire aurait dû être traité avec  beaucoup de professionnalisme étant donné que ce n’est nul autre que le président lui-même qui est impliqué dans cette affaire, on constate malheureusement que le protocole a été tout simplement bafoué ! Car on ne comprend pas comment quelqu’un qui est directement impliqué puisse être écouté par ses propres membres ! Comprenne qui pourra…

Rappelons qu’à la suite à ces incidents du 29 décembre dernier, Benoît Souchon a adressé un courriel à l’AMH le 11 janvier dernier, dans laquelle il dénonce le comportement du président Ludovic Carré à son encontre. Il estime avoir subi des menaces et espère que des sanctions seront prises contre le principal concerné.