Les équipes favorites ont imposé leur loi au cours des demi-finales de la Coupe de la République de handball. La hiérarchie a été respectée samedi au gymnase de Phoenix, avec les équipes de l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill, la formation masculine du Curepipe Starlight et l’équipe féminine des Curepipe Rangers passant la rampe. Les finales prévues ce samedi s’annoncent donc de bonne facture.
Chez les hommes, l’USBBRH et le Curepipe Starlight ont mis à la raison l’Association Sportive Vacoas-Phoenix et les Quatre Bornes Warriors respectivement. L’équipe des villes soeurs a fait la différence sur le score de 29-23, après avoir mené de cinq buts (13-8) à la mi-temps. Cédric Kistohurry s’est montré le plus percutant avec huit réalisations, contre quatre à Michael Verchères, trois à Olivier Lafolle et Christopher Moses, deux à Stephano Chowrimootoo, Pascal Valéry, David Malié, Jean-Paul Shadrac et Thierry Etrange, et un à Patrice Hyacinthe. La réplique de l’ASVP est venue de sa nouvelle recrue Pascal Yeung Yin (7), Nicolas Lemerle (7), Benjamin Pierre (2), Ludovic Carré (1), Pascal Pierre (1), Jean-Patrice Larose (1) et Yannick Pierre (1).
De son côté, le Curepipe Starlight a repoussé les assauts des Quatre Bornes Warriors avec une certaine autorité. Avec une avance déjà décisive à la pause (16-6), les Curepipiens se sont davantage détachés en seconde période pour s’imposer sur le score de 33-15. Les deux anciens de l’USBBRH, à savoir Jean-Noël Lagarde et Stephano Lagarde, se sont vite adaptés à leurs nouvelles couleurs avec respectivement six et cinq buts à leur actif.
Les autres ont été réussis par Daniel Yeung Yin (7), Jean-François Lamarque (6), Pascal Léonard (3), Cédric Sauterelle (2), Fabrice Mardaymootoo (2), Ashley Otakasena (1) et Richard Renel (1). Du côté des Quatre Bornes Warriors, les buts ont été réalisés par Michael Chedumbrum (5), Brian Buckland (4), C. David (2), Christopher Carpooran (2), Dany Lebrasse (1) et Damien Dupaty (1).
Chez les dames, le succès de l’USBBRH aux dépens de l’ASVP a été sans bavure. Avec un bloc plus rodé, l’équipe des villes soeurs a validé son visa pour la finale en menant 14-5 à la mi-temps et en pliant l’affaire sur le score de 28-11. Alice Kinaru a été en vue avec neuf réalisations à son actif, contre six à Liliana Perrine, cinq à Sharone André, quatre à Ketty Boudou, et une à Émilie Gaspard, Ketty Marimoutou, Florinette Cupidon et Béatrice Grelot.
Succès également attendu pour les Curepipe Rangers au cours de l’autre demi-finale, même si le Curepipe Starlight avait fait de la résistance en première période en ne concédant que trois buts de retard (7-10). Par la suite, la bande à Burty Caramsing devait prendre ses distances (21-15) et faire la différence grâce à Cindy Ji (10 buts), Annecy Achille (5), Amanda Aunay (3), Sheron Amoordon (2) et Nancy Laverdure (1). Le CSSC a répliqué par l’entremise d’Axelle Julie (7), Aurélie Patient (4), Sandrine Thérèse (2), Julia Vitry (1) et Stacy Marguerite (1).