Après environ plusieurs mois d’attente,la manche retour du championnat national de handball débute ce week-end au gymnase de Phœnix. Les différentes équipes se disputeront les places qualificatives pour la prochaine Coupe des clubs champions de l’océan Indien (CCOI) prévue en octobre à Madagascar.

Les trois équipes masculines qui sortent du lot dans ce championnat, à savoir l’Association Sportive de Vacoas-Phœnix (ASVP), l’Union Sportive de Beau Bassin Rose-Hill (USBBRH) et le champion en titre, le Curepipe Starlight Sporting Club (CSSC), devront être à leur meilleur niveau. Alors qu’on a pu remarquer une formation des villes sœurs en souffrance lors de la Coupe de la Répu- blique en mars dernier, pour cette manche retour, on espère un sursaut des anciens champions de Maurice. Ce groupe comptera sur sa force de caractère, malgré son gros problème d’effectif qui ne permet pas à ses titulaires de souffler. Par ailleurs, courtisé par certains clubs réunionnais, le capitaine Jean-Paul Shadrac mettra le cap sur l’île sœur si les négocia- tions sont concluantes.

Quant à l’ASVP, elle a démontré lors de la finale de la Coupe de la République contre le CSSC que son entraîneur, Jason Chellen, a su trouver les ingrédients nécessaires pour faire grandir ses joueurs, qui se sont transcendés. À l’exemple du gardien Stephen Louis, qui s’est finalement débarrassé de son étiquette d’espoir. Le champion en titre, le CSSC, devra défendre crânement son titre. Il compte à sa tête un ancien de la maison, Vin- cent Virginie, qui a déjà un trophée à son actif. Il faudra maintenant que les Curepipiens confir- ment leur statut.

En féminin, la tenante du titre, l’USBBRH, fera figure d’épouvantail, car elle reste invaincue dans cette compétition. Quant à la deuxième place, cela se jouera entre deux équipes, soit le CSSC ou les Curepipe Rangers. Petit avantage aux Rangers, qui ont étoffé leur effectif avec le retour d’anciennes joueuses durant l’intersaison. Le programme officiel des matches sera dévoilé d’ici vendredi.