Les athlètes de la Mentally Handicapped Persons Sports Federation (MHPSF) participeront, cette semaine, au Grand Prix IPC (International Paralympics Committee) d’Italie avec un objectif très précis, celui de décrocher une qualification pour les Jeux paralympiques de septembre prochain, à Rio au Brésil. Denovan Rabaye (17 ans) et Ashley Telvave (15 ans) feront le déplacement, accompagnés de l’entraîneur national, Jean-Marie Bhugeerathee. Stephan Louis (21 ans)  ne sera lui finalement pas du voyage comme annoncé, la semaine dernière, dans la mesure où les démarches n’ont pas abouti.
Cette sélection devait mettre le cap sur Grosseto samedi soir, mais faute de place dans l’avion, elle quittera Maurice demain soir. Les athlètes participeront d’abord à une épreuve de classification, qui est prévue pour mercredi, avant de participer au Grand Prix le lendemain. Pour Jean-Marie Bhugeerathee, ses protégés sont prêts pour aller chercher le sésame tant espéré après deux longues années de préparation.  » Lorsque j’avais été approché par le président de la fédération, Jean-Marie (Malépa), pour m’occuper de la préparation des athlètes, je lui avais bien fait comprendre que mon objectif était de viser plus haut que les Jeux des Iles. Je voulais qualifier des athlètes pour les Jeux paralympiques et avec  le soutien de la fédération, nous ne sommes plus loin de cet objectif « , a-t-il déclaré.
Denovan Rabaye pas loin d’un exploit
Selon lui, Denovan Rabaye est le mieux placé pour valider sa place pour les Jeux paralympiques. Il a d’ailleurs réalisé les minima B au 400m, il y a un mois, à l’issue d’une rencontre de préparation oerganisée par l’Association mauricienne d’Athlétisme, au stade Maryse Justin, à Réduit. Il avait ce jour-là remporté sa série dans le temps de 52.33, alors que les minima B est de 54:80.  » Les minima A est à 51.50 et selon mon expérience, Denovan peut aller chercher ce chrono. C’est un garçon qui possède un gros potentiel. Il a beaucoup travaillé au cours de ces dernières semaines et s’est bien amélioré. Nous  avons de bonnes raisons d’y croire « , a fait ressortir Jean-Marie Bhugeerathee.
Denovan Rabaye sera également engagé sur 800m et 1500m à ce Grand Prix, tout comme Ashley Telvave.  Cette dernière tentera surtout de passer sur 400m où son meilleur chrono à l’entraînement est de 1.07:50. Selon son entraîneur national, les minima A pour les Jeux paralympiques sont de 1.04, alors que les minima B sont à 1.10.  » Ashley est une fille qui a beaucoup progressé. Je suis confiant qu’elle réalisera une très bonne performance. Malheureusement, le manque de compétition lui fait défaut « , a-t-il fait remarquer.
C’est la raison pour laquelle, beaucoup d’accent a été mis sur une préparation psychologique des athlètes.  » Ces enfants ont besoin de beaucoup plus d’attention dans la mesure où ils souffrent d’un handicap intellectuel. Il y a  aussi le stress qu’engendre une compétition de ce niveau, sans compter un manque de repère à ces grands rendez-vous. Il n’empêche que nos athlètes sont prêts à se surpasser « , a souligné Jean-Marie Bhugeerathee.
 En revanche, Stephan Louis ne sera pas du voyage, a confirmé Jean-Marie Malépa. Selon lui, il aura manqué un peu moins de Rs 50 000 pour que le spécialiste du 100m fasse le déplacement. « Nous avons fait notre possible, mais nos démarches n’ont pas abouti. Je suis triste qu’il ne puisse participer à cette compétition », a-t-il déclaré. Stephan Louis devait participer au 100m, 200m et 400m, alors que seul cette dernière épreuve sera représentée aux Jeux.  » L’argent qui reste sera réinvesti, afin que Stephan puisse se faire classifier à une autre compétition internationale », a indiqué Jean-Marie Malépa.