photo illustration

La Mentally Handicapped Persons Sports Federation (MHPSF), en collaboration avec Special Olympics Mauritius (SOM), organisera une journée de sensibilisation et une caravane de santé pour une bonne hygiène de vie le 24 du mois courant. Cinq écoles spécialisées ainsi que les athlètes et les familles d’athlètes assisteront à l’événement. En effet, cela fait déjà trois ans que la MHPSF a pris cette initiative pour ses athlètes licenciés, mais il vise également tous les jeunes ayant une déficience intellectuelle à Maurice et à Rodrigues. Le président de la MHPSF et de SOM, Jean-Marie Malepa, affirme qu’une bonne hygiène de vie font un bon athlète.

L’un des objectifs de cette rencontre est d’inciter les 500 apprenants attendus venant de cinq écoles spécialisées à faire des exercices au moins trois fois par semaine. L’idée de faire un programme de santé pour les athlètes intellectuels est survenue après une détection en 2015 par SOM auprès des athlètes de la MHPSF concernant leur poids et leurs habitudes alimentaires.

« Nous avions constaté après un programme de Fit Family en 2015 que nos athlètes étaient en surpoids et que c’est souvent le cas chez les personnes ayant une déficience intellectuelle. En effet, ce sont des personnes qui ont tendance à manger beaucoup et souvent les parents ou la famille ne font que satisfaire ces désirs, alors que c’est mauvais pour la santé. Encore plus quand ils sont athlètes, le fait d’ignorer qu’ils nécessitent comme tout autre athlète certaines habitudes alimentaires adaptées voire un régime, ne les aide pas à progresser dans leurs disciplines. C’est pourquoi nous avons beaucoup travaillé sur un programme qui a d’ailleurs été reconnu comme le meilleur d’Afrique et qui s’étale sur une année », soutient Jean-Marie Malepa.

Au programme de cette journée, des consultations médicales complètes seront effectuées, des nutritionnistes donneront des conseils sur la bonne alimentation ainsi que le contrôle du poids, quelques causeries sur l’importance du sport et plusieurs activités et des conseils d’un psychologue seront présents. Un forum se tiendra pendant huit semaines, où un suivi se fera auprès des athlètes et autres jeunes ayant participé à ce programme afin de s’assurer que le programme qui leur a été offert est bien appliqué.

« Notre programme ne bénéficie pas seulement à nos athlètes, mais également à leurs parents et autres membres de la famille. Il faut connaître les limites que l’on pose aux personnes ayant une déficience intellectuelle ainsi qu’à nous-mêmes. Nous voulons changer la vie d’au moins 1500 jeunes que nous avons repérés qui sont dans ce cas et les aider à faire du sport à s’intégrer », souligne Jean-Marie Malepa.

En ce qui concerne la prochaine activité de la MHPSF, une compétition régionale d’athlétisme et de bocce se tiendra ce mois-ci au stade Sir Gaëtan Duval à Rose-Hill le 30 août 2019.