HANDISPORT - PRÉPARATION JIOI : Jean Ian Permal, « Une bonne communication avec le MJS »

Des représentants de la Visually Handicapped Persons Sports Federation (VHPSF) ont rencontré le ministre de la Jeunesse et des Sports (MJS), Stéphane Toussaint le 24 août. Le but était de passer en revue toutes les demandes de la VHPSF dans le cadre de la préparation des Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) 2019 et de pallier les manquements de la fédération. Les athlètes présélectionnés en vue de l’évènement ont ainsi bénéficié de plusieurs facilités en termes d’équipements, de conseils et de transport pour les entraînements, entre autres.
Selon l'entraîneur national, Jean Ian Permal, « une bonne communication a été établie. Cela fait la quatrième fois consécutive que je suis à la tête de la fédération des handicapés visuels pour les Jeux des îles et je dois dire que cette fois nous sommes satisfaits d’avoir la même considération que les valides. »
La préparation, qui a débuté deux ans avant l’échéance, est une première pour la VHPSF. Les athlètes présélectionnés passeront le 16 septembre des examens médicaux à Bambous, ce qui implique entre autres l’endurance, la souplesse, le cardio… L’entraîneur national bénéficiera ainsi d'un cahier par athlète afin de pouvoir les suivre de manière adéquate. Ces examens auront lieu également l’année prochaine et en 2019, donc trois évaluations au total.
Il est à noter que pour les JIOI 2019, la VHPSF participera uniquement au 100 m masculin et féminin, car au sein de cette instance, c'est l’athlétisme qui est essentiellement pratiqué. La Sport Medical Unit du MJS a offert les services d’un physiothérapeute, qui est déjà présent lors de chaque entraînement de la présélection. La VHPSF bénéficiera également de toutes ces facilités dans le cadre de sa préparation en vue des Jeux du Commonwealth qui auront lieu en mars 2018. À cet effet, trois athlètes sont déjà présélectionnés.
« Ce qui est intéressant, c’est que le MJS a pu trouver une solution à nos deux problèmes principaux : le transport et la disponibilité du stade le matin pour nos séances d’entraînement. Nous étions plusieurs fédérations à avoir ce problème. Nos demandes ont été bien traitées », fait ressortir Jean Ian Permal. Ce dernier entraîne ainsi la présélection au stade de Belle Rose le matin.
La VHPSF bénéficie également des conseils d’un nutritionniste offert par le MJS. Les athlètes obtiendront probablement des repas complets à l’avenir. « Nous attendons en ce qui concerne les repas complets, car nous savons qu’il y a plusieurs fédérations. Ce serait vraiment bien pour eux de manger sainement et surtout des repas appropriés à leurs activités. Quoi qu’il en soit, jusqu'ici nous ne manquons de rien, et je remercie le MJS et ceux qui nous soutiennent », conclut Jean Ian Permal.