Photo illustration

La compétition fera même office de qualification pour les Jeux paralympiques dans le cas de certaines disciplines Deux entraîneurs américains à Maurice fin novembre-début décembre pour aider à la préparation

Les premiers Jeux d’Afrique de l’histoire du handisport auront lieu du 26 au 31 janvier 2020 à Rabat au Maroc. La nouvelle a été confirmée à Week-End par le président du Mauritius Paralympic Committee (MPC), Krisley Appadoo, en fin de semaine. Sept disciplines sportives ont été retenues et afin de bien préparer les sélectionnés mauriciens, le MPC fera appel à l’expertise étrangère. Deux entraîneurs seront ainsi présents à Maurice fin novembre début décembre pour encadrer les entraîneurs et les athlètes au cours d’un stage d’une semaine.

Les handisportifs du continent peuvent désormais se réjouir. Pour ceux qui se demandaient si les derniers Jeux d’Afrique d’août-septembre dernier allaient leur être ouverts, et bien, ils seront bientôt comblés. En effet, ils auront désormais leurs Jeux à eux et seront présents au Maroc en janvier prochain pour ce qui s’annonce comme la grande fête sportive du handisport africain. Krisley Appadoo se réjouit d’ailleurs de l’initiative de l’Africain Paralympic Committee (APC) de mettre en valeur les handisportifs. «Nous avions été informés de la bonne nouvelle avant de recevoir ensuite un courriel officiel de l’APC, il y a deux mois, avec beaucoup plus de détails. L’organisation de ces premiers Jeux d’Afrique sont définitivement une très bonne chose pour le handisport africain», déclare-t-il.

Le ministère de la Jeunesse et des Sports a déjà été informé précise Krisley Appadoo, aussi bien que les fédérations handisportives de l’île. «Nous avons déjà pris contact avec le ministère et nous avons son soutien. Il nous accompagnera lors de cette formidable aventure», fait-il remarquer. Le président du MPC a ajouté que les présélectionnés ont déjà entamé leur préparation et que tout sera mis en œuvre, afin de mettre les facilités nécessaires à leurs dispositions. Après la venue récente de l’entraîneur anglais de basket-ball en fauteuil, Colin Price, il annonce cette fois la venue de deux entraîneurs d’athlétisme, les Américain Theresa Skinner et David Greig, pour fin novembre-début décembre.

Sept disciplines au programme

Ainsi, sept disciplines sportives seront représentées à cette première édition, soit l’athlétisme, le powerlifting, le sitting volley-ball, le blind football, le goalball, le taekwondo et le basket et tennis en fauteuil. De plus, ces Jeux d’Afrique feront office de qualification pour les Jeux Paralympiques de 2020 à Tokyo au Japon, notamment dans quatre disciplines que sont l’athlétisme, le powerlifting, le basket-ball en fauteuil et le goalball. Dans la lettre de soutien adressée aux ministères de la Jeunesse et des Sports africains, Leonel da Rocha Pinto, président de l’APC, précise que son organisme bénéficie du soutien d’Union Africaine et fait aussi partie du mouvement sportif africain dont l’ACNOA (Association des comités nationaux olympiques d’Afrique).

Soulignons que le pays hôte prendra en charge l’hébergement et autre dépenses internes sur le sol marocain. Les comités nationaux auront eux, à prendre en charge le billet d’avion de leur délégation, aussi bien que les frais de participation de chaque athlète (350 et 400 euros) et d’équipe (2 000 et 2 300 euros). L’APC a également informé les pays participants que d’ici la fin de ce mois d’octobre, ils seront informés du quota (athlètes et équipes) qui sera en vigueur lors de ces Jeux. «Ce qu’il nous faut aussi savoir, c’est comment se feront les sélections. Est-ce sur invitation ou selon les minima ? Nous avons déjà adressé un courriel en ce sens et nous pensons être fixés d’ici mi-novembre, soit après les Mondiaux de Dubaï», souligne Krisley Appadoo.