La progression de 13% des revenus opérationnels du groupe Harel Mallac pour le premier semestre 2018 ne s’est pas traduite par une rentabilité améliorée. C’est ce que relève la direction du groupe dans son rapport intérimaire sur les résultats semestriels.

Le chiffre d’affaires pour la période janvier-juin 2018 s’est élevé à Rs 1,95 milliard, contre Rs 1,72 milliard pour les six mois correspondants de 2017. Cependant, Harel Mallac s’est retrouvé avec des pertes avant frais financiers de Rs 9,3 millions, contre des profits de Rs 1,5 million pour le même semestre de l’année dernière. Cette contre-performance, indique la direction, est attribuée à une « one off drop in the operational margins» de deux divisions, soit “Produits chimiques/fertilisants” et “Technologie”, au deuxième trimestre 2018.

La contribution des compagnies associées et autres “joint-ventures” aux résultats du groupe pour le premier semestre de cette année a été plus importante. Elle est passée de Rs 50,7 millions à Rs 59,1 millions. Selon la direction, cette performance est due aux meilleurs résultats enregistrés par les secteurs de la construction et de l’Hospitality. De Plus, la vente de la Compagnie des Magasins Populaires Ltée (CMPL), qui opérait les supermarchés Monoprix, à Pick & Buy Ltd (Winner’s), a eu un impact favorable sur les résultats du groupe Harel Mallac, les pertes de CMPL ayant été effacées. Harel Mallac termine le premier semestre 2018 avec des profits après impôt de Rs 6,3 millions, comparativement à des pertes de Rs 37 millions pour la période correspondante de 2017.

Par ailleurs, le groupe annonce avoir fait l’acquisition de Corexsolar International, leader régional en matière de solutions photovoltaïques. Le conseil d’administration d’Harel Mallac a accueilli deux nouveaux directeurs, Christian Bégougne de Juniac et Daniel Giraud, et nommé Patrice Marie aux fonctions de Chief Operations Officer.