À l’ajournement des affaires de l’Assemblée nationale hier, une « specific matter» a été soulevée par Ameer Meea sur la relocalisation de l’Assemblée nationale, du Prime Minister’s Office, du State Law Office et d’autres bureaux du gouvernement à Heritage City. Le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth a alors évoqué la « détermination » de son gouvernement d’aller de l’avant avec ce projet.
«Rien n’arrêtera mon gouvernement d’aller de l’avant avec ce projet». C’est la réponse du Premier ministre, sir Anerood Jugnauth à une «specific matter» à l’ajournement des affaires de l’Assemblée nationale hier, soulevée par le 2e député de Port-Louis Maritime et Port-Louis Est, Ameer Meea. Ce dernier avait auparavant élaboré sur les impacts sociaux et économique de la relocalisation de l’Assemblée nationale, du Prime Minister’s Office, du State Law Office et d’autres bureaux du gouvernement à Heritage City, Highlands.
Dans sa déclaration à l’ajournement, le député Ameer Meea a longuement démontré que ce projet de relocalisation des services gouvernementaux vers Highlands fera de Port-Louis « une ville fantôme ». «C’est un crime prémédité contre les Port-Louisiens et les habitants des régions avoisinantes», a-t-il vivement soutenu, entre autres. «Le gouvernement Lepep est résolu à tuer Port-Louis et par extension les citadins avec son projet de construire une nouvelle ville administrative à Heritage City», s’est-il indigné.
Réfutant les critiques du député, SAJ a argué que « Port-Louis deviendra une destination touristique et culturelle et non une ville fantôme » dans le sillage d’un éventuel transfert de l’administration du gouvernement central à Heritage City. «Au lieu d’être un business centre qui s’arrête à 17h, Port-Louis accueillera des Mauriciens et des touristes après cette heure et deviendra un vibrant centre culturel», a-t-il insisté.
Le Premier ministre a avancé que les mêmes critiques avaient été formulées 20 ans de cela, quand il a proposé de créer la Cyber Cité d’Ébène. «Aujourd’hui Port-Louis aurait été une ville surpeuplée si nous n’avions pas eu cette vision de fonder la Cyber Cité d’Ébène», a-t-il ajouté sous les applaudissements des rangs du gouvernement. «Notre objectif à Highlands est de créer des infrastructures suivant le modèle “live-work-and-play”», a-t-il expliqué.
Par ailleurs, une remarque du député Ameer Meea au début de son intervention a donné lieu à une vive réaction de la part du vice-premier ministre et ministre des Terres, Showkutally Soodhun. Le député a invoqué que le n°3 du gouvernement avait déclaré dimanche à Vacoas que Port-Louis est en danger. «Si to prouv sa, mo vinn to piti !», a alors lancé Showkutally Soodhun, tandis que les parlementaires quittaient l’hémicycle.