HIPPISME — ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ÉLECTIVE DU MTC: La survie des courses en jeu

Cédric Ségéon était tout joyeux de retrouver le Champ de Mars. Il en a sans doute été de même pour Super Storm, qui revient lui aussi après blessure

J-1. C’est demain à 17 heures que se tiendra l’assemblée générale élective du Mauritius Turf Club pour élire deux nouveaux commissaires administratifs mais aussi pour choisir le président de la saison 2013. Cinq candidats postulent pour les deux postes à pourvoir en remplacement de Gavin Glover et Armand Maudave, qui ne se représentent pas, et aucun désistement n’est à signaler. Les pronostics vont bon train quant aux éventuels successeurs, mais ce qui préoccupe sans doute les membres du plus vieux club hippique de l’hémisphère Sud c’est comment trouver la lumière au bout du tunnel après avoir eu à subir un déficit de plus de Rs 30M en 2012.
Certains disent que les problèmes financiers dont a eu à faire face le MTC sont externes au club. Mais reste que la sonnette d’alarme avait été tirée depuis deux années déjà avec l’avènement des paris sur le football et le Loto sans qu’on ne bouge le petit doigt pour essayer de contrecarrer ces icebergs. La tâche du nouveau board des commissaires administratifs qui sera mis en place à l’issue du scrutin de mercredi aura du pain sur la planche car il en va de la survie des courses.
Tout le monde s’accorde à dire que le président sortant, Gilbert Merven, sera sans nul doute aux commandes une nouvelle fois si on en croit la tendance et qu’on lui associe deux candidats, à savoir Jeenarain Soobragrah et Michel Halbwachs. Jeenarain Soobagrah, on le sait, a déjà fait partie du boad des commissaires administratifs et a accumulé deux mandats de 2002 à 2007. Il est directeur de compagnie et se dit proche de la retraite. Le principal concerné s’est dit inquiet de la situation financière du MTC, d’où sa démarche de se présenter à nouveau devant les membres du club pour obtenir un nouveau mandat. Mais la question est de savoir comment sortir le MTC du gouffre. Jeenarain Soobagrah trouve qu’il faut que le club aille chercher d’autres sources de revenus. Il préconise une association de longue durée avec de grosses boîtes et trouve qu’il ne faudra pas toucher aux subsides qui sont accordés aux écuries et aussi au stakes money et aux salaires des employés.
Bonne stratégie commerciale
Michel Halbwachs. Ce patronyme en lui-même peut être considéré comme étant un des favoris pour l’un des poste laissés vacants. C’est le fils de Robert Halbwachs, un ancien président et le neveu de feu Jean Halbwachs et cousin du General Manager Benoît Halbwachs. Qui plus est, on dit que Gilbert Merven est très proche de son père. Michel Halbwachs a fait partie du board des Racing Stewards lors des dernières saisons. Il veut passer de l’autre côté de la barrière pour rejoindre l’équipe dirigeante et sera, de ce fait, à sa première tentative à ce niveau. Il préconise une plus grande rigueur à tous les échelons et trouve que le club doit être géré comme une entreprise avec une bonne stratégie commerciale. Son souci est aussi qu’en l’absence d’un partenariat avec le gouvernement, le statut de club privé est mal perçu par les autorités, sans oublier que la rumeur crée une mauvaise perception sur les courses.
Parmi les premières tentatives, on enregistre la candidature d’Edger Julienne jr. On l’a connu propriétaire chez l’écurie Perdrau avant de faire le saut chez Mahess Ramdin. Il se trouve maintenant au sein de l’écurie Maingard. Ce qu’il faut d’emblée savoir, c’est qu’un éventuelle élection de sa part fera qu’il devra, d’après les statuts du club, choisir entre être propriétaire ou être commissaire administratif. Quoi qu’on en dise, on dira qu’il est assez proche de Jean-Michel Giraud, lui qui est responsable du développement chez Médine Ltd. Il a décidé, après avoir écouté certains membres du club et pris connaissance de la situation précaire des finances du MTC, de se porter candidat. Son principal devoir une fois élu sera de réduire le déficit du club pour la survie des courses. Si des actions ont été prises pour réduire les pertes, il faudra davantage d’efforts pour que les sponsors ne se laissent pas influencer par la mauvaise perception véhiculée ces derniers temps. Pour le principal intéressé, ce ne serait pas une mauvaise chose de quitter le Champ de Mars pour engranger plus de revenus à travers les possibilités qui en découleront.
Absence de volonté
Le quatrième candidat est Yahia Nazroo. Avocat de profession, il a touché à un peu à tout au Champ de Mars. De photographe, il est passé avocat des jockeys avant d’atterrir dans la chambre des Racing Stewards. C’est comme commissaire administratif qu’il veut poursuivre son cheminement. Il a aussi travaillé sur les changements à apporter aux statuts du club et aussi sur les Rules Of Racing. Il dira que c’est en toute logique qu’il prend part à ces élections. Son but est d’apporter tout son soutien. Il se trouve comme étant quelqu’un qui ne se contentera pas de s’asseoir et ne rien faire. Tout comme Michel Halbwachs, il dit qu’il faudra trouver un accord avec le gouvernement pour s’assurer de la survie des courses et démontrer que cette industrie vaut qu’on s’y intéresse. Il faudra que les officiels du club suivent des cours pour être plus crédibles, alors que les membres soient plus partie prenante dans les affaires du club. Yahia Nazroo estime aussi que sont apport au niveau légal ne sera pas quantité négligeable tant au niveau administratif qu’au niveau des Racing Stewards. Notons que Yahia Nazroo a, l’année dernière, été pointé du doigt par l’ancien Chief Stipe Ian Paterson et aussi par l’entourage de l’écurie Foo Kune. Cependant, force est de constater qu’il s’en était sorti sans aucun blâme.
Pravin Desai, lui, sera à sa quatrième tentative. Comme quoi, cet architecte veut toujours accéder au poste de commissaire administratif et ne s’avoue pas battu. Il était présenté comme un candidat de Jean-Michel Giraud à sa première tentative et le demeure sans doute. Sa tâche sera de remettre les courses sur les bons rails, leur redonner leur lettres de noblesse après ce qu’il appelle les excès à la direction du club où, selon lui, il y a eu une absence totale de volonté, de politique cohérente et réfléchie. Ainsi, pour avoir été soutenu par plus d’un tiers des membres lors des précédentes assemblées générales électives, tout espoir est permis pour Pravin Desai, qui fait un appel aux “vrais” membres du MTC pour un appel au vote.


Training: Une centaine de chevaux au galop ce matin
Les choses sérieuses ont repris ce matin au Champ de Mars après les perturbations de ces derniers jours. La séance d’entraînement a été bien animée avec une centaine de chevaux au galop, question de se préparer pour l’échéance du 23 mars, jour de l’ouverture de la saison 2013.
On remarquera d’emblée la présence du jockey de l’écurie Merven Cédric Ségéon qui reprenait à l’occasion les étriers après son repos forcé depuis son accident de la route en Afrique du Sud il y a une quinzaine de jours. Arrivé à Maurice vendredi dernier, il n’a pas tardé à reprendre du service et le premier cheval qu’il a piloté est King’s Guard. Il était aussi en selle sur Super Storm, qui semble remis de son problème à la hanche (Drop Hip).
Tous ceux qui ont eu l’occasion d’être présent ce matin diront que les chevaux de l’écurie Merven sont en avance au niveau de la condition physique par rapport à ceux des autres établissements. On dira que Rousset et Foo Kune sont maintenant en train de forcer quelque peu l’allure sans toutefois brusquer les choses. Il en est de même pour Maingard, Maigrot, Perdrau et Serge Henry.
La séance de ce matin a également permis de voir en action quelques-uns des partants probables de la première classique de la saison, The Duchess Of York Cup, qui est prévue lors de la deuxième journée, sur 1400m. Code Rock (Maigrot), Solo Traveller (Rousset), Top Seller (Foo Kune) ont entamé leur premier galop sérieux et ont tous trois laissé une bonne impression.
Si le temps le permet, des galops pourraient avoir lieu demain, jeudi, vendredi et samedi car il est un fait qu’un certain retard a été accumulé depuis que Dame nature a fait des siennes.


Disa Leader en action jeudi à Meydan
Disa Leader reprend du service à Meydan ce jeudi. Au contraire de ses deux premières sorties où il avait évolué sur le turf, c’est sur le dirt (All Weather) que sera en action le cheval appartenant au Gilbert Rousset Syndicate. Cette épreuve (la deuxième de la journée) se disputera sur 1600m. 25 chevaux font partie des entrées, mais ils ne pourront être que 16 au départ. À cette occasion, Gilbert Rousset et Gregory Hart de Keating feront le déplacement pour revoir le jockey sud-africain Johnny Geroudis piloter leur protégé.



Les candidats
Nom : Pravin DESAI
Âge : 59 ans
Profession : Architecte
Membre du MTC depuis : 7 mai 1997
Commissaire administratif : Jamais

Nom : Michel HALBWACHS
Âge : 52 ans
Profession : Chef de chantier (Marine&Tar)
Membre du MTC depuis : 26 janvier 1983
Commissaire administratif : Jamais

Nom : Edgar JULIENNE jr
Âge : 41 ans
Profession : Directeur (Développement foncier à Médine)
Membre du MTC depuis : 15 janvier 2002
Commissaire administratif : Jamais

Nom : Yahia NAZROO
Âge : 36 ans
Profession : Avocat (secrétaire Bar Council)
Membre du MTC depuis : 24 janvier 2006
Commissaire administratif : Jamais

Nom : Jeenarain SOOBAGRAH
Âge : 65 ans
Profession : Directeur de compagnie (Bonny Air Travel)
Membre du MTC depuis : 25 janvier 1984
Commissaire administratif : De 2002 à 2007