HIPPISME 22E JOURNÉE : Speed Limit from pillar to post

Cette vingt-deuxième journée qui intervenait avant l'unique trêve de la saison, s'est déroulée sur une piste molle à 2.9 unités et a été celle des outsiders. Un seul favori, en l'occurrence, Act Of Loyalty, a franchi le but en vainqueur. C'était dans la quatrième course. Les autres chevaux cotés ont mordu la poussière dans leurs épreuves respectives. Ricky Maingard et Amardeep Sewdyal se sont offert la plus grosse part du gâteau avec un doublé chacun, tandis que Gilbert Rousset, qui visait un nouveau cap, est resté figé à sa 799e victoire.
L'épreuve principale de cette journée, The Mitravite – Retired Race Horses Commitee Cup, n'a finalement été l'affaire que d'un seul cheval : Speed Limit. Si les 1650m paraissaient tout juste pour lui, le brillant élève de Ricky Maingard a mis toutes les chances de son côté en réduisant la course à un sprint au nez et à la barbe de ses adversaires. « S'il peut dicter la course comme il le fait aujourd'hui, il est au mieux de ses possibilités ». Cette déclaration de son entraîneur a résumé la course d'hier, car aucun de ses adversaires ne s'est aventuré à se sortir de son pas alors que tous étaient conscients que les 1650m étaient un peu limites pour lui. Certes, on le savait posséder assez de pas initial pour se porter en tête, d'autant qu'il avait hérité de la première ligne. Mais lorsqu'on l'a vu réduire l'allure à partir des 1200m, et ce, jusqu'au poteau des 600m, on savait que Speed Limit aurait sa chance.
Sur le papier, Hard Day's Night et Ready To Attack, étaient les plus susceptibles de le faire courir. Arnold a tout simplement opté pour la course d'attente dès les premiers mètres, alors qu'il avait récemment gagné de bout en bout sur Ready To Attack, tandis que Goomany a choisi de suivre tranquillement sur l'arrière-main du meneur, qui s'était élancé à son intérieur. Suite au manque de rythme, on pouvait voir quelques coursiers — à l'instar de Ole Gunnar et Everest — se montrer ardents dans le premier tournant. À titre d'indication, la distance séparant le poteau des 1200m et celui des 600m a été couverte en 37.27 contre 36.10 sur la partie correspondante de la quatrième course, qui n'était pourtant pas des plus rapides. Vu les circonstances, Goomany aurait visiblement pu filer les rênes dans la descente à Hard Day's Night, qui avait récemment gagné sur 1850m en démarrant de loin. S'il avait opté pour la même tactique, cela aurait mis la tenue de Speed Limit à l'épreuve et augmenté ses chances de succès. Ce n'est qu'à environ 500 mètres de l'arrivée que le meneur a été mis sous pression, d'où son accélération en 10.84 entre les 600m et les 400m. Il était évident, dans ces conditions, que les finisseurs aient fort à faire pour revenir sur le duo de tête, qui ont creusé l'écart dans la dernière courbe. Hard Day's Night a accroché Speed Limit à l'entrée de la ligne droite, mais lorsque Pengelly s'est mis en évidence, le cheval de Ricky Maingard a bien accéléré pour le laisser sur place. Argun a terminé le plus fort, mais il était trop distancé pour inquiéter le vainqueur. Les 1650m ont été couverts dans le temps moyen de 1.42.99 par Speed Limit.
Pengelly a réalisé le doublé sur Argo Solo, qui effectuait ses débuts sur notre turf. Une fois de plus, l'Australien a démontré ses qualités de bon juge du pas. Wanted Man était sollicité pour se porter en tête après environ un furlong, mais une fois les choses en main, Bussunt a pris le soin de réduire l'allure au maximum. Pengelly a tenté de settle sa monture aux abords du Tombeau Malartic. Ce faisant, il a gêné In Your Dream qui a dû être repris à l'extérieur tout comme Kalinago, qui le suivait. Peu après Argo Solo a versé à l'intérieur, incommodant Steal A March qui a dû être repris. Malgré ces écarts, aucune sanction n'a été prise contre le jockey australien. Vu qu'Argo Solo se montrait trop ardent, Pengelly lui a filé les rênes en début de descente pour déborder le meneur. Par la suite, le jockey de Ricky Maingard a dosé les efforts de son cheval afin de garder assez de réserves pour bien finir. À 150m de l'arrivée, Argo Solo était toujours en main et ce n'est que graduellement que son jockey lui a demandé de faire son effort. Entre-temps, Melson se rapprochait vivement à son extérieur sous la conduite de Nishal Teeha, mais il a commencé à pencher sur sa droite. Sous la monte énergique de Pengelly, Argo Solo a maintenu l'effort pour résister jusqu'au bout à Melson, privant Gilbert Rousset de sa 800evictoire en tant qu'entraîneur.

Doublés de Sewdyal et Maingard

Outre Ricky Maingard, Amardeep Sewdyal a aussi inscrit son nom au tableau des vainqueurs en deux occasions hier. Une performance qui lui permet d'atteindre les dix victoires pour un total de gains s'élevant à plus de Rs 2M. L'attente n'a pas été longue pour cet entraîneur avec Masaar. Ce coursier qui avait laissé entrevoir des qualités à sa deuxième tentative s'est signalé à l'issue d'un bout en bout sous la conduite de Sunil Bussunt. Ce dernier a sollicité sa monture afin de profiter de sa première ligne et de ne pas se laisser enfermer par Saracen King, qui s'était montré le plus rapide au départ. Tigre Libre a misé sur sa troisième ligne pour se positionner dans le sillage du meneur avec Arctic Flyer à son extérieur, condamnant Magic Jay en troisième épaisseur. The Brass Bell faisait l'intérieur de Chap Trap devant Kentucky Bluegrass, What's News et Kash Is King respectivement. Dans la ligne droite finale, Masaar s'est montré très accrocheur face à Major Jay, qui aurait certainement pu l'emporter s'il n'avait pas été forcé en épaisseur. Kentucky Bluegrass a terminé en force, mais le but est arrivé trop tôt pour lui. Après la course, le vétérinaire a rapporté que le cheval de Patrick Merven avait saigné. Tigre Libre s'est montré moins percutant que prévu. Sans doute a-t-il suivi de trop près cette fois. On s'attendait à la présence de Chap Trap à l'arrivée, mais il n'a pas été en mesure de jouer un rôle intéressant. Il faut dire qu'il a été débalancé lorsqu'il a été bousculé par Arctic Flyer à 200m du but lorsque le cheval de Jones a été dirigé à l'extérieur de Magic Jay. Le jockey Goomany a plaidé coupable de « careless riding » et a écopé d'une suspension d'une journée. Mais cette faute seule ne justifie pas la sixième place de Chap Trap, car, en revisionnant, le film de la course, on trouve qu'Arnold ne s'est pas montré particulièrement convaincant.
Vu que Rama purgeait une suspension, Amardeep Sewdyal s'est tourné vers Dinesh Sooful pour la monte de Cula dans la troisième épreuve. Le jockey mauricien a tiré profit de sa deuxième ligne pour déborder Rock On Geordies et se retrouver en tête. Comme il fallait s'y attendre, il a imprimé un train relativement lent, ce qui explique que plusieurs de ses adversaires se sont montrés ardents dans la descente. Interrogé sur sa monte, Pengelly a expliqué qu'il espérait courir caché car Dark Force s'est montré ardent dans le passé lorsqu'il était aux commandes, d'où sa décision de ne pas partir alors qu'il en était capable. Dark Force et Rock On Geordies ont fait illusion à mi-ligne droite, mais Cula a sorti une belle accélération pour repousser leurs assauts avec une certaine assurance. A P Strike a été l'auteur d'une ligne droite remarquée et il aurait été plus à son affaire si la course avait été lancée sur de meilleures bases. La déception est venue de Midnight Man, dont le jockey a d'ailleurs été questionné par les commissaires. Ramsamy a expliqué que son cheval s'est montré green et qu'il a refusé de s'employer sur la fin. Il a été rappelé de son devoir de monter jusqu'au but à l'avenir.

Enquête sur le "handling"
de Shreya's Star

On pourrait reprocher la même chose à Yashin Emamdee dans l'épreuve de clôture où il était associé à Shreya's Star, puisqu'à aucun moment le jockey mauricien n'a sollicité sa monture. À la rue du Gouvernement, il n'a pas bronché lorsque Rebel Alliance a accéléré, ce qui a permis à Al Firenze de se placer devant lui sur les barres. Le vétérinaire a rapporté que le cheval boitait après la course. Une enquête a été ouverte sur le handling de Shreya's Star. Elle a été ajournée à mardi. Pour revenir au déroulement de la course, Aspara, qui était muni d'œillères, a facilement débordé Seven League Boots dont l'entraîneur avait enlevé ce même harnachement cette fois malgré le parcours réduit. Major Jay s'est porté au sein du peloton de tête, mais Ségeon a pris le soin de le garder en épaisseur afin d'évoluer sur un terrain moins abimé. Cape Horn était quatrième côté corde et, vu qu'il a bénéficié du chemin le plus court, on le pensait capable de mettre tout le monde d'accord. Cependant, il s'est fait coiffer au poteau par le cheval de Jean-Michel Henry dont c'était les débuts sur notre turf. Mount Fuji a également fait illusion dans la ligne droite, mais il lui a manqué ce petit plus. Une enquête a été ouverte sur le départ de Burwaaz. Il a été établi que le cheval de Jones a refusé de s'élancer, concédant beaucoup de terrain. Les résultats ont donc été maintenus, tandis que l'entraîneur a été avisé que son cheval devra réaliser un barrier trial satisfaisant avant d'être autorisé à concourir à nouveau.
En remportant The Gypsey Rover Trophy, Act Of Loyalty a démontré qu'il valait plus que sa dernière course, qui avait d'ailleurs été passée à la loupe par les commissaires. Cette fois, Arnold a permis à sa monture de se rapprocher au moment opportun avant de confirmer sa supériorité face à ses adversaires du jour. On prévoyait une lutte à l'avant, mais Kemal Kavur s'est contenté de suivre dans le dos de No Resistance, flanqué de Le Clos sur son arrière-main. Act Of Loyalty a évolué en one off dans la première montée, mais il est parvenu à trouver la corde facilement vu que New Star ne pouvait suivre le rythme. No Resistance a durci le pas au poteau des 600m. Le Clos était déjà battu à 400 mètres de l'arrivée. Arnold a filé les rênes à Act Of Loyalty au même moment pour se rapprocher à l'extérieur de Kemal Kavur. L'issue ne faisait déjà plus de doutes. Talbec a terminé en force, mais il s'est contenté de la deuxième place. Cette nouvelle unité de Patrick Merven ne devrait pas tarder à ouvrir son compteur.

Tanjiro surprend
Moonlight Runner

La cinquième course a livré une arrivée des plus improbables avec un quarté composé d'outsiders. La victoire est revenue à Tanjiro, qui était à ses débuts pour le compte de Patrick Merven. Imran Chisty avait opté pour Soldier's Code, qui aurait visiblement pu conserver sa position dans le dos du meneur si on lui avait filé les rênes. Or, son jockey l'a retenu peu avant le poteau des 1200m, ce qui a permis à Tanjiro de trouver les barres facilement. Le rapport des commissaires fait état que « from approching the 1200 metres Soldier's Code commenced to over-race ». Toutefois, il est clair en revisionnant le film de la course que c'est lorsque Chisty reprend son cheval que ce dernier commence à tirer, et vu l'espace qui le séparait de Moonlight Runner, il n'avait visiblement aucune raison de le retenir. Cette position idéale de Tanjiro lui a permis de bénéficier du passage à l'intérieur de Moonlight Runner, qu'il a dominé à la régulière au sprint final. Allenby Park s'est rapproché vivement sur le tard pour ravir la troisième à Soldier's Code. La déception est venue de Burg. À sa décharge, le gris de Narang s'est laissé enfermer par Soweto Moon à 400m de l'arrivée, alors qu'il s'apprêtait à déboiter avant d'être gêné à 100m en tentant de s'infiltrer entre Soldier's Code et Strum lorsque ce dernier a versé à l'intérieur. Sunil Bussunt a été sanctionné d'une semaine de suspension après avoir plaidé coupable sous la règle 160 A (f) de « careless riding ».
L'épreuve d'ouverture, réservée aux cavaliers locaux, accueillait les chevaux au bas de l'échelle sur une distance de 1500m. On prévoyait un duel entre Lividus et Pageantry, situés aux deux extrémités au programme, mais la surprise est venue de Commodus, qui en a profité pour vaincre le signe indien. Put Foot Singe était bousculé et enfermé après quelques mètres et n'a pu se porter en tête. Cela a permis à Pageantry, qui s'est élançé de la troisième ligne, de prendre la direction des opérations. Condamné en troisième épaisseur dans la première courbe par Mighty Lion, qui était sur le flanc de Pageantry, Lividus était repris et il a pris une bonne option lorsqu'il a pu trouver les barres devant Ruby Rocker au poteau des 1000m. Brazo était cinquième en one off et condamnait Mr Oshkosh en troisième épaisseur. Sont arrivés ensuite Lord Wellington, Put Foot Singe, Commodus et Marine Sky. On a eu droit à une allure régulière vu que Mighty Lion a mis la pression sur Pageantry. Cela a servi les desseins du finisseur Commodus, qui a contourné tout le peloton pour foncer sur Lividus, lequel a versé à l'extérieur à partir des 150m, incommodant Mr Oshkosh et poussant le cheval de Vincent Allet à l'extérieur. Sans doute, le gris de Shirish Narang aurait-il pu se montrer plus accrocheur s'il avait gardé sa trajectoire. Dinesh Sooful a plaidé coupable sous la règle 160 A (d) et il a écopé d'une amende de Rs 15 000 pour ne pas avoir pris les mesures nécessaires afin que son cheval n'intimide pas un adversaire.