Cette vingt-deuxième journée qui intervenait avant l’unique trêve de la saison, s’est déroulée sur une piste molle à 2.9 unités et a été celle des outsiders. Un seul favori, en l’occurrence, Act Of Loyalty, a franchi le but en vainqueur. C’était dans la quatrième course. Les autres chevaux cotés ont mordu la poussière dans leurs épreuves respectives. Ricky Maingard et Amardeep Sewdyal se sont offert la plus grosse part du gâteau avec un doublé chacun, tandis que Gilbert Rousset, qui visait un nouveau cap, est resté figé à sa 799e victoire.
L’épreuve principale de cette journée, The Mitravite – Retired Race Horses Commitee Cup, n’a finalement été l’affaire que d’un seul cheval : Speed Limit. Si les 1650m paraissaient tout juste pour lui, le brillant élève de Ricky Maingard a mis toutes les chances de son côté en réduisant la course à un sprint au nez et à la barbe de ses adversaires. « S’il peut dicter la course comme il le fait aujourd’hui, il est au mieux de ses possibilités ». Cette déclaration de son entraîneur a résumé la course d’hier, car aucun de ses adversaires ne s’est aventuré à se sortir de son pas alors que tous étaient conscients que les 1650m étaient un peu limites pour lui. Certes, on le savait posséder assez de pas initial pour se porter en tête, d’autant qu’il avait hérité de la première ligne. Mais lorsqu’on l’a vu réduire l’allure à partir des 1200m, et ce, jusqu’au poteau des 600m, on savait que Speed Limit aurait sa chance.
Sur le papier, Hard Day’s Night et Ready To Attack, étaient les plus susceptibles de le faire courir. Arnold a tout simplement opté pour la course d’attente dès les premiers mètres, alors qu’il avait récemment gagné de bout en bout sur Ready To Attack, tandis que Goomany a choisi de suivre tranquillement sur l’arrière-main du meneur, qui s’était élancé à son intérieur. Suite au manque de rythme, on pouvait voir quelques coursiers — à l’instar de Ole Gunnar et Everest — se montrer ardents dans le premier tournant. À titre d’indication, la distance séparant le poteau des 1200m et celui des 600m a été couverte en 37.27 contre 36.10 sur la partie correspondante de la quatrième course, qui n’était pourtant pas des plus rapides. Vu les circonstances, Goomany aurait visiblement pu filer les rênes dans la descente à Hard Day’s Night, qui avait récemment gagné sur 1850m en démarrant de loin. S’il avait opté pour la même tactique, cela aurait mis la tenue de Speed Limit à l’épreuve et augmenté ses chances de succès. Ce n’est qu’à environ 500 mètres de l’arrivée que le meneur a été mis sous pression, d’où son accélération en 10.84 entre les 600m et les 400m. Il était évident, dans ces conditions, que les finisseurs aient fort à faire pour revenir sur le duo de tête, qui ont creusé l’écart dans la dernière courbe. Hard Day’s Night a accroché Speed Limit à l’entrée de la ligne droite, mais lorsque Pengelly s’est mis en évidence, le cheval de Ricky Maingard a bien accéléré pour le laisser sur place. Argun a terminé le plus fort, mais il était trop distancé pour inquiéter le vainqueur. Les 1650m ont été couverts dans le temps moyen de 1.42.99 par Speed Limit.
Pengelly a réalisé le doublé sur Argo Solo, qui effectuait ses débuts sur notre turf. Une fois de plus, l’Australien a démontré ses qualités de bon juge du pas. Wanted Man était sollicité pour se porter en tête après environ un furlong, mais une fois les choses en main, Bussunt a pris le soin de réduire l’allure au maximum. Pengelly a tenté de settle sa monture aux abords du Tombeau Malartic. Ce faisant, il a gêné In Your Dream qui a dû être repris à l’extérieur tout comme Kalinago, qui le suivait. Peu après Argo Solo a versé à l’intérieur, incommodant Steal A March qui a dû être repris. Malgré ces écarts, aucune sanction n’a été prise contre le jockey australien. Vu qu’Argo Solo se montrait trop ardent, Pengelly lui a filé les rênes en début de descente pour déborder le meneur. Par la suite, le jockey de Ricky Maingard a dosé les efforts de son cheval afin de garder assez de réserves pour bien finir. À 150m de l’arrivée, Argo Solo était toujours en main et ce n’est que graduellement que son jockey lui a demandé de faire son effort. Entre-temps, Melson se rapprochait vivement à son extérieur sous la conduite de Nishal Teeha, mais il a commencé à pencher sur sa droite. Sous la monte énergique de Pengelly, Argo Solo a maintenu l’effort pour résister jusqu’au bout à Melson, privant Gilbert Rousset de sa 800evictoire en tant qu’entraîneur.