Enaad l’a fait. Il est devenu un des rares à avoir remporté le Maiden deux saison consécutivement. La casaque bleu électrique a même terminé aux deux premières places, avec la course fantastique de The Great One, qui ne s’est fait reprendre qu’au poteau. Enaad peut même écrire son nom en lettres d’or dans cette classique. On le reverra peut-être en lice pour l’histoire et pour une troisième victoire en 2019. Au classement des entraîneurs, comme on l’avait prévu, Ramapatee Gujadhur a pris le flambeau à Gilbert Rousset à l’issue de cette classique avec une avance de Rs 431 000 qui a toutefois été réduite après les 7e et 8e courses.

On a eu droit à une très belle course, du moins dans le dénouement. On a assisté à une fin de course dramatique pour The Great One et Dawn Raid. Ces deux chevaux étaient au bout du rouleau et on a, l’espace d’un instant, craint qu’ils ne s’affaissent sur la piste. Puis, Enaad s’est amené en bon stayer pour mettre tout le monde d’accord. Son challenger principal, Ten Gun Salute, a fait ce qu’il a pu pour limiter les dégâts et il peut être fier de sa quatrième place.

Comme on s’en doutait, les Gujadhur ont décidé de mettre le tempo à un niveau qui mettrait hors-course tous ceux dont la tenue était douteuse. Pour ce faire, c’est The Great One qui a été choisi et on peut même avancer que ce dernier a été sacrifié pour tout mettre à la portée du porte-drapeau. On n’a qu’à jeter un coup d’œil sur les temps fractionnés de la première partie de la course pour s’en rendre compte. Moins de 24″ pour les premiers 400m. Moins de 35″ pour les 600m et moins d’une minute, soit 58″59 pour le premier kilomètre. Dawn Raid a bien contourné le handicap de sa dernière ligne, mais s’est vite contenté de suivre la loi du meneur. Wild Horizon, lui, s’est retrouvé avec le nez au vent. Parachute Man était quelque peu décroché. Solar Star était en compagnie de Ten Gun Salute. Enaad ne précédait que Dreamforest et Our Emperor, attendant sagement son heure pour se manifester.

… au terme d’un fantastique fi nish, le crack de Gujadhur souffle la victoire à son compagnon de box et s’offre un rarissime deux à la suite classique, en attendant peut-être le triplé historique l’année prochaine

Le rythme a quelque peu baissé entre les 1400m et le Tombeau Malartic, soit au passage de la ligne droite pour la première fois. On attendait une réaction des chevaux qui avaient pris place à l’arrière-garde, question de se replacer. Mais il n’en a rien été. Certes, Solar Star a essayé de se rapprocher, mais sans faire grosse impression. Enaad a aussi accéléré et on a vu Ten Gun Salute se laisser déborder sans opposer une résistance avant de se mettre à sa poursuite. À l’avant, The Great One a continué de plus belle, suivi de Dawn Raid. Mais les deux ont nettement baissé de pied dans les derniers 150m. Ce qui a permis à Enaad de revenir et forcer la décision. Ten Gun Salute a dû se contenter de la troisième place devant son compagnon de box Dawn Raid. Le cinquième à l’arrivée a également eu droit à un prix et il est revenu à Disco Al.

Il faut savoir que Ramapatee Gujadhur a récolté Rs 1 665 000 dans cette épreuve, contre Rs 335 000 à Gilbert Rousset, qui avait une avance de Rs 724 000 avant la journée. Et dire que The SAA Princess Margaret Cup pointe à l’horizon avec Table Bay comme favori à la victoire. Donc, l’avance de Ramapatee Gujadhur pourrait s’accentuer avec un autre titre qui se profile à l’horizon et l’heure est peut-être venue pour lui de passer la main à son fils Gopal. L’avenir nous le dira. En tout cas, on peut avancer qu’on est bien informé à ce sujet et que l’entraîneur ne nous contredira pas, même si tout le monde sait qu’il ne nous adresse pas la parole depuis la victoire de Greenkeeper en 2011. On persiste à dire que ce n’est pas parce qu’on pense avoir le monopole de la parole et croit tout savoir qu’on doit avoir raison.

LES AUTRES COURSES : Doublé pour Rousset et Sewdyal

New Golden Age (Kersley Ramsamy) ouvre enfin son compteur au Champ de Mars

1. Retour gagnant pour Kersley Ramsamy, avec New Golden Age qui a signé à l’occasion son premier succès au Champ de Mars. Le cavalier mauricien est à créditer d’une bonne monte. Il a pu bien positionner son cheval dans la partie initiale et l’a laissé courir dans son pas. Il s’est montré patient et a attendu la ligne droite pour accélérer, même si la victoire a quelque peu tardé à se dessiner vu la ténacité d’Anton Ruskin. Vintage Angel s’est aussi bien défendu. Il est venu des derniers rangs pour arracher la troisième place. Kash Is King, qui était aussi parmi les derniers, est monté en puissance à partir de la dernière courbe pour souffler la quatrième place à Right To Tango. Déception du côté de Social Network. On serait tenté de dire qu’il a couru comme il avait eu l’habitude de le faire avant sa victoire. On ne pense pas que le fait d’avoir été titillé par Polar Rock peut expliquer son effondrement en fin de parcours. C’est son succès de la 20e journée qu’on n’arrive toujours pas à comprendre.

2. De course il n’y en a pas eu dans la deuxième épreuve, où King’s County s’est montré trop fort pour ses adversaires. Pourtant, il avait été décidé de lui mener la vie dure au cas où il était intéressé par la position tête et corde. Gold Medalist a été celui qui a été sacrifié. Toutefois, en dépit de tous ses efforts, il n’a à aucun moment pu pousser le favori à sortir de son pas. Du côté des temps fractionnés, on note un rythme assez élevé et les adversaires ne pouvaient qu’espérer que la monture de Robbie Fradd peine en fin de parcours. Toutefois, à 400m de l’arrivée, quand on a réalisé qu’elle était toujours en main, on s’est dit que les poursuivants devraient se contenter de se battre pour la deuxième place. Si Gold Medalist a été sacrifié, on a remarqué qu’Asyouplease a suivi plus proche que d’habitude. Il était toutefois sous pression dans le dernier virage et devrait se contenter du premier accessit. Barak Lavan était bien placé durant la course et a pu accrocher la troisième place de peu devant Aficionado, qui s’est montré plus à l’aise du fait qu’il descendait de deux valeurs.

3. La victoire pour l’outsider Burg. Cela constitue une petite surprise, mais on doit avouer que le cheval s’était montré dans de bonnes dispositions ces dernières semaines. Il avait été aligné la semaine dernière et l’absence du bonnet nous avait quelque peu surpris. Hier, il en portait, mais avait hérité d’une mauvaise ligne, et ce positionnement restait un point d’interrogation. On croyait aussi Zodiac Jack en mesure de prendre de vitesse ses adversaires au départ. Mais Promissory ne s’est pas laissé faire et Zodiac Jack a été contraint à évoluer avec le nez au vent. Ceux qui pensaient Sky High Flyer capable de courir dans le peloton de tête en ont été pour leurs frais. Le cheval s’est contenté de suivre à l’arrière-garde. Il n’a toutefois pu faire sentir sa présence au finish et n’a terminé que neuvième. Deuxième à l’arrivée, on a retrouvé un autre cheval pas bien coté, Mutzi. Il a pu trouver une bonne position dans le parcours, mais a manqué d’accélération. Le nouveau Apollo Star est à créditer d’une bonne entrée en matière et mérite d’être suivi à l’avenir. Bonne course également de la part de Greenflashsunset, qui commence maintenant à trouver ses repères au Champ de Mars. On a aussi été déçu de la prestation de Gimme Green.

4. Rap Attack, enfin ! Souvent à l’arrivée, mais il a le défaut de concéder trop de retard dans la partie initiale. Du côté de l’entraîneur, il a été décidé de démarrer un peu plus tôt. Ce qui fait que Rap Attack est revenu sur les chevaux de tête dans le dernier virage et il a pu trouver le petit plus nécessaire pour faire la différence. La course a été lancée sur un très bon tempo par Silver Snaffles, qui a pu surmonter le handicap de sa ligne. On pensait que Cool At Heart pourrait trouver une place à la corde, mais il a été devancé par Misty Roller. Orange Tractor, lui, a opté pour la position d’attentiste pour ne pas être forcé à faire les extérieurs dans la partie initiale. Racing For Fun n’était pas mal positionné. Choir Of Angels, qui avait fait la course à l’avant lors de ses débuts, était pratiquement en dernière position cette fois. Silver Snaffles a eu tout à son avantage et n’a jamais été inquiété à l’avant. À un certain moment, on pouvait penser qu’il ne serait pas rejoint, et ce, à la joie de ses supporters, qui se sont manifestés avant la dernière courbe. Mais la ligne droite a été pénible pour le représentant de la casaque bleu électrique. Cool At Heart s’est mis de la partie pour contester la supériorité de Rap Attack, mais le jockey de ce dernier s’est montré plus puissant dans l’emballage final. Orange Tractor s’est aussi bien battu pour prendre la troisième place devant Sea King et Racing For Fun.

5. Et de trois pour Moonrise Sensation ! Confié à Swapneel Rama vu que Jameer Allyhosain n’aurait pu faire le poids imprimé au programme, le cheval a trouvé un second souffle en ligne droite pour prendre la mesure de Talbec, qui avait pointé le nez à la fenêtre. Everest, qui en était sans doute à sa dernière compétition au Champ de Mars, a tenté de piéger ses adversaires en imprimant un rythme assez lent à la course. Moonrise Sensation s’est montré quelque peu ardent, avant de se relaxer. Talbec a fait toute la course avec le nez au vent. M L Jet, qui était devenu le favori de la course, était quatrième, précédant Recall To Life et Easy Lover. Le tempo a accéléré à environ 1000m de l’arrivée, mais c’est dans les derniers 600m que le ton est monté d’un cran. On a alors vu M L Jet se faire prendre de vitesse et c’est Talbec qui a pris l’ascendant sur Everest. Moonrise Sensation a tardé avant d’accélérer. Ce n’est que quand son jockey a mis sa cravache de côté que le cheval a giclé pour faire la différence. M L Jet est revenu quelque peu dans les derniers mètres, mais que pour devancer Recall To Life pour la troisième place.

7. Toa Nui a donné raison à tous ceux qui ont cru en ses chances. Praveen Nagadoo a accueilli cette victoire avec une grande joie, d’autant que le cheval a été bien soutenu au niveau des paris. Cool Water a contré la tentative de Swinging Captain et de Greatfiveeight de se porter en tête de la course. La course n’a toutefois pas été lancée sur des bases élevées. Toa Nui était mieux placé que Bypass et sa position s’est confortée quand, dans la descente, le cheval de Gilbert Rousset s’est retrouvé derrière un cheval qui n’avançait pas comme il se devait et il a ainsi perdu des rangs à un moment important de la course. On a aussi remarqué que Jullidar était distancé dans la première partie de la course et sa tâche de revenir sur les chevaux de tête ne s’annonçait pas des plus aisées. Swinging Captain paraissait le mieux placé. Toutefois, il n’a pas accéléré convenablement. Bypass est bien revenu par la suite en bénéficiant d’un passage à la corde. Cependant, Toa Nui s’est montré plus percutant et a fait la différence dans les derniers mètres. Swinging Captain a terminé troisième devant Jullidar, qui s’est contenté de la quatrième place vu qu’il était trop distancé dans la première partie de la course.

8. Red Line Captain a touché le but en premier, mais il a dû puiser dans ses réserves pour prendre la mesure de Student Grant, qui semblait avoir fait le plus difficile en imposant son rythme. Mais il faut souligner que Robbie Fradd avait anticipé la position favorable du meneur et a vite fait de se rapprocher à l’extérieur dans la descente pour se bien se positionner lors de l’emballage final. Si certains disent que Zenzero a compliqué la tâche de Student Grant, nous ne partageons pas cet avis. D’autres avancent que Nishal Teeha a été complice dans la victoire de Red Line Captain. On ne dira pas que tel a été le cas. On dira à ceux-là de mieux regarder le déroulement de la course avant de se prononcer hâtivement. D’autant que tout le monde ne possède la faculté de pouvoir bien lire une course. Certes, on admet qu’on peut se tromper des fois, mais dans ce cas précis, tel n’est pas le cas. Red Line Captain a dû sortir le grand jeu pour forcer la décision. Student Grant a quelque peu versé en ligne droite et Brandon Louis a dû le redresser, et cela a peut-être causé sa perte. Mais il faut aussi mettre en exergue les derniers 150m de Robbie Fradd. Il peut avoir eu comme adversaire un apprenti, mais tout le monde aura apprécié sa rage de vaincre. Querari’s Secret a couru en progrès, comme on l’attendait, et sa performance augure des jours meilleurs. Blunderbuss a fait ce qu’il a pu sur une distance qui, selon nous, était un peu longue pour ses aptitudes.


Sunil Bussunt prend deux journées
Sunil Bussunt manquera à l’appel de deux journées de course pour n’avoir pas monté à la satisfaction des Racing Stewards, alors qu’il était en selle sur Gold Medalist. Les Racing Stewards sont arrivés à la conclusion que des circonstances ont plaidé en sa faveur. On se permettra néanmoins d’avancer que sa faute n’était pas plus grave que celle de Sunil Bhundoo sur Eight Cities la semaine dernière. Les Racing Stewards ont tenu compte que les ordres de l’entraîneur Patrick Merven n’ont pas été plus précises et que Sunil Bhundoo a avancé qu’il s’était trompé quand il a pensé qu’il pouvait prendre les devants quand Robbie Fradd a repris King’s County au passage du but. On retiendra aussi que Gold Medalist a toussé après la course et que des traces de sang ont été trouvées dans sa trachée. Sunil Bussunt s’en tire bien et, quelque part, il doit son salut à Patrick Merven.

Soon Gujadhur :
« Un timing incroyable de Stackhouse »

L’accolade entre le jockey Daniel Stackhouse et Mukund Gujadhur.
Ramapatee Gujadhur (au fond) a déjà le regard tourné vers 2019

« Je suis très content que l’écurie Gujadhur a remporté le Maiden, car cette course mythique est de tout temps la priorité de notre établissement. De plus, c’est Enaad, notre porte-drapeau, qui a touché le bruit en premier. Du coup, ce magnifique stayer, taillé sur mesure pour les 2400m, rentre dans l’histoire par la plus grande porte qui soit, avec un doublé. Je remercie mes fils, Mukund et Gopal. Le premier a insisté pour qu’on achète ce champion stayer d’Afrique du Sud, alors que l’autre s’est donné corps et âme pour ramener Enaad à son summum lors de deux Maiden. Il y a aussi l’apport du vétérinaire Vicky Ruhee, les soins de Naresh Coomalessur, sans oublier la monte experte de Daniel Stackhouse. Ce dernier a fait un timing incroyable, pour venir l’emporter. À un moment donné, je croyais que The Great One allait tenir, mais comme il a peiné dans les derniers 100m, Enaad a conclu à la vitesse du vent pour s’imposer. J’ai une pensée spéciale pour ma maman, mon oncle Hurrychund et surtout ces fans de l’écurie Gujadhur, toujours plus nombreux, pour acclamer la casaque bleu électrique. Il faut féliciter Sunil Bussunt, Jameer Allyhosain, Yashin Emamdee et Swapneel Rama, qui nous donnent un bon coup de main au training. Je remercie également Steven Arnold (ndlr : celui-là même qui avait piloté Enaad en 2017), Damien Oliver et Noel Callow, qui m’ont recommandé le jockey Stackhouse. D’ailleurs, Arnold a même avancé qu’Enaad ne peut courir qu’une course au Champ de Mars, celle du 2400m. Cela dit, Enaad reste un cheval délicat qui doit être ménagé avec soin. Il pourrait faire l’impasse sur la Coupe des Présidents et possiblement ne pas courir encore cette saison. En 2017, nous l’avons couru quatre fois et en 2018, il en est à sa troisième course. On va le ménager afin de le rendre encore plus fort pour… le Maiden 2019 (rires) ! »