HIPPISME-25E JOURNÉE : Recall To Life se retrouve enfin

Après une petite journée, Gilbert Rousset a remis les turbines en marche hier en s’offrant un nouveau triplé. Ce succès lui permet de se rapprocher du leader, Ramapatee Gujadhur, qui s’est contenté de quelques accessits seulement. Désormais Rs 635 000 les séparent. Dereck David, celui qui a piloté les trois gagnants de son établissement, en a profité pour accentuer son avance sur Bardottier. Avec 35 victoires, il compte 10 longueurs d’avance sur le cavalier mauricien qui est passé au rouge au niveau des demerit points. Après deux mois d’absence, Darryl Holland a démontré qu’il a retrouvé tous ses automatismes en s’offrant un doublé. Mark Neisius s’est signalé sur Prince Of Wings, tandis que Imran Chisty s’est illustré à l’issue d’un parcours en or dans l’épreuve de clôture. Niven Marday fut le seul Mauricien à inscrire son nom au tableau des vainqueurs. Il s’imposa sur Kentucky Bluegrass dans l’épreuve d’ouverture marquée par plusieurs incidents au départ.
Il était difficile de désigner un gagnant dans l’épreuve principale disputée sur 1400m pour les chevaux possédant un Rating de 50 ou plus. Si Ryder Cup était le favori chez les bookies, des bruits favorables couraient sur Streetbouncer, Zhan Hu, Abington ou encore Silver Bluff. Souvent affiché comme favori, Recall To Life était cette fois délaissé, d’autant qu’il avait hérité d’une ligne extérieure. Ce handicap, il le surmonta finalement assez facilement pour se placer à la corde dans le dos de Desert Sheik, qui suivait Abington, lui-même derrière le meneur Terminator. Il était ainsi le quatrième à la corde, car les autres évoluaient en épaisseur avec Zhan Hu, Weiland et Kalinago étant les premiers à hérité d’un parcour compliqué en épaisseur. Silver Bluff fut également contraint de déboiter dans la descente pour se retrouver à l’extérieur de deux chevaux. Et lorsqu’on sait que les false rails étaient placés à 2M50, on savait que leur tâche allait être compliquée.
Malgré la progression de Zhan Hu en épaisseur, Streetbouncer ne fut pas sorti de son pas. Kalinago était celui qui hérita du meilleur parcours et lorsque l’ouverture d’ouvrit à la corde à l’entrée de la ligne droite, la victoire parraissait à sa portée. Hoolash se démena comme un beau diable afin de conserver l’avantage sur Streetbouncer, mais il se désunit. Ryder Cup et Abington furent les premiers à émerger, mais la monture de Bussunt ne fut pas en mesure de prolonger son effort jusqu’au bout. Ryder Cup versa, lui, à l’intérieur refermant le passage promis à Recall To Life. David réagit promptement et dirigea sa monture à l’exérieur. Rye Joorawon eut moins de chance, car le mouvement de Ryder Cup lui coupa la route à 100m du but alors qu’il se rapprochait vivement à son intérieur. Jeanot Bardottier fut trouvé coupable de monte négligeante et il écopa d’une suspension d’une semaine assortie d’une amende de Rs 25 000. Cette nouvelle sanction place le jockey de Ramapatee Gujadhur dans le rouge au niveau des demerit points. Il risque ainsi de se retrouver sur la touche pendant un bout de temps. Recall To Life profita, lui, du boulevard et des malheurs de Desert Sheik pour transpercer le peloton et enregistrer sa deuxième victoire sur notre turf.
Class record pour New Star
Si les 100m additionnels étaient à son avantage, on considérait que les 1600m ne sont pas forcément le parcours de prédilection de New Star. Cet alezan de 5 ans le confirma en quelque sorte puisque ce n’est que dans les derniers 100 mètres qu’il prit son envol. On s’attendait à voir Lion’s Print ou Urbi Et Orbi aux avants postes, mais le premier nommé ne démontra pas son bon pas initial, tandis que le représentant de Ramapatee Gujadhur trouva plus rapide que lui en Spin A Coin, qui avait déjà employé cette tactique dans le passé. Seul en tête, on pensait que Mark Neisius allait prendre le soin d’imprimer un rythme modéré, mais il laissa filer sa monture, qui imprima une allure régulière pour compter un peu plus de deux longueurs sur son plus proche poursuivant. Du reste, le peloton était déjà étiré au Tombeau Malartic. Cela servit les desseins du futur gagnant, qui a démontré son efficacité sur 1850m. David déboita sa monture dans la descente lorsque le meneur réduisit l’allure. Lorsque Urbi Et Orbi démarra dans la dernière courbe, on pensait qu’il pourrait résister à New Star, qui abusa de la largeur de la piste. Mais lorsque David changea sa cravache de main, New Star accéléra à nouveau et bien que versant à l’intérieur, il prit facilement la mesure d’Urbi Et Orbi. New Star boucla les 1600m en 1.38.82, améliorant le class record de Makes Me Wonder par 8/100. A noter que Monsieurnando saigna en course, tandis que Why Worry rentra à l’écurie avec une boiterie. Après cette épreuve, les RS enquêtèrent sur un incident intervenant peu après le premier passage du but où Why Worry dut être repris lorsque Urbi Et Orbi se rabattit à la corde alors qu’il n’y avait pas assez d’espace. Siddharth qui qui svait, dut être repris également. Jeanot Bardottier plaida coupable sous la règle 160 A (e) et il écopa d’une amende de Rs 25 000.
David remit ça sur Max Rapax, qui en profita pour enregistrer sa troisième victoire consécutive sur 1500m et sa quatrième de la saison. A l’occasion de bai de 5 ans montait nettement de classe, mais il n’affrontait qu’un récent vainqueur, Carson City, qui était également aligné dans une valeur supérieure. Son principal adversaire du jour annoncé n’était autre qu’Aspen Emperor, qui s’était fait de nombreux partisans. Lorsque Teeha prit les choses en main, on le voyait capable de réussir un nouveau start to finish, mais dans la dernière courbe il était déjà dominé par Gida. Le deuxième représentant de Patrick Merven fit figure de vainqueur à un certain moment, mais dès que David demanda un nouvel effort à Max Rapax, ce dernier changea promptement de vitesse pour prendre l’avantage avant de déposer ses rivaux.
La 300e de Patrick Merven
Convaincant vainqueur à sa dernière sortie au terme d’un joli finish sous la conduite de Swapneal Rama, Prince Of Wings a remis ça hier, piloté par Mark Neisius. Le vainqueur fut aidé par le train rapide, d’abord par la lutte entre Freedom et Indaba My Children, puis par l’attaque prématurée de Constellation dans la descente. D’ailleurs on comprend mal pourquoi la doublure de Patrick Merven été lancée aussi tôt alors que tous savent que Constellation est plus efficace dans l’emballage final lorsqu’il n’est pas bousculé ou sorti de son pas. Coincidence ou pas, cette manoeuvre favorisa les desseins de son compagnon d’entraînement, l’attentiste Prince Of Wings, mais ne suscita aucune interrogation de la part des commissaires qui enquêtèrent sur la tactique de Holland sur Freedom après la plainte de Gopal Gujadhur, non sans avoir fait comprendre à l’acting trainer de Indaba My Children avant l’enquête that the ride of jockey Holland was also of a concern to them. Cependant, aucune action ne fut prise contre Holland dont les explications furent notées. David se laissa prendre au piège en prenant le dos de Constellation. Papa Joe dut, lui, attendre la fin des false rails avant de pouvoir lancer Papa Joe à la corde. On eut droit à une belle empoignade entre Neisius et Goomany, mais c’est le premier nommé qui eut le dernier mot pour offrir à Patrick Merven la 300e victoire de sa carrière.
Le départ de l’épreuve d’ouverture, réservée aux apperntis mauriciens, fut marqué par deux incidents. Le premier concernait High Accolade, qui s’élança avec plusieurs longueurs de retard. Après enquête, il fut établi que le représentant de Patrick Merven n’était pas en position de s’élancer avec le reste du champ. Il fut donc déclaré non-partant. Les mises sur ce cheval furent docn remboursées, tandis que les gains sur le vainqueur chez les bookmakers furent frappés d’une déduction de 7 sous par roupie. S’agissant de l’apprenti Oogur, il a été informé qu’il n’a pas le niveau requis, les commissaires se basant sans doute sur sa monte à partir des 600m où son cheval abusa de la largeur de la piste ou encore de sa prestation en début de ligne droite. Il a été avisé qu’il devra parfaire sa technique sur le cheval méchanique et qu’il ne sera autorisé à monter en course qu’après avoir montré des progrès. L’autre incident impliqua un handler. Len effet, le départ fut donné alors que ce dernier s’extirpait des stalles après avoir fait entrer Tobeastar, dont la porte arrière de sa stalle était toujours ouverte au départ. Le handler, Ravi Rawa, tenta de se mettre sur le côté, mais il fut percuté par Brandewyn et Kentucky Bluegrass. Une enquête se tiendra mardi matin afin de situer les responsabilités dans cet incident. Ravi Rawa fut, lui, suspendu pour le reste de la journée et remplacé par Sébastien Poupard. Pour revenir au résultat de la course, la logique fut respectée la victoire du favori Kentucky Bluegrass qui fut piloté par l’apprenti le plus expérimenté du lot, en l’occurrence, Niven Marday, qui comptait déjà 17 victoire au compteur mauricien. Du reste, il ne bénéficiait que de 2kg de remise contrairement à la plupart des autres qui avaient une décharge de 4kg. Bien que lancé en épaisseur dans la dernière courbe, le représentant d’Alain Perdrau termina le plus fort pour reprendre Parkwood et Teamog.
Retour victorieux de Holland
Darryl Holland n’a pas raté le coche pour son retour en compétition après deux mois, confirmant qu’il s’était remis de sa blessure. Le Britannique fit mouche dès sa première monte sur Adi Star, qui ne fit que confirmer son étendard de favori. Si Lord Al et Captains Bounty se montrèrent les plus rapides, le représentant de Vincent Allet, profita de sa deuxième ligne et d’un meilleur départ que King’s Soldier à son intérieur pour s’emparer de la position tête et corde. Man Of His Word tenta de lui disputer le commandement, mais Adi Star conserva son avantage. On croyait d’abord assister à un coupe gorge, mais le futur gagnant se montra plus détendu avec la présence d’un adversaire sur son flanc. Lord Al refit son retard dans le dernier virage et fit illusion lorsqu’il fut lancé à l’extérieur d’Adi Star, mais dès que Holland se mit en évidence, sa monture sortit un joli coup de reins pour repartir et repousser cet assaut jusqu’au bout.
Holland doubla la mise sur Catwalk Model, facile vainqueur dans un lot peu compétitif. Malgre le port du Montey Roberts Blanket, le représentant de Vincent Allet prit un départ quelconque et il dut être sollicité afin de trouver une place au sein du peloton de tête, soit sur l’arrière main du meneur dans la première moitié du parcours avant de se placer à la corde devant Wonderlaine. Ted Bassett fut le premier à passer à l’attaque, mais il ne le fit pas au meilleur moment, car en même temps le meneur durcissait le rythme. Holland se montra plus patient et ne déboita sa monture que dans la dernière courbe. L’issue ne faisait déjà plus de doute. Si Catwalk Model s’imposa avec une bonne marge, il est certain que Wonderlaine aurait pu terminer plus près s’il n’avait pas été repris à l’extérieur dans la ligne droite après que Hunting Time eut versé à l’intérieur. En fait, Wonderlaine aurait pu prolonger son effort à la corde, mais en jetant un coup d’œil à l’arrière, l’apprenti Oodith aperçu No Prisoners, qui s’amenait à la corde, et il préféra rediriger sa monture vers l’extérieur.
L’épreuve de clôture fut la réplique quasi-exacte de celle de la vingt-troisième journée, qui avait vu la victoire d’Eastward Bound from pillar to post sous la conduite d’Imran Chisty. Les commissaires avaient eu vent des bruits favorables à ce sujet et ils avaient convoqué les jockeys avant cette épreuve afin de leur informer que leurs montes seraient suivies de très près. Il semblerait que cette mise en garde soit tombée dans l’oreille d’un sourd, car ce fut la course d’un seul cheval en l’occurrence, Ice Trigger, qui réalisa le bout en bout avec Imran Chisty en selle. Tout comme avec Eastward Bound, le meneur eut le loisir de réduire l’allure à sa guise. Le train fut tellement lent que dans la première montée plusieurs chevaux se montrèrent ardents. A ce stade de la course, on pensait que Dunraven serait tenté de contourner le meneur vu qu’il avait enlevé son unique victoire mauricienne en dictant le train, mais Holland ne broncha pas, préférant suivre à l’extérieur de Kowloon Bay, confié à Swapneal Rama en remplacement de Derreck David, forfait après sa victoire sur Recall To Life. Lorsque Ice Trigger lança le sprint au poteau des 600m, il était évident que les chances des chevaux se trouvant au sein du deuxième peloton mené par La Foce, étaient quasi réduites à néant. Ice Trigger aborda la ligne droite finale avec de solides prétentions et, en dépit du fait que Chisty eut perdu sa cravache, il maintint le rythme pour résister au timide retour de Beautiful Bhutan. Darryl Holland nous laissa également sur notre faim dans la ligne droite où son style était d’une différence frappante de celui sur Catwalk Model.


Commentaires 25e journée
1re course
Parkwood fut sollicité pour mener les débats tandis que High Accolade manqua complètement sa mise en route. On remarqua aussi que Kentucky Bluegrass et Brandewyn avaient eu une mise en route assez compliquée quand ils percutèrent un handler qui n’avait pas encore évacué  la piste à l’ouverture des boîtes. Alberts Day était deuxième, suivi de Tobeastar, Highland Jet, Young Royal, Teamog, Kentucky Bluegrass, Brandewyn et High Accolade. Ce dernier était déjà battu à la route tandis que Kentucky Bluegrass en profitait pour déboîter. Parkwood vira en tête sous la menace de Young Royal et Alberts Day. La monture de Teetan se montra très accrocheur mais Parkwwod résista. Lancé en épaisseur, Kentucky Bluegrass sortit un joli coup de reins pour venir mettre tout le monde d’accord.

2e course
Adi Star sortit rapidement des boîtes mais Man Of His Word montra aussi son intérêt pour la position tête et corde, si bien que les deux coursiers se retrouvèrent pratiquement côte à côte sur la partie initiale. Lord Al était troisième, suivi de King’s Soldier, Captains Bounty, Mediterranean Man, Millenimesta et Secret Traveller. Parti sur de bonnes bases, le duo de tête compta jusqu’à environ deux longueurs d’avance sur le reste du peloton à la route. Tout restait encore possible à l’amorce de la ligne d’arrivée alors que le peloton avait recollé. Sous l’impulsion de Holland, Adi Star donna un deuxième coup d’accélérateur qui laissa Man Of His Word sur place. Lord Al fit illusion à mi-ligne droite mais Adi Star repoussa son assaut avec autorité pour s’imposer.

3e course
Spin A Coin n’eut aucun mal à s’emparer du commandement devant Urbi Et Orbi. Cinchona surmonta son mauvais couloir pour se porter en troisième position devant Why Worry, Siddharth, New Star, Lion’s Print et Monsieurnando. Une allure régulière agrémenta l’épreuve. New Star commença son effort à la route tandis que Urbi Et Orbi attaqua franchement le meneur dans la dernière courbe pour entamer la ligne d’arrivée en vainqueur. Cinchona fit forte impression au milieu de la piste mais il pencha quelque peu sur sa droite. On se dit alors que Urbi Et Orbi avait fait le plus dur. David ne l’entendit cependant pas de cette oreille puisqu’il sortit les grands moyens sur New Star en épaisseur pour venir reprendre la monture de Bardottier dans les derniers mètres de la course.

4e course
Il y eut une belle lutte entre Indaba My Children et Freedom pour la pole-position mais c’est la monture de Holland qui eut le dernier mot au début de la descente. Papa Joe était troisième, suivi de Constellation, Gameloft, Acapella, Prince Of Wings, Piquet et Uly, qui avait recollé au peloton après avoir manqué le départ. Malgré le bon rythme imprimé par le meneur, Constellation passa à l’offensive à la route, emmenant Acapella dans son sillage. Papa Joe attendit la fin des false rails pour placer son attaque à la corde. Constellation tenta de lui tenir tête mais on vit surtout Prince Of Wings qui s’était engouffré dans le passage entre ces deux chevaux. On eut ainsi droit à une belle empoignade entre Goomany et Neisius mais c’est le Sud-Africain qui sortit vainqueur du duel.

5e course
Aspen Emperor s’élança facilement aux avant-postes avec Gida dans son dos. Max Rapax était troisième, suivi de Counts Rocket, Bay Of Bengal, Carson City et Castle. Le meneur lança la course sur des bases élevées et on vit Naiko solliciter sa monture en queue de peloton pour rester au contact. Gida déboîta aux 400m et attaqua franchement le meneur, les deux chevaux entamant la dernière ligne droite pratiquement sur la même ligne. Aspen Emperor alla chercher appui sur les barres dans la ligne d’arrivée, ce qui força Max Rapax à changer de trajectoire dans son dos. Gida avait entre-temps mis le nez devant. Il ne put toutefois contenir la foudroyante accélération de Max Rapax qui prit le large dans les derniers 50m sous la monte énergique de David.

6e course
Streetbouncer s’installa aux commandes avec Abington et Ryder Cup sur ses talons. Zhan Hu tenta de se rapprocher de la tête mais il se retrouva condamné en troisième épaisseur. Vinrent ensuite Desert Sheik, Wieland, Silver Bluff, Recall To Life, Arctic Sun et Kalinago. Les choses s’animèrent peu après la route avec Ryder Cup qui amorçat son attaque. Silver Bluff et Kalinago s’étaient, eux, rapprochés en épaisseur dans la dernière courbe. Abington tenta de se faufiler à l’intérieur de Streetbouncer dans la ligne d’arrivée. Ryder Cup fit aussi sentir sa présence. La victoire semblait alors se jouer entre ces deux coursiers mais c’était sans compter sur Recall To Life qui, une fois l’ouverture trouvée au milieu de la piste, termina en bolide pour toucher le but en premier.

7e course
Hunting Time fut sollcité pour s’emparer du commandement. Catwalk Model parvint à trouver les barres en deuxième position en début de descente devant Wonderlaine. Vinrent ensuite Ted Bassett, No Prisoners, Bright Shining et Supersonic Sam. Le meneur proposa un train sélectif et on vit Joorawon et Neisius solliciter leurs montures dès le passage de la route. Catwalk Model attendit la dernière courbe pour déboîter. Hunting Time tenait toujours le bon bout à l’entame de la dernière ligne droite. Wonderlaine, qui avait placé son attaque à l’intérieur de Hunting Time, dut changer de ligne quand ce dernier pencha sur sa droite. Sous la conduite de Holland, Catwalk Model sortit la meilleure accélération et toucha le but en premier devant Wonderlaine qui conclut sur une bonne note.

8e course
Ice Trigger se montra le plus entreprenant pour diriger les opérations. Kowloon Bay, qui était deuxième côté corde, fut rejoint par Dunraven en montée. Vinrent ensuite Beautiful Bhutan, Arrowhead, La Foce qui avait manqué le départ, Arromonches, The Blue Streak, Fyrkat et Royal Performer. Parti prudemment, le meneur durcit le rythme en descente, si bien que le peloton s’étira, Ice Trigger comptant même deux longueurs d’avance sur ses plus proches poursuivants aux 400m. Dunraven perdit du terrain à l’amorce de la ligne d’arrivée tandis que Beautiful Bhutan était lancé par Bardottier. Ice Trigger entama la ligne d’arrivée avec de solides prétentions. Kowloon Bay et Beautiful Bhutan se mirent en chasse mais la monture de Chisty résista avec autorité et rallia le but en vainqueur.


DÉCLARATIONS
PATRICK MERVEN (entraîneur de Prince Of Wings, son 300e gagnant)
« Je suis très content d’avoir remporté ma 300e victoire. Je pense à ceux qui ont été derrière moi dans les bons et les mauvais moments. Je leur dédie cette victoire ainsi qu’à tous les inconditionnels de l’écurie. C’est très important d’être soutenu par les gens qu’on aime. Pour revenir à Prince Of Wings on avait le choix en cette course et celle du benchmark 51. On pu avoir de la place dans la première et on a pris le pari même avec un lourd handicap de 61,5kg. Je salue Mark Neisius qui a monté une très belle course. »

GILBERT ROUSSET (entraîneur de Recall To Life)
« C’est une victoire qu’on attendait. On commençait à être un peu déçu. Je pense que sa dernière course était celle de trop. On l’a donc ménagé et il était très beau dans le rond de présentation. David a monté une superbe course. C’est dans le style dans lequel Recall To Life a gagné qui fait plaisir.»

SOODESH SEESURRUN (entraîneur de Max Rapax)
« Ses dernières victoires furent convaincantes d’où son engagement à ce niveau. C’était un pari osé mais on a misé sur son avantage au handicap. Je savais qu’il allait remonter Aspen Emperor et Gida dans la dernière ligne droite car il est doté d’une belle accélération.»

VINCENT ALLET (entraîneur d’Adi Star)
« Je félicite Darryl. Je suis très content qu’il reprend la compétition par une victoire. Les neuf dernières semaines étaient très difficiles pour nous. C’est une victoire qui fait très plaisir.»

NIVEN MARDAY (jockey de Kentucky Bluegrass)
« Je remercie Alain et Yannick Perdrau qui m’ont fait confiance. Pendant trois semaines j’ai monté Kentucky Bluegrass au training. Je savais qu’ils iront vite devant donc j’ai attendu mon heure avant de passer à l’offensive. Je remercie Rye Joorawon qui m’a conseillé par rapport à comment monter le cheval.»


THE MAURITIUS UNION GROUP COLONEL DRAPER CUP – Groupe 2 – 1500m – 60+
Roman Manner vise une troisième victoire consecutive

L’épreuve principale de la 26e journée du calendrier hippique sera l’occasion pour certains prétendants à la Coupe d’Or d’affûter leurs armes en vue de leur participation à la dernière classique de la saison qui sera courue le 31 octobre prochain. Convaincant vainqueur lors de ses deux dernières incursions, Roman Manner se mettra en quête d’une troisième victoire d’affilée depuis qu’il est passé sous la férule de Ramapatee Gujadhur.
Le fils de Holy Roman Emperor n’a pas mis longtemps à trouver ses marques au sein de son nouvel environnement et on pourrait presque assurer qu’il commence enfin à montrer son véritable potentiel. Sa grande maniabilité – il peut dicter sa loi ou suivre proche du pas –  fait de lui un sérieux candidat à la victoire et il semble bien parti pour réaliser le trois-à-la-suite si d’aventure sa candidature se confirmait. Reim ou Azapel pourrai aussi être de la partie pour la casaque bleu électrique. Le premier nommé se montre toujours aussi ardent en course mais il donne toutefois l’impression d’être sur la montante. Si les circonstances lui sont favorables, il est capable de se mêler à la lutte pour la victoire. Azapel a, lui, quelque peu déçu à sa dernière tentative et il tentera de se racheter aux yeux de ses partisans en cas de participation.
Un duo de gris devrait être en action du côté de l’entraînement Rousset avec Everest et Rear Admiral pressentis pour cet engagement. L’entourage d’Everest, déçu par le manque de tenue de leur protégé, pourrait ainsi se consoler avec une premier succès du gris sur notre turf en cas de victoire samedi prochain. Au cas contraire, Rear Admiral devrait avoir le feu vert pour défendre les couleurs de Gilbert Rousset lors de cette joute. Le fils de Captain Al avait échoué de peu sur sprint court la dernière fois mais il ne fait aucun doute qu’il se montrera plus percutant sur le parcours rallongé. Coursier qui donne toujours le meilleur de lui-même, sa candidature ne peut être négligée même s’il affrontera un champ plus relevé cette fois.
On risque de se bousculer au portillon du côté de Vincent Allet avec François Bernardus, Pierneef et Master Mascus tous susceptibles de participer à cet engagement. L’alezan ne doit pas être jugé sur sa dernière prestation car il nous a habitué à bien mieux. Avec le retour en poste de Darryl Holland, il mérite qu’on lui accorde une nouvelle chance. Pierneef en sera, lui, à sa première participation cette année. Miné par des ennuis de santé, il devrait avoir besoin de quelques courses avant de retrouver ses bonnes sensations. Master Mascus reste, lui,  sur une piêtre performance le 22 août dernier et il aura à coeur de montrer un tout autre visage pour son retour à la compétition.
Lentement mais sûrement, Tales Of Bravery retrouve ses automatismes, pour preuve son encourageante prestation dans la Princess Margaret Cup il y a deux semaines. Le crack de Ricky Maingard pourrait se servir de cette épreuve comme ultime test avant d’être aligné dans la Coupe d’Or. One Cool Dude se remettant de son éprouvante participation dans le Ruban Bleu, Top Jet pourrait éventuellement obtenir le vote de confiance de son entraîneur pour cette échéance. Le gris n’a pas eu la progression escomptée depuis ses débuts prometteurs dans la Duchesse mais il se trouve actuellement dans une forme éblouissante et il devrait avoir son mot à dire si sa candidature se confirme.


Turf News

Importation
Des chevaux d'Amérique du Sud à Maurice?

Ce n'est un secret pour personne qu'il  n'existe aucun protocole d'accord sur l'importation des chevaux entre Maurice et les pays d'Amérique du Sud, nommément le Brésil ou l'Argentine. Pourtant une équipe menée par un ancien dirigeant du Mauritius Turf Club est en train de remuer ciel et terre pour qu'une vingtaine de chevaux de là-bas atterrissent sur notre sol. Du reste, certains d'entre eux ont déjà rencontré des hauts cadres d'un ministère durant la semaine écoulée alors que le MTC a été interrogé sur les facilités qu'il donnerait pour accueillir ces chevaux. Ce projet dit-on est voué à l'échec du fait que la crédibilité d'un des protagonistes est fortement questionnée. En effet, cet ancien pseudo-propriétaire a eu plusieurs démêlées, notamment avec des entraîneurs et le MTC.

6e course de la 24e journée
Hold -Up foiré…
Qui a voulu jouer au plus malin lors de la course principale de la semaine dernière ? Fort d'un 'hold up' réalisé dans l'épreuve de clôture de la 23e journée, le monsieur en question, un récidiviste notoire, a voulu remettre ça, samedi dernier en utilisant les mêmes acteurs et le même mode opératoire. Toutefois, le coup a foiré pour la simple et bonne raison que le 'pillar to post' concocté s'est heurté à l'entêtement d'un des partants à diriger les opérations. Comment le MTC ne voit pas ce que tout le monde voit ? Aujourd'hui, le MTC trouve même moyen d'officialiser ce qui saute aux yeux du public. Depuis son arrivée, ce jockey est régulièrement sollicité par un de ses anciens employeurs, ce qui amplifient les rumeurs, notamment sur le déroulement de la dernière course de la 23e journée.

Remplacement de jockeys
Où est le «like by like» du MTC?

«Apprentice Marday being indisposed, the Stewards approved jockey Chisty as the replacement rider for Torero», c'est la simple phrase qu'on aura noté dans le rapport du Chief Stipe  Stéphane de Chalain après la 24e journée. C'était pour la dernière course de la journée où finalement le jockey Indien Imran Christy a piloté le coursier de l'écurie Gujadhur avec un handicap de 52 kg, alors que l'apprenti Niven Marday monte à 50 kg . Cette décision, qui semble être passée comme une lettre à la poste, est-elle en conformité avec les Rules of Racing qui stipulent que tout changement doit être fait sur le principe «like by like». Visiblement, le panel des commissaires des courses a une drôle de façon de concevoir le mot «like». Car comment un apprenti (Marday) pourrait être «like» une cravache pro (Chisty)? Comment un jockey qui a monté à 52 kg (Chisty) peut être «like» un apprenti (Marday) qui devait monter Torero à 50 kg? Le Chief Stipe a-t-il protégé les intérêts des parieurs optant pour ce drôle de «like by like»? Stéphane de Chalain n'aurait-il pas mieux fait d'annuler les paris sur cette course.Rappelons au Chief Stipe que selon les lois en vigueur ,un étranger qui a obtenu la nationalité  mauricienne par le mariage doit attendre 5 ans avant d'être considéré comme un Mauricien à part entière.

Chevaux maltraités
Une nouvelle affaire Mythical Man

Souvenez-vous de l'affaire Mythical Man, ce cheval qu'on avait égorgé par un acte de barbarie en 2008 et qui avait poussé le Mauritius Turf Club d'alors de créer le "Retired Horses Committee" sous la présidence de Jean-Marc Ulcoq pour récupérer et placer les chevaux en difficulté  et qui a fait un formidable travail ces dernières années. La Saison 2 aurait pu se produire ces derniers jours sur les routes du nord avec un camion ouvert qui transportait  un cheval sans aucune protection pour l'animal. En effet, c'est d'autant plus scandaleux que les règlements interdisent tout transport de chevaux dans ces conditions, puisque cela comporte d'énormes risques non seulement pour les deux «écervelés» qui se trouvaient sur le caisson du camion, mais aussi aux usagers de la route si d'aventure le cheval était pris de panique. Sans doute, le MTC gagnerait à réactiver son "Retired Horses Committee"pour que ce genre de situation ne se reproduise pas.