Discret lors des trois premiers rendez-vous, l’établissement Gujadhur s’est réveillé à l’occasion de ce quatrième acte où il a remporté les trois dernières épreuves par l’entremise de Bulsara, Blood Buccaneer et Kremlin Captain, bien pilotés par Jeanot Bardottier qui se hisse au même niveau que Ségeon qui a été remplacé par les jockeys disponibles vu que sa sanction a été maintenue en appel jeudi dernier. Grâce à ce triplé, le premier de la saison, Gujadhur récolte Rs 722 000 en terme de gains pour passer de la douzième à la cinquième place avec un total de stakes money s’élevant à Rs 801 000. Victorieux avec Bronco Buster, l’entraînement Rousset s’est, lui, hissé au deuxième rang au détriment de Maingard et Allet, bredouilles, tandis que Patrick Merven qui s’est signalé avec un nouvel outsider, Balse, reste en tête au classement général.
Vu l’absence d’un réel front runner dans La Coupe du Cent-Cinquantenaire et profitant pfofitant du départ moyent d’Ice Axe, qui parraissait le plus apte à mener les débats, David sollicita sans surprise Polar Royale afin de s’emparer de la direction des opérations. En se rabattant à la corde peu après le premier passage du but, Polar Royale incommoda François Bernardus qui frola les barres et fut débalancé. One Cool Dude qui suivait, fut dirigé à l’extérieur, gênant Love Struck qui se retrouva sur ses talons et qui buta. David plaida coupable pour monte négligeante et fut sanctionné d’une amende de Rs 30 000. Ice Axe se rapprocha en épaisseur aux abords des 1000m. Captain Firth contra cette offensive en débordant le meneur pour s’installer aux avants postes. David n’insista pas pour le commandement, mais il fit en sorte de déboiter sa monture afin de ne pas se laisser enfermer. Si c’était une bonne initiative lorsqu’on tien en compte qu’il aurait pu se faire piéger à l’approche d’Emerald Approach en épaisseur au bas de la descente, en revanche, on trouve que David aurait pu se montrer plus patient et garder Polar Royale à l’extérieur en attendant l’entame de la ligne d’arrivée pour le monter à fond. Car il aurait pu se montrer plus percutant et éventuellement contrer le finish de Bulsara. Jeanor Bardottier attendit, lui, patiemment le dernier virage pour placer son attaque. La moitié du peloton s’était déjà engagé à l’extérieur, mais à court d’espace, One Cool Dude et Skippyjon Jones ne furent pas en mesure de bien s’exprimer. Bulsara bénéficia, lui, d’un boulevard et lorsqu’il sortit son coup de reins, aucun de ses adversaires ne put le résister. Love Struck conclut honorablement en dépit du fait qu’il aborda la dernière courbe tout en épaisseur, pour s’approprier la troisième place devant le malheureux Skippyjon Jones.
Jeanot Bardottier s’adjugea l’épreuve suivante sur Blood Buccaneer grâce à sa poigne au finish, car à un certain moment il dut reprendre sa monture vu que Rear Admiral et Unbridled Joy lui refermèrent le passage. A son tour, Dustan qui était plus en retrait, tenta de s’engager entre ces deux chevaux à 100 mètres du but, mais l’espace se referma à nouveau et il dut être repris par Brown. Vu la vitesse à laquelle il terminait, nous pensons que le représentant de l’entraînement Shailesh Ramdin aurait pu s’imposer s’il avait bénéficié d’une fin de course limpide. Rear Admiral tenait toujours le bon bout à quelques dizaines de mètres du but, mais Blood Buccaneer grignota du terrain à chaque foulée pour le coiffer sur la fin. Notons que Solar Captain a saigné.
Sur le papier, Kremlin Captain parraissait capable de dicter le train vu qu’il n’y avait pas de réel front runner, mais Adi Star qui s’élançait à son intérieur insista pour mener les débats. Sans partir sur des bases ultra élevées, la nouvelle unité de l’entraînement Allet, spécialiste du kilomètre, qui se montra très entreprenant, creusa vite l’écart pour compter au poteau des 600m une douzaine de longueurs d’avance sur le favori. Bardottier ne paniqua pas et laissa sa monture se rapprocher librement dans la courbe. Il attendit le poteau des 200m pour se mettre en évidence et accompagner sa monture hands and heels. Phiri E Kwatile ne put sountnir la comparaison et se contenta de la deuxième place à ses débuts devant le nouvel élément entraîné par Rameshwar Gujadhur, Viento Magico. Cette victoire permet à Kremlin Captain d’être éligible pour la première manche du championnat des 4-ans qui se tiendra dans deux semaines sur 1400m.
La première de Bright Shining
Pour la deuxième semaine consecutive — après avoir échoué de peu avec Steel Of Approval et Port Albert — Raj Ramdin s’est offert l’épreuve d’ouverture, cette fois grâce à Bright Shining qui bien qu’il affichâ 19 kg supplémentaires sur la balance par rapport à sa dernière sortie, confirma sa supériorité à ce niveau pour ouvrir son compteur. On s’attendait à voir Torero s’installer facilement en tête vu qu’il avait hérité de la première ligne et qu’il ne portait que 52kg, mais Fire Curtain, qui avait déjà montré du pas dans le passé, fut sollicité pour lui disputer le commandement. Le représentant de Patrick Merven mit ne nez devant après une centaine de mètres, mais Torero insista sur un peu plus d’un furlong afin de conserver l’avantage de la corde. Cette lutte prématurée assura un bon rythme à l’épreuve. Du reste, au passage du Tombeau Malartic, le groupe de tête composé également de la doublure de l’entraînement Raj Ramdin, Tiger Master, comptait environ 3L sur le favori Bright Shining. Ce dernier contraint d’attendre la fin de false rails pour amorcer son attaque à l’intérieur de son compagnon d’entraînement et dans la ligne droite, il sortit un bon finish pour prendre le meilleur de Torero qui aurait certainement pu se montrer plus accrocheur s’il n’avait pas dû lutter pour le commandement. Parkwood courut en progrès pour compléter le podium devant Glory Boy qui se laissa trop distancer au démarage pour espérer inquiéter le vainqueur.
Convaincant vainqueur à sa reprise, Win A Million passa à côté de la plaque hier, finissant bon dernier à 6.05L du gagnant Mount Hillaby. L’élève de Vinent Allet avait pourtant tiré une meilleure ligne cette fois, ce qui lui aurait assuré une bonne position sans nécessiter qu’il sorte de son pas, mais après une manoeuvre peu orthodoxe, il s’installa dans le dos de Don’t Tell Mama. Toutefois, en se rabattant sur les barres, il gêna Starspangledbanner, puis Oceans Edge qui durent être repris par leurs cavaliers respectifs. Holland plaida coupable sous le Rule 160 A (e) pour careless riding et se vit infliger une amende de Rs 25 000. Mount Hillaby se rapprocha à l’extérieur de Don’t Tell Mama dans la descecnte avant de se placer sur l’arrière main du meneur Lord Al qui trouva la corde au poteau des 400m. Joorawon n’insista pas sur Act Of Valor sur la partie initiale vu la présence de plusieurs chevaux rapides à son intérieur et il fut condamné en troisième épaisseur sur tout le trajet. Dans la ligne droite, Act Of Valor fit impression, mais sous la monte énergique de Brown, Mount Hillaby maintint le rythme pour ouvrir son compteur. Win A Million fut malheureux, car à 100m du but il vit le passage se refermer alors qu’il s’infiltrait à à l’intérieur de Count Emmanuale qui fut poussé par Don’t Tell Mama, elle-même gênée par le changement de ligne de Lord Al, et il ne put prolonger son effort jusqu’au bout.
673e victoire de Gilbert Rousset
Après une journée sans, Dereck David a retrouvé le sourire grâce à Bronco Buster qui était donné comme le favori de la troisième course. Ce succès permit surtout à Gilbert Rousset de devenir l’entraîneur le plus prolifique du Champ de Mars avec 673 victoires devant feu Serge Henry. On s’attendait à ce qu’il y ait du rythme avec la présence Southern Heights, mais la doublure de l’entraînement Perdrau, confié au deuxième jockey de Shailesh Ramdin, ne partit pas sur des bases élevées. On voyait alors Carson City capable de surprendre les favoris, car il s’était positionné sur l’arrière main du meneur, mais il ne se montra pas aussi percutant que prévu contrairement à Bronco Buster qui résista avec une certaine assurance au retour de Barney Barnato.
Il y eut une enquête sur un incident intervenu dans la dernière courbe de The Botanique Cup où l’on vit Put Foot Singe buter alors qu’il se trouvait sur l’arrière main du futur gagnant. Il fut conclu après avoir revu le film de la course et écouté les parties concernées, que la monture de Hoolash n’a pas subi d’interférence. Les résultats furent donc maintenus en faveur de Question Time qui vint coiffer au poteau Archangel Michael qui avait tenté le pillar to post. Cela constituait la deuxième victoire de Shirish Narang cette saison. La déception est surtout venue de Saint Bosco qui avait effectué un retour encourageant deux semaines plus tôt, mais après avoir été longtemps aperçu sur l’arrière main du meneur, il fut incapable de changer de vitesse dans la ligne d’arrivée et versa à l’extérieur. Darryl Holland qui pilotait In The Frame, fut, lui, sanctionné d’une amende de Rs 30 000 pour avoir gêné Marine Sky après une centaine de mètres.
Après Don’t Say Don’t la semaine dernière, Swapneal Rama fit mouche hier sur un autre outsider, nommément Balse qui ne partait pas avec la faveur des parieurs vu que le parcours du jour parraissait un peu court pour ses réelles aptitudes. Des bruits courraient également que le cheval s’était blessé au pied après avoir donné une ruade contre un mur de son écurie vendredi après midi. Lorsqu’on considère que Valere, nullement inquiété sur la partie initiale, parcourut les premiers 365m en 24.59 — à titre de comparaison, Torero avait bouclé la même partie de l’épreuve d’ouverture en 23.70 — les chances de succès du gris, étaient encore moins évidentes. Cependant, talonné par Master Mascus qui s’était rapproché dans le premier tournant, le meneur durcit l’allure dans la descente avant d’accélérer sèchement au poteau des 600m. Dans la ligne droite, Rock Of Arts et Bobby Bear s’amenèrent entre Valere, qui avait délaissé la corde, et Master Mascus, mais il se retrouvèrent à court d’espace. D’abord parce que Master Mascus versa légèrement à l’intérieur, mais surtout parce que Rock Of Arts fut dirigé à l’extérieur de Valere afin de pouvoir continuer sa progression. Bobby Bear fut donc incommodé. Entretemps, Balse s’infiltrait sur les barres intérieures et il prit la mesure de Valere avant de résister au retour du favori.