Montant en sursis après avoir fait appel des sanctions prises à son égard, Jeanot Bardottier a vu deux de ses suspensions être annulées hier par le comité d’appel, lequel a aussitôt ordonné deux enquêtes de novo. Du coup, le jockey mauricien est éligible pour la journée du Maiden prévue le dimanche 3 septembre.
Contestant les suspensions pour careless riding sur Five Star Rock (18e journée) et Spin A Coin (19e journée), qui avaient valu à Bardottier deux et quatre journées respectivement, son avocat, Me Yahia Nazroo, a soulevé un point de droit lié au fait que le jockey n’a pas bénéficié d’un fair trial dans cette double enquête. C’était surtout l’argument concernant la traduction — du kreol à l’anglais — d’éléments de défense fournis par Bardottier qui a été retenu par le comité d’appel.
Soulignons que Bardottier avait écopé d’une série de suspensions. Outre Five Star Rock et Spin A Coin, le jockey a été puni sur Megamuhti (3 semaines) et Social Network (3 semaines). S’il n’a pas fait appel de la sanction sur Megamuhti, en revanche, il conteste la démarche des Racing Stewards sur Social Network.
Il est bon de savoir que les règlements concernant la careless riding autorisent tout jockey sanctionné à reporter sa suspension d’une semaine, voire de deux semaines, s’il y a une course de Groupe lors de la seconde semaine de suspension. Aussi, dans la perspective où ses suspensions seraient maintenues en appel, la saison risque de s’achever plus tôt que prévu pour Jeanot Bardottier, car les directives de la GRA stipulent que tout jockey suspendu pour plus de 12 journées au cours de la même saison ne pourra monter pour le reste de l’année.