HIPPISME - THE RADIO PLUS 15TH ANNIVERSARY TROPHY – B 66 (1500M) : Easy Lover émerge

Easy Lover a confirmé sa bonne course dans la Duchesse. Ses petits ennuis étaient derrière lui samedi et il a sorti une belle accélération pour faire sienne la course principale de la 13e journée. Il n’est peut-être pas de la même trempe qu’Ernie, mais il devrait être utile à son entourage pour le reste de la saison.
Cette épreuve de 1500m a été tactique. D’un côté, il y avait Unbridled Joy qui a essayé d’imposer son rythme pour conserver le plus de ressources possibles pour l’emballage final. D’un autre côté, surtout celui de Gilbert Rousset, l’important pour Argun était de prendre la foulée d’Unbridled Joy, tandis que pour Everest, il fallait tenter quelque chose vu que le cheval de Rye Joorawon ne l'aurait pas suivi dans sa tentative. L’effet de surprise pouvait s’avérer déterminant. Comme Cédric Ségeon l’a si bien dit après la course, il a eu la bonne idée de suivre Everest quand il a vu que Brandon Lerena a campé sur sa position avec Argun.
Le rythme avait bien accéléré dans la descente sous l’impulsion d’Everest. Après 11"14 entre le Tombeau Malartic et les 800m, le gris a appuyé un peu plus sur l’accélérateur avec 10"82 et 10"68. Ce qui fait un total de 32"64 pour les 600 m séparant les 1000m des 400m. Confiant de la tenue de son cheval, Ségeon a bien fait de mettre de la distance entre Argun et lui. Brandon Lerena pensait sans doute que tous ceux qui essaieraient de suivre Everest en payerait les conséquences de leur audace.
Everest a fait ce qu’il a pu, mais son jockey avait présumé de ses forces. Mais au final, on dira qu’il n’a pas si mal fait vu qu’il n’a été repris que par Easy Lover. Argun est revenu quelque peu tardivement après avoir versé à l’intérieur comme à son habitude. Awesome Adam n’a pas été en mesure de faire sentir sa présence, après avoir crevé l’écran à sa dernière sortie. Le cheval a couru en désordre et n’a jamais pu accélérer en fin de parcours. Questionné, son jockey n’a pas trouvé d’explication à cette mauvaise performance. Il a toutefois fait référence à l’état de la piste qui était plus dure cette fois. Chinese Gold aussi n’a été qu’un simple spectateur. Qatar Spring, qui avait besoin d’une course, est retourné avec une boiterie. Awesome Power a plutôt bien terminé après avoir suivi en dernière position.
Ainsi, avec Ernie et Easy Lover, Jean-Michel Henry et Cédric Ségeon possèdent deux chevaux capables de leur ramener de précieuses victoires au haut niveau.

LES AUTRES COURSES
Muzi Yeni démarre avec un doublé

1. Muzi Yeni n’a pas raté l’occasion de démarrer son parcours sur une excellente note. Le nouveau jockey de Ricky Maingard a laissé une bonne impression et a su choisir le meilleur parcours pour permettre à Skip The Red d’ouvrir son compteur. Dans cette course, on a pu trouver que c’est un jockey puissant au finish et qui sait bien lire une course. Varadiso est la bonne marque de la course qui est appelé à progresser davantage. Golden Ball, troisième à l’arrivée, avait quelques kilos en superflu. Il a couru avec le nez au vent et devrait faire sentir sa présence la prochaine fois. Megamuhti s’est très bien comporté lui aussi et il se peut qu’il aurait préféré un parcours réduit. Des autres engagés, on dira que Charleston Hero a été bien décevant. On ne croit pas que le fait d’avoir fait l’extérieur ait joué contre lui. Il a suivi Skip The Red comme son ombre, mais a cédé dans les derniers 150m. On retiendra la performance de Caracal. Il a perdu plusieurs longueurs au départ et a terminé sur une plaisante note dans les derniers 100m. Il devrait être plus compétitif sur un parcours rallongé.

2. La victoire est revenue à Steal A March, qui a obtenu une course idéale le long des barres. Prince Lateral a dû se contenter de la deuxième place pour la troisième fois de suite. Data Controller a essayé d’avoir tout en sa faveur. Comme il n’a pas eu à s’employer pour prendre les devants, il s’est contenté de mener à sa guise, mais il a vite eu The Deacon à ses basques à partir du Tombeau Malartic. Ce dernier a tout tenté, mais en versant à l’intérieur en ligne droite, il n’a pu être assisté comme il se devait. Prince Lateral a eu à déboîter de derrière The Deacon et le but est arrivé trop tôt pour lui. On est d’avis que si Steal A March a pu l’emporter, ce cheval devrait engranger d’autres victoires à l’avenir. Pride Rock a bien déçu. Il n’a pas reproduit la forme démontrée à l’entraînement. Kruger Rand a bien terminé son parcours, mais il se fait vieux. On s’attendait aussi à mieux de la part de Heart Of Darkness, mais le cheval s’est blessé à un boulet.

3. Une course n’est jamais gagnée d’avance. Pajama Party l’a appris à ses dépens. Le gris ne pensait pas qu’il aurait été titillé par Zen Master durant tout le parcours. Aussi, sous la monte d’Imran Chisty, Avail est parvenu à faire le plus difficile en surmontant le handicap de sa ligne extérieure pour se placer dans le sillage des chevaux de tête. Néanmoins, on s’était dit que Pajama Party avait toutes les cartes en main vu qu’il n’avait pas eu à sortir de son pas. Certes, il aurait préféré réduire l’allure, mais n’a pu le faire. En fin de compte, on dira qu’il a été décevant, tout comme son compagnon de box Charleston Hero dans la première course, sauf que lui peut avoir l’excuse de s’être blessé. Mount Fuji était aussi parvenu à bien se placer. Brandon Lerena a essayé d’avoir le first run sur le cheval de Patrick Merven. Imran Chisty s’est montré patient et a attendu la ligne droite pour accélérer. Le cheval de Gilbert Rousset a eu tendance à verser et n’a pu donner la plénitude de ses moyens quand Avail a accéléré. Kilroy est venu prendre la troisième place, tandis que Pajama Party a résisté de justesse à Ocean Hunter pour la dernière place du quarté. Signalons que Harryhopeithappens s’est sectionné un tendon durant la course.

4. Kevin Ghunowa a monté une bonne course avec Navistar, un cheval qu’il connaît bien et qu’il a déjà mené au succès en quelques occasions. Après la course, on dira qu’il avait fait le plus difficile après moins de 200m. Quand il n’a pas été challenged par Beluga, Kevin Ghunowa a laissé son cheval dans son pas pour prendre le commandement. Ce qui fait qu’il pouvait se permettre de parcourir le dernier kilomètre à vive allure. Le petit sursaut de Forward Drive, condamné en troisième épaisseur, n’a été qu’un feu de paille et n’a pas eu d’incidence sur le meneur. Beluga restait néanmoins bien placé, espérant que Navistar faiblirait. Le favori Mr Bond, dont certains disaient qu’il était déjà battu avant le départ suite à la défaite de Prince Lateral, n’avait pas encore dit son dernier mot. Toutefois, le meneur avait encore des réserves pour repousser ses poursuivants. Notons que la selle d’Imran Chisty (Beluga) a glissé et que son jockey ne l’a pas monté en fin de parcours. Bonne fin de course de Torotino, qui est venu accrocher la troisième place. Promissory, lui, a manqué d’accélération et ne pouvait prétendre à mieux qu’une quatrième place.

5. La grande première de Top Jet avec Muzi. Le gris a dû attendre sa 17e sortie pour ouvrir son compteur au Champ de Mars. Il a obtenu le meilleur parcours possible et a trouvé le petit plus nécessaire pour passer le but en premier. Comme attendu, Lucky Valentine a réduit la course au maximum, 33"67 pour les premiers 500m. À une allure de sénateur, on s’est dit que cela serait difficile pour Olympic Bolt. Entrée s’était positionné en one off, mais le rythme n’était pas assez élevé pour lui. Aux 600m, Down Under s’est manifesté et l’allure est montée d’un cran, mais il devait gêner Entree dans son action. Aux 400m, on a vu que Top Jet était toujours au canter et qu’il serait difficile de le battre. À mi-ligne droite, le gris a pris un léger ascendant. Il a toutefois versé à l’intérieur. Olympic Bolt a dû être redirigé vers la gauche. Entree a fait ce qu’il a pu. Jolie Roger a bien terminé après avoir suivi en dernière position. Pour en revenir à Top Jet, on est d’avis que les œillères ont été d’un bon apport. Déjà, à sa dernière sortie, il s’était montré plus concentré et il n’a fait que confirmer qu’il s’adapte bien à ce harnachement.

7. Monarch’s Emblem premier à l’arrivée en B31. Ils sont peu nombreux à avoir pensé en ce sens, même si on sait qu’il avait ses supporters. Mais à Rs 4 000-Rs 3 000, c’était une aubaine. Il était sans doute dans son meilleur jour et il a pu faire la différence. Le favori Chap Trap s’était positionné proche du meneur, qui a imposé un rythme régulier. Ready For Take Off n’était pas mal placé non plus. Par contre, Declarator s’est retrouvé en troisième épaisseur et on savait déjà que ce serait difficile pour lui. Magic Jay a tenu jusqu’à 200m de l’arrivée. Quand on a vu Ready For Take Off mettre le nez devant, on croyait que c’était fait, mais c’était sans compter avec Monarch’s Emblem, qui a profité d’un passage à l’intérieur pour remporter sa première course à sa douzième tentative au Champ de Mars. Notons que Right To Tango n’a pas eu toutes ses aises en fin de parcours.

8. Red China, enfin ! Il avait frappé à la porte lors de ses dernières tentatives et ce n’est que justice que le voir passer le but en premier. Andrew Elliott l’a lancé carrément en tête pour imposer sa loi. Varational a eu une course difficile dans la partie initiale. Alloy n’a pas été plus heureux. Billy Bojangles était idéalement placé à la corde et attendait la ligne droite pour se manifester. Social Network n’était pas mal positionné lui aussi. La victoire ne pouvait échapper à Red China. Mais il devait donner des sueurs froides quand il a changé de ligne. Heureusement que son jockey est parvenu à le redresser pour continuer sa route. Varational a terminé deuxième devant Social Network et Billy Bojangles.

Vaibhav et Ghunowa suspendus
Ravi Kumar Vaibhav a été suspendu pour deux journées. Il a été trouvé coupable de n’avoir pas monté Zen Master à la satisfaction des Racing Stewards. Il lui a été reproché d’avoir fait parcourir à sa monture plus de terrain alors qu’il lui était possible de la ramener vers la corde entre les 1200 et les 800m. Il a accepté ce fait, tout en soulignant qu’il ne s’était pas rendu compte qu’il y avait de l’espace et également parce qu’il avait entendu des cris et ne voulait pas causer une interférence. Il est à noter que les Racing Stewards avaient appelé certains jockeys et entraîneurs avant la course pour connaître leurs instructions. Selon nos renseignements, ils avaient eu vent que Pajama Party aurait eu un soft lead.
Kevin Ghunowa a écopé d’une mise à pied d’une journée pour cause d’interférence alors qu’il était en selle sur Navistar. Aux 1200m, en dirigeant sa monture vers les barres, il devait gêner Beluga et Mr Bond. Le cavalier mauricien a aussi été pénalisé d’une amende de Rs 20 000 pour avoir trop réduit l’allure après avoir pris la tête de la course. Rs 20 000, c’est ce qu’aura également à payer Imran Chisty (Down Under) pour une faute commise à l’encontre d’Entree aux 600m.

SMS Pariaz Ltd déboutée
La demande d’injonction de SMS Pariaz Ltd contre le Mauritius Turf Club (MTC) été rejetée par le juge Bobby Madhub vendredi. La compagnie voulait que le MTC lui accorde le droit d’accéder aux données techniques détenues exclusivement par le club pour la prise des paris à cote fixe. Elle avait aussi soutenu que le MTC se conforme à la directive N°2 de 2017 et que le MTC ne s’ingère pas dans la gestion de ses opérations pendant la saison hippique de 2017. Ainsi, après avoir entendu les arguments des hommes de loi des deux parties, le juge Madhub a rejeté les demandes de SMS Pariaz Ltd, qui avait aussi demandé que sa situation, jugée illégale par le club, soit légitimée.

Joorawon-R. Gujadhur : c'est fini !
L'aventure de Rye Joorawon chez l'entraîneur Rameshwar Gujadhur n'aura pas fait long feu. Remercié par Ricky Maingard, il avait atterri chez Rameshwar Gujadhur à l'occasion de la cinquième journée. Samedi dernier, il a, après la sixième course, été question que l'entraîneur mettrait un terme au contrat qui les liait si Declarator ne remportait pas la septième épreuve. Le jockey, de son côté, avait déclaré après la journée qu'il ne voulait pas continuer à exercer pour le compte de son employeur. Il devait même ajouter qu'il ne s'entendait pas avec un propriétaire en particulier. Contacté, l'assistant-entraîneur de l'établissement devait dire qu'aucune décision n'avait été prise. Cependant, sur le compte Facebook de son fils Abishek Gujadhur, il est fait état que Rye Joorawon n'était plus le jockey de Rameshwar Gujadhur. On annonce aussi que c'est Girish Goomany qui assurera l'intérim. Sachez que durant son passage chez Rameshwar Gujadhur, Rye Joorawon a ramené cinq victoires.