Les choses vont aller vite. Cette phrase vient comme un leitmotiv dans les couloirs de la Gambling Regulatory Authority (GRA) depuis le passage éclair de George Ben Gunn et Peter Paul Scotney à Maurice cette semaine. Les deux assesseurs de Richard Parry qui avait écrit le rapport de la Commission d’Enquête à Maurice ont quitté Maurice en fin de semaine avec comme mission d’établir les grandes lignes, voire  la rédaction de ce qui sera The Mauritius Horseracing Bill qui une fois promulgué verra  la création de la Mauritius HorseracingAuthority (MHRA) qui évoluait sous les ailes de la GRA et de la MRA.
C’est du moins l’affirmation de Raouf Gulbul, joint au téléphone hier après-midi, qui explique d’entrée que les deux Anglais ont eu l’aval du Premier ministre pour qu’ils aident à l’application des 23 recommandations faites dans les rapport Parry. «deux choses sont certaines à valeur du jour, le gouvernement n’a ni l’intention de retirer au Mauritius Turf Club l’organisation des courses de chevaux à Maurice et n’a non plus aucune intention de tuer l’industrie des courses. Au contraire, des décisions ont été prises pour que les courses  évoluent le plus rapidement possible dans un nouvel environnement», a laissé entendre le président de la GRA.
Selon Raouf Gulbul dès janvier 2016 , George Ben Gunn et de Paul Scotney seront à Maurice pour , d’abord, toute une série de consultions autour du MHRA pour ensuite faire des propositions pour la rédaction du Mauritius Horseracing Bill. «Nous allons, dans la mesure du possible, avoir des discussions avec les stakeholders at a very large stage. Puis dans les six mois que les deux Anglais seront à Maurice, ils veilleront que les loi soient présentées et que le Mauritius Horseracing Board soit mis en place. En parallèle, il y aura aussi des actions vis-à-vis des différents partenaires comme la Police des Jeux, la MRA, la FIU entre autres pour donner à ces institutions des outils pour combattre les paris illégaux qui font perdre au gouvernement quelque Rs 800 millions par an», explique le président de la GRA.
Ce qui explique dans une très large mesure les rencontres de George Ben Gunn et de  Paul Scotney avec la Police des Jeux, le MTC, la Financial Intelligence Unit (FIU) durant leurs quelques jours de visite à Maurice. Dans la foulée, les deux Anglais ont aussi rencontré le PM  en tête-à tête et selon Raouf Gulbul,sir Aneerod Jugnauth a donné tous les «green lights» nécessaires pour l’arrivée du MHRB.