HÔTEL SOFITEL — GRÈVE : Médiation difficile pour le ministère du Travail

Le management campe sur sa position, tandis que le syndicat a arrêté la date du 15 décembre pour la tenue de la grève

Suite au vote massif des employés du Sofitel Imperial en faveur d’une grève, le ministère du Travail a réuni les deux parties autour d’une table vendredi dernier. Toutefois, aucune solution n’a été trouvée car la direction de l’hôtel a insisté une nouvelle fois pour la signature d’un “Procedure Agreement” avant d’engager les négociations collectives. Or, c’est justement cette situation qui a mené au vote pour la grève. Une deuxième réunion est prévue aujourd’hui. Si la situation n’évolue pas, le syndicat ira de l’avant avec les procédures de grève. La date provisoire du 15 décembre a été arrêtée à cet effet.
« Nous sommes en faveur d’une sortie de crise. Personne ne souhaite la grève. Notre objectif, c’est de signer un accord pour les négociations collectives. Malheureusement, lors de la réunion organisée par le ministère du Travail vendredi, nous avons constaté que le management a conservé sa position, qui nous a menés vers la situation actuelle. Si aucune solution n’est trouvée aujourd’hui, nous n’aurons d’autre choix que d’aller vers la grève », explique Jean-Yves Chavrimootoo, négociateur de l’Hotel and Restaurants Employees Union (HREU). Le litige se porte sur la signature d’un accord pour les négociations collectives. 
Jean-Yves Chavrimootoo rappelle qu’avant d’en arriver là, le syndicat a épuisé toutes les avenues possibles, dont le recours à la Commission de conciliation et de médiation (CCM), sans succès. « La commission a même cherché l’avis du Sollicitor General sur la nécessité de la signature d’un Procedure Agreement avant les négociations collectives. La section 5.5 du rapport de la CCM mentionne clairement qu’il n’y a pas d’obligations légales à ce sujet. La commission a même suggéré dans le rapport à la section 5.15 que les négociations collectives et la signature d’un Procedure Agreement se fassent en parallèle. En maintenant sa position, la direction de l’hôtel fait fi des recommandations du Sollicitor General et de la CCM. »
Le syndicat rappelle également que, dans ce litige, les employés du Sofitel Imperial ont déjà sauvegardé leurs droits de grève avec un vote de 75,6%. « Signer un Procedure Agreement maintenant voudra dire que la grève est interdite pendant toute la durée de l’accord. » Si aucune sortie de crise n’est trouvée lors de la réunion prévue cet après-midi au ministère du Travail, le syndicat ira de l’avant avec les procédures pour la grève. La date provisoire du 15 décembre a déjà été arrêtée.